Le gouvernement Harper crée 36 000 nouveaux emplois pour les jeunes Canadiens

OTTAWA, le 9 mai 2013 /CNW/ - Les étudiants du Canada pourront acquérir une précieuse expérience de travail cet été grâce aux 36 000 emplois qui ont été créés dans le cadre de l'initiative Emplois d'été Canada du gouvernement Harper. La ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley, en a fait l'annonce aujourd'hui dans les bureaux de la Société canadienne de la Croix­Rouge.

« La création d'emplois d'été pour les étudiants profite aux jeunes, aux employeurs et aux économies locales de partout au pays, a déclaré la ministre Finley. L'initiative Emplois d'été Canada est un excellent exemple des mesures que prend notre gouvernement pour créer des emplois et favoriser la croissance économique pour les Canadiens et les Canadiennes. »

La ministre Finley a déclaré que les emplois d'été créés à la Société canadienne de la Croix­Rouge constituent un exemple concret du type d'expérience de travail pratique que les jeunes peuvent acquérir grâce à cette initiative. La Société canadienne de la Croix­Rouge embauchera des centaines d'étudiants afin de pourvoir divers postes. Par exemple, à Ottawa, deux étudiants seront embauchés pour pourvoir les postes de collaborateur pour l'été au programme de gestion des sinistres et de collaborateur aux événements spéciaux.

« La Société canadienne de la Croix-Rouge bénéficie depuis longtemps de l'initiative Emplois d'été Canada, indique Conrad Sauvé, secrétaire général et chef de la direction de l'organisme. L'initiative nous a permis d'embaucher des centaines d'étudiants d'un océan à l'autre et de leur offrir une expérience pratique d'apprentissage, de même que la possibilité de participer à des activités de la Croix-Rouge allant de l'action en cas de catastrophe à la santé communautaire. »

L'initiative Emplois d'été Canada aide les étudiants à acquérir les compétences et l'expérience dont ils ont besoin pour réussir maintenant et à l'avenir tout en gagnant de l'argent pour la prochaine année scolaire. Cette initiative est un élément important de la Stratégie emploi jeunesse (SEJ) du gouvernement du Canada qui englobe également les programmes Connexion compétences et Objectif carrière. Grâce à un budget annuel de plus de 300 millions de dollars, la SEJ aide les jeunes à obtenir de l'information sur les carrières, à acquérir des compétences professionnelles ainsi qu'à trouver un emploi et à le conserver.

Dans le cadre du Plan d'action économique de 2013, le gouvernement propose d'investir 70 millions de dollars de plus sur trois ans dans la SEJ pour financer 5 000 stages rémunérés supplémentaires. Cette somme s'ajoute à l'investissement additionnel de 50 millions de dollars annoncé dans le Plan d'action économique de 2012 afin d'améliorer la SEJ grâce à une nouvelle initiative visant à guider les jeunes Canadiens et Canadiennes vers les domaines professionnels à forte demande et à les aider à acquérir des compétences pratiques et de l'expérience de travail.

Les programmes d'emploi des jeunes font partie de la stratégie globale du gouvernement du Canada qui vise à constituer une main­d'œuvre instruite, compétente et souple. Le gouvernement a souligné son engagement envers cette stratégie dans le Plan d'action économique du Canada. Il compte notamment multiplier et améliorer les possibilités d'emploi pour les travailleurs canadiens grâce au développement des compétences. Pour en savoir davantage sur le Plan d'action économique du Canada, consultez le site plandaction.gc.ca.

Le gouvernement du Canada aide les jeunes à planifier leur carrière, à acquérir des compétences et à trouver un emploi grâce à des services en ligne améliorés offerts sur le site jeunesse.gc.ca. Pour en apprendre davantage sur la Stratégie emploi jeunesse, regardez cette vidéo


document d'information


Le Plan d'action économique de 2013 propose de nouvelles mesures pour jumeler les Canadiens et les emplois disponibles et leur fournir les compétences et la formation dont ils ont besoin. Ainsi, le gouvernement crée la Subvention canadienne pour l'emploi, multiplie les occasions d'emploi pour les apprentis et soutient les groupes sous­représentés, comme les personnes handicapées, les jeunes, les Autochtones et les nouveaux arrivants.

La Stratégie emploi jeunesse donne suite à la promesse du gouvernement du Canada d'aider les jeunes à réussir leur transition vers le marché du travail.

Emplois d'été Canada verse des fonds à des organismes sans but lucratif, à des employeurs du secteur public et à de petites entreprises comptant 50 employés ou moins afin de créer des emplois d'été pour des jeunes âgés de 15 à 30 ans qui étudient à temps plein et qui prévoient poursuivre leurs études au cours de l'année scolaire suivante.

En 2011, le gouvernement Harper a augmenté de façon permanente le budget annuel de l'initiative Emplois d'été Canada; le budget total du programme a été augmenté de 10 millions de dollars et se chiffre maintenant à 107,5 millions de dollars. On allouera cette hausse en utilisant les plus récentes données sur le marché du travail sur l'emploi d'été étudiant pour veiller à ce que les nouveaux fonds soient affectés aux secteurs prioritaires.

La période de soumission des demandes de participation à Emplois d'été Canada 2014 a été modifiée. En effet, les employeurs doivent soumettre les demandes dûment remplies entre le 2 décembre 2013 et le 10 janvier 2014. Les employeurs intéressés pourront se procurer un formulaire de demande en ligne et dans les Centres Service Canada à partir du 2 décembre 2013.

Connexion compétences aide les jeunes qui font face à des obstacles à l'emploi, notamment les chefs de famille monoparentale, les personnes handicapées et les résidents des milieux ruraux et des régions éloignées, à acquérir les compétences et l'expérience de travail dont ils ont besoin pour trouver un emploi, ou la confiance nécessaire pour retourner aux études.

Objectif carrière fournit du financement à des employeurs pour qu'ils engagent des jeunes diplômés du postsecondaire afin de leur offrir une expérience de travail liée à leur choix de carrière et de les aider à acquérir les compétences nécessaires pour intégrer le marché du travail.

Pour obtenir plus de renseignements sur la Stratégie emploi jeunesse du gouvernement du Canada et d'autres initiatives d'emploi des jeunes, consultez le site jeunesse.gc.ca.


Notes d'allocution

pour

l'honorable Diane Finley,
ministre des Ressources humaines et du
Développement des compétences

pour célébrer la création de 36 000 emplois
étudiants par l'entremise de l'initiative
Emplois d'été Canada

Le 9 mai 2013
Ottawa (Ontario)

La version prononcée fait foi

Bonjour à tous,

Je suis heureuse d'être ici aujourd'hui et je tiens à remercier Conrad de cette aimable présentation.

Vous savez, pour avoir du succès dans la vie, il suffit essentiellement de faire les bons choix.

Lorsqu'on est à la tête d'un pays, on doit sans cesse faire des choix.

Si les dirigeants ne pouvaient se poser qu'une seule question lorsqu'ils font ces choix, ce serait celle-ci : est-ce que l'argent si durement gagné par les contribuables canadiens est rentabilisé au maximum?

En d'autres mots, cet investissement permet-il d'obtenir le rendement et les résultats escomptés?

En ce qui concerne l'initiative Emplois d'été Canada, dont nous allons parler aujourd'hui, la réponse est sans aucun doute « Oui ».

Trente-six mille fois « Oui », car, grâce à ce programme, 36 000 jeunes de partout au pays travailleront cet été.

Ils travailleront dans divers secteurs, notamment l'animation de loisirs, le tourisme, la vente, l'agriculture, l'entretien et les affaires.

Bien entendu, il ne faut pas oublier le secteur à but non lucratif, comme notre hôte, la Société canadienne de la Croix­Rouge.

Il y a de quoi célébrer aujourd'hui!

Il ne fait aucun doute que l'initiative Emplois d'été Canada est profitable à tous.

Pour les jeunes qui y participent, il s'agit certainement d'un moyen de gagner de l'argent, mais aussi d'acquérir de l'expérience et de la confiance en soi, ainsi que de mieux comprendre les besoins des employeurs et les exigences du monde du travail.

Il s'agit pour eux d'atouts très précieux, surtout lorsque viendra le temps de faire la transition des études au marché du travail.

Notre marché du travail se trouve actuellement face à un déséquilibre entre les compétences dont les employeurs ont besoin et celles qu'ont les travailleurs.

Les emplois d'été offrent aux étudiants l'occasion rêvée de se renseigner directement sur les attentes des employeurs.

Entre un jeune qui possède une expérience pratique du monde du travail et un autre qui n'en a aucune, lequel des deux un employeur serait-il plus susceptible d'embaucher, selon vous?

Bien entendu, il faut tenir compte que bien des étudiants décrochent un emploi d'été dans leur domaine d'études.

La possibilité d'inscrire sur votre curriculum vitæ une expérience concrète ajoute du poids à votre candidature, ce qui peut faire pencher la balance en votre faveur.

Les emplois d'été qu'offre la Société canadienne de la Croix-Rouge sont de merveilleux exemples d'expériences précieuses que les étudiants pourront acquérir.

Les deux étudiants qu'embauchera la Croix-Rouge, ici, à Ottawa, donneront des présentations, recruteront des bénévoles, gèreront une base de données et feront la tenue de livres, entre autres choses.

Chacune de ces activités représente une possibilité d'acquérir des compétences que les futurs employeurs apprécieront.

Les centaines d'étudiants qui travailleront dans les sections régionales de la Croix-Rouge dans d'autres régions du Canada acquerront une expérience tout aussi précieuse.

Je suis certaine que la Croix-Rouge apprécie les avantages importants que lui procure l'embauche d'étudiants.

Le recours aux étudiants peut permettre de répondre aux besoins en personnel dans bien des industries et des établissements.

Ils sont très motivés, dynamiques, et ils ont soif d'apprendre.

Ce ne sont pas que les employeurs qui bénéficient de cette main-d'œuvre supplémentaire; notre société dans son ensemble obtient un apport tout frais de talents.

Nous avons grandement besoin de cet apport, si l'on tient compte des pénuries de travailleurs qualifiés auxquelles sont confrontés bon nombre de régions et de secteurs, des pénuries qui s'aggraveront en raison du vieillissement de notre population et du nombre croissant de départs à la retraite.

Le marché du travail se retrouve actuellement dans une situation paradoxale.

D'une part, les entreprises disent avoir du mal à trouver des travailleurs qualifiés, et des milliers de postes sont vacants.

D'autre part, le taux de chômage général continue d'être élevé et il l'est deux fois plus chez les jeunes.

Trop d'emplois restent vacants au Canada parce que les entreprises n'arrivent pas à trouver des travailleurs ayant les compétences voulues.

Et même si les travailleurs canadiens comptent parmi les plus scolarisés et les mieux formés du monde, une pénurie de main­d'œuvre qualifiée perdure au Canada.

C'est là une situation qui nous préoccupe beaucoup.

Et c'est pourquoi notre gouvernement prend des mesures pour y remédier.

En effet, l'une des solutions que nous avons adoptées pour résoudre cette situation est la mise en œuvre de la Stratégie emploi jeunesse nationale.

Grâce à un budget annuel de plus de 300 millions de dollars, la Stratégie aide les jeunes, en particulier ceux qui rencontrent des obstacles à l'emploi, à obtenir de l'information sur les carrières, à acquérir des compétences professionnelles ainsi qu'à trouver un emploi et à le conserver.

L'initiative Emploi d'été Canada est une composante de la Stratégie emploi jeunesse.

Cette initiative est un bon exemple illustrant le succès de la Stratégie.

Le succès de cette stratégie est si grand que l'an dernier, notre gouvernement a décidé de lui allouer 50 millions de dollars de plus afin de guider les jeunes Canadiens vers les domaines professionnels à forte demande.

Cependant, nous avons encore du pain sur la planche.

Dans le Plan d'action économique de 2013, le gouvernement propose également d'investir 70 millions de dollars sur 3 ans pour créer 5 000 stages rémunérés de plus destinés aux récents diplômés du postsecondaire, afin qu'ils puissent tirer le meilleur parti possible de leur formation et leurs talents.

Nous avons besoin d'un plus grand nombre de solutions gagnantes comme l'initiative Emplois d'été Canada afin de combler les lacunes en matière de compétences au Canada.

La création d'emplois d'été pour les étudiants profite aux jeunes, aux employeurs et aux économies locales de partout au pays.

Il s'agit d'un investissement.

Un investissement dans la croissance économique et la prospérité à long terme du Canada.

Un investissement dans nos jeunes et dans l'avenir du Canada.

Compte tenu de l'importance de cet investissement, nous voulons veiller à ce que le plus grand nombre d'employeurs possible puisse participer à l'initiative Emplois d'été Canada.

Pour cette raison, la période de présentation des demandes pour Emplois d'été Canada 2014 sera devancée; elle commencera le 2 décembre 2013 et se terminera le 10 janvier 2014. Les employeurs auront ainsi plus de temps pour tenir leurs processus d'embauche et les étudiants qui obtiennent un emploi d'été en seront informés plus tôt.

Je souhaite la meilleure des chances à ces 36 000 jeunes étudiants qui travailleront cet été.

Et je remercie les employeurs de leur offrir une si belle occasion d'apprendre et de s'épanouir.

SOURCE : Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Renseignements :

 Jan O'Driscoll
 Attaché de presse
Cabinet de la ministre Finley   
819-994-2482

Bureau des relations avec les médias
Ressources humaines et Développement
des compétences Canada
819-994-5559
Suivez-nous sur Twitter

S'IL Y A DIVERGENCE ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DE CE COMMUNIQUÉ, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.