Le gouvernement en action pour améliorer les conditions de détention et de réinsertion sociale au Nunavik

PUVIRNITUQ, QC, le 2 sept. 2016 /CNW Telbec/ - De passage dans le Nord-du-Québec, le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley, et le député d'Ungava,
M. Jean Boucher, ont rencontré différents partenaires et ont tenu à souligner plusieurs mesures et initiatives prises par le gouvernement du Québec en matière de sécurité publique au Nunavik, et ce, afin d'améliorer les conditions de détention et de réinsertion sociale dans cette région.

« À la suite de la parution du rapport de la protectrice du citoyen concernant les conditions de détention au Nunavik, j'ai pris l'engagement de me rendre sur place, et ce, notamment dans le but de mieux saisir les réalités locales et de renforcer la collaboration avec la communauté inuite. Tous les partenaires rencontrés s'entendent sur l'importance d'offrir des solutions durables aux Nunavikois. Le gouvernement poursuit ainsi ses efforts afin d'améliorer les conditions de détention au Nunavik et afin d'offrir des services adaptés et axés sur la prévention et la réinsertion sociale », a mentionné le ministre Coiteux.

« L'Administration régionale Kativik (ARK) est déterminée à améliorer les services offerts aux détenus au Nunavik et à faciliter leur réinsertion dans leur communauté. Nous nous engageons à collaborer étroitement avec le gouvernement du Québec et sommes convaincus qu'ensemble la proposition concernant les installations de détention et la création d'un groupe de travail nous aideront à trouver les meilleures solutions possibles pour notre peuple d'une manière qui respecte notre culture », a affirmé la présidente de l'ARK Jennifer Munick.

Des mesures mises en place pour améliorer les conditions de détention

Dès la sortie du rapport du Protecteur du citoyen, en février dernier, le gouvernement, avec la collaboration de représentants de l'Administration régionale Kativik, a annoncé qu'il poserait des actions immédiates et qu'il déploierait un plan d'action gouvernemental global dans le but d'améliorer les conditions de détention des Inuits. Ce plan d'action comporte 31 recommandations et près d'une soixantaine d'actions dont plusieurs ont déjà été mises de l'avant, notamment :

  • Les agents des services correctionnels produisent désormais un rapport lors de chacun de leurs séjours dans les lieux de garde de Kuujjuaq, de Puvirnituq et de Kuujjuaraapik. L'objectif est de faire l'inventaire du matériel et des services offerts et d'assurer un suivi rigoureux de l'état des installations de manière à répondre à tout manquement dans les plus brefs délais.
  • Diverses fournitures de base (dont des matelas et de la literie) sont entreposées à proximité du poste de police de Puvirnituq. Elles sont en quantité suffisante pour répondre aux besoins.
  • Des vols nolisés ont été ajoutés entre l'Abitibi et le Nunavik, permettant ainsi de réduire le nombre de personnes en détention dans les cellules.

Une nouvelle entente avec le Centre résidentiel communautaire inuit Makitautik

Par ailleurs, le gouvernement du Québec a conclu un accord de partenariat avec le Centre résidentiel communautaire inuit Makitautik, situé à Kangirsuk, pour l'hébergement, dans la communauté, de personnes contrevenantes. Cette entente, qui couvre une période de sept mois et est renouvelable pour une même durée, permettra d'offrir un financement de près de 515 000 $ à l'organisme. Par cet accord, le centre Makitautik pourra fournir dès maintenant, en plus de ses 14 places en hébergement, des services adaptés aux personnes contrevenantes issues de la communauté inuite, qui tiennent compte de leur culture et de leurs traditions et qui leur assurent une meilleure réinsertion dans leur milieu.

« Si l'on veut réduire le nombre de personnes provenant du Nunavik dans nos systèmes de justice et correctionnel, il est essentiel d'investir dans des mesures de réinsertion sociale. L'annonce d'aujourd'hui permet d'offrir des services adaptés qui répondent à leurs réalités particulières afin de favoriser leur réinsertion au sein de leur communauté, le tout dans le respect dans leur culture », a mentionné M. Kelley.

La création d'un comité de travail concernant une solution immobilière pour améliorer les conditions de détention

Un comité de travail, formé de représentants du gouvernement du Québec et des autorités inuites, a été créé pour trouver une solution immobilière concernant la gestion de la population correctionnelle comparaissant dans le Nord-du-Québec. L'objectif  étant d'améliorer les conditions de détention des personnes incarcérées, les membres du comité travailleront en collaboration afin de proposer une solution qui saura répondre aux besoins de cette région.

«Le Nunavik vit des problèmes qui lui sont propres. Le gouvernement du Québec tient à apporter des solutions efficaces qui tiennent compte de ces particularités. Je me réjouis du travail de collaboration qui se fait entre le gouvernement et les représentants locaux », a tenu à faire savoir M. Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parc et ministre de la région du Nord-du-Québec

« Le gouvernement a été proactif lors de la sortie du rapport de la protectrice du citoyen. Nous allons continuer notre bonne collaboration avec l'Administration régionale Kativik et concerter nos efforts pour trouver des solutions adaptées. Je suis heureux de la présence de mes collègues dans cette région, leur permettant de constater les améliorations sur le terrain », a conclu M. Boucher.

 

SOURCE Ministère de la Sécurité publique

Renseignements : Sources : Marie-Ève Pelletier, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, 418 691-2050; Chantal Gauvin, Attachée de presse, Cabinet du ministre responsable des Affaires autochtones, 418 643-3166; Gabrielle Fallu, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Forêts, de la Fauneet des parcs, ministre responsable de la région du Nord-du-Québec et de l'Abitibi-Témiscamingue, 418 649-7295; Frédérique Brais-Chaput, Attachée politique du bureau de circonscription du député d'Ungava et adjoint parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, 418 748-6046; Jean-Philippe Dubois, Coordonnateur, Service des communications, Administration régionale Kativik, 819 964-2961, poste 2219; Information : Alexandra Paré, Relationniste, Direction des communications, Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire et ministère de la Sécurité publique, 418 646-6777, poste 30274

RELATED LINKS
http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.