Le gouvernement Harper appuie de nouveaux travaux de recherche sur la prévention des blessures chez les enfants et les adolescents

Les travaux de recherche visent à produire de nouvelles techniques et de nouveaux programmes pour prévenir, diagnostiquer et traiter les commotions cérébrales

CALGARY, le 4 nov. 2013 /CNW/ - L'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, accompagnée de M. Jamie Macoun, ancien joueur de la Ligue nationale de hockey, a annoncé aujourd'hui, durant une séance d'entraînement de jeunes joueurs de hockey, le financement de nouveaux travaux de recherche sur les commotions cérébrales axés sur l'amélioration de la prévention, du diagnostic et du traitement de ces blessures chez les enfants et les adolescents.

« Les blessures sont la première cause de décès chez les Canadiens de un à 44 ans. Pourtant, il est clair que la prévention peut changer les choses puisque la plupart des blessures sont prévisibles et évitables. Quelle que soit leur cause - commotion cérébrale subie au hockey, chute d'une personne âgée ou violence au foyer -, les blessures imposent un lourd fardeau émotionnel aux familles et aux communautés. Notre gouvernement est déterminé à promouvoir la prévention des blessures en finançant des projets de recherche destinés à améliorer la santé des Canadiens aux prises avec des lésions cérébrales traumatiques », a déclaré la ministre Ambrose. « Nous sommes heureux de collaborer avec nos partenaires pour financer des travaux de recherche qui aideront les professionnels de la santé à offrir les meilleurs soins de santé qui soient aux personnes confrontées à ce type de blessures ».

L'annonce d'aujourd'hui comprend le financement de 19 nouveaux projets de recherche. Parmi ceux-ci, soulignons qu'un vaste projet sera mené à l'Université de Calgary auprès de jeunes joueurs de hockey sur glace afin de mettre au point des pratiques exemplaires en matière de prévention, de diagnostic précoce et de prise en charge des commotions cérébrales liées à la pratique d'activités sportives.

« Je suis heureux d'appuyer l'annonce faite par la ministre Ambrose aujourd'hui et fier de souligner la contribution que les chercheurs de Calgary feront dans cet effort pour mieux comprendre les commotions cérébrales et leur impact sur la santé », a mentionné M. Burke.

« Dans le vestiaire, les joueurs discutent souvent des comotions cérébrales, qui suscitent beaucoup d'inquiétude. Nous ne savons rien de l'ampeur des lésions qu'elles provoquent ni des effets durables qu'elles auront plus tard sur notre santé », déclare Jamie Macoun, ancien hockeyeur professionnel des Flames. « Ces travaux de recherche sont un grand pas en avant pour les athlètes au pays ».

Les projets ont été financés grâce à un partenariat entre les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Hotchkiss Brain Institute, Recherche et développement pour la défense Canada, le Fonds de recherche du Québec - Santé, la Fondation ontarienne de neurotraumatologie et l'Institut ontarien du cerveau.

« Les lésions cérébrales traumatiques, en particulier chez les enfants et les adolescents, peuvent avoir d'importantes répercussions à long terme sur la santé, y compris la santé mentale », a souligné le Dr Anthony Phillips, directeur scientifique de l'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC. « En favorisant le diagnostic précoce à l'aide de nouveaux biomarqueurs et de nouvelles techniques d'imagerie cérébrale, ces projets amélioreront la recherche clinique et déboucheront sur des stratégies d'intervention plus efficaces ».

« Dans le cadre de son initiative en santé cérébrale et mentale, l'Université de Calgary fait de la prévention et du traitement des commotions et lésions cérébrales un domaine de recherche prioritaire. Nos chercheurs misent sur leur expertise respective et collaborent entre les facultés pour faire avancer les connaissances relatives à la prédiction et à la prévention des commotions cérébrales chez les enfants et les adolescents, ainsi qu'à l'intervention précoce », a expliqué le Dr Samuel Weiss, directeur du Hotchkiss Brain Institute et responsable du thème de recherche stratégique en santé cérébrale et mentale de l'université. « Ce partenariat de financement ouvre la porte à d'importants projets de recherche qui contribueront à produire de meilleurs résultats pour la santé des enfants de partout au Canada ».

Fiche de renseignements

Financement des IRSC en recherche sur les traumatismes craniocérébraux légers

Le lundi 4 novembre 2013, l'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a annoncé que le gouvernement du Canada et ses partenaires financeront 19 nouveaux projets de recherche sur les traumatismes craniocérébraux légers, mieux connus sous le nom de « commotions cérébrales ». En mettant au point de nouvelles techniques pour prévenir, diagnostiquer, traiter et prendre en charge les commotions cérébrales, ces projets contribueront à faciliter la récupération et à protéger la santé à long terme des Canadiens aux prises avec ces blessures graves. Cinq des projets portent précisément sur les commotions cérébrales chez les enfants et les adolescents.

Les 19 projets de recherche bénéficieront d'un financement de 4,3 millions de dollars des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et de 3,2 millions de dollars de leurs partenaires, pour un investissement total de 7,5 millions de dollars. Les partenaires des IRSC sont Recherche et développement pour la défense Canada, le Fonds de recherche du Québec - Santé, le Hotchkiss Brain Institute, la Fondation ontarienne de neurotraumatologie et l'Institut ontarien du cerveau. Les projets ont été sélectionnés dans le cadre d'une initiative de recherche stratégique menée par l'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies des IRSC.


Les 19 projets financés sont répertoriés ci-dessous.

Subvention d'équipe : traumatismes craniocérébraux légers

Chercheur principal Projet Financement
Dre Carolyn Emery
et Dr Willem Meeuwisse Université de Calgary
Aborder les problèmes majeurs entourant le diagnostic et le pronostic des commotions cérébrales chez les enfants au moyen d'une étude de cohorte longitudinale prospective sur cinq ans menée auprès d'enfants et d'adolescents (âgés de 11 à 17 ans) jouant au hockey sur glace.

1 495 383 $
Dre Isabelle Gagnon
Université McGill
Créer un système de gestion des données exhaustif, souple et viable qui servira à faire avancer considérablement les soins cliniques à l'aide de données de recherche rassemblées et accessibles.

1 366 895 $
Dre Karen Barlow
Université de Calgary
Produire des preuves rationnelles et reposant sur des fondements biologiques pour traiter le syndrome post-commotion cérébrale chez les enfants, tout en examinant l'effet de la mélatonine sur les symptômes du syndrome et sur sa neurobiologie.

877 392 $
Dr Roger Zemek
Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario
Établir et valider une règle de prédiction clinique pour le développement des symptômes post-commotion cérébrale chez les enfants et les adolescents se présentant au service des urgences à la suite d'un traumatisme crânien aigu. 1 273 705 $
Dre Michelle Keightley
Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview
Chercher à comprendre le rôle de la variabilité de la fréquence cardiaque pour déterminer les mécanismes neurophysiologiques de récupération suivant les traumatismes craniocérébraux légers chez les adolescents. 1 065 728 $

Subvention Catalyseur : traumatismes craniocérébraux légers

Chercheur principal Projet Financement
Dre Lynda Mainwaring
Université de Toronto
Étudier le stress psychophysiologique et les traumatismes craniocérébraux légers chez les athlètes, et la manière dont ces marqueurs diffèrent ou non selon le sexe, de la blessure au retour au jeu.

97 190 $
Dre Michelle Keightley
Hôpital de réadaptation pour enfants Holland Bloorview
Chercher à comprendre le rôle de la variabilité de la fréquence cardiaque pour déterminer les mécanismes neurophysiologiques de récupération suivant les traumatismes craniocérébraux légers chez les adolescents.
91 872 $
Dr Brian Levine
Centre de soins gériatriques Baycrest
Fournir une évaluation transversale des effets neurocognitifs des traumatismes craniocérébraux légers chez les anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey. 100 000 $
Dre Ibolja Cernak
Université de l'Alberta
Établir un lien entre les lésions cérébelleuses et les déficits neurologiques et comportementaux chroniques causés par le souffle. 100 000 $
Dr Yu Tian Wang
Université de la Colombie-Britannique
Étudier les transformations biologiques survenant dans le cerveau à la suite de traumatismes craniocérébraux légers et évaluer la capacité du médicament mis au point par l'équipe du Dr Wang à réduire l'incidence de nécrose et de dysfonctionnement des cellules cérébrales associés à ces traumatismes.

99 400 $
Dr Andrew Baker
Hôpital St. Michael
Mettre au point un test sanguin permettant de déterminer si une personne exposée à un souffle primaire a subi un traumatisme craniocérébral léger.

99 927 $
Dr Louis De Beaumont
Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal
Mettre au point une approche visant à décrire la plasticité neuronale et les séquelles des traumatismes craniocérébraux légers chez les personnes vieillissantes. 99 928 $
Dr Bradford McFadyen
Université Laval
Étudier des personnes âgées de 10 à 30 ans, avec ou sans commotion cérébrale, pendant qu'elles effectuent des tâches mentales complexes pour détecter les modifications fonctionnelles qui se produisent après une commotion, et pour déterminer si celles-ci sont les mêmes peu importe l'âge des participants.

89 646 $
Dre Nathalie Le Sage
Hôpital de l'Enfant-Jésus
Réviser une règle de décision clinique pour l'évaluation complète et la détection précoce des patients à risque de ressentir des symptômes persistants à la suite d'un traumatisme craniocérébral léger.

99 920 $
Dr Paul Van Donkelaar
Université de la Colombie-Britannique
Étudier la relation potentielle entre le dysfonctionnement cérébrovasculaire causé par une lésion et les symptômes neurocognitifs. 98 054 $
Dr Brian Rowe
Université de l'Alberta
Évaluer la sensibilité, l'utilité et l'efficacité du guide de pratique clinique informatisé, un outil électronique de soutien aux décisions cliniques novateur, pour les traumatismes craniocérébraux légers.

99 805 $
Dr Alain Ptito
Centre universitaire de santé McGill
Examiner les effets de la stimulation magnétique transcrânienne répétée sur l'amélioration des symptômes post-commotion cérébrale et sur les profils d'activité cérébrale fonctionnelle anormale après un traumatisme craniocérébral léger. 99 075 $
Dre Valérie Mongrain
Université de Montréal
Comprendre l'impact du traumatisme craniocérébral léger sur l'évolution de l'activité cérébrale pendant le sommeil dans les premiers jours suivant le traumatisme.

99 398 $
Dr Garnette Sutherland
Université de Calgary
Mettre au point une particule spécifique à la protéine « tau » pouvant être décelée par imagerie par résonance magnétique, et examiner les liens de cette protéine avec la récurrence des traumatismes craniocérébraux légers.

100 000 $

 

SOURCE : Instituts de recherche en santé du Canada

Renseignements :

Michael Bolkenius
Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Instituts de recherche en santé du Canada
613-941-4563

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 14 100 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada. www.irsc-cihr.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.