Le gouvernement du Québec réitère sa volonté de soutenir les municipalités dévitalisées

QUÉBEC, le 3 févr. 2015 /CNW Telbec/ - Le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, M. Pierre Moreau, tient à rectifier les faits en ce qui concerne le soutien gouvernemental qui est apporté aux municipalités dévitalisées. Il a tenu à réagir à la suite d'allégations parues notamment dans des articles du Journal de Montréal et du Journal de Québec.

« Les affirmations véhiculées sont incomplètes et contraires aux intentions maintes fois répétées par notre gouvernement à l'égard des régions et des milieux dévitalisés. D'ailleurs, nous sommes présentement à revoir l'ensemble des programmes en infrastructures afin de mieux prendre en considération la réalité des petites municipalités, notamment quant à leur capacité financière, ce qui permettra la réalisation de projets dans des municipalités dévitalisées, éloignées ou aux prises avec des contraintes particulières, une approche rejetée par le gouvernement précédent », a déclaré le ministre Moreau.

De même, il est prévu que le nouveau Fonds de développement des territoires, institué par le pacte fiscal transitoire et doté d'une enveloppe de 100 millions de dollars, sera réparti entre les MRC en tenant compte de critères de dévitalisation. Les MRC pourront donc décider elles-mêmes à quelles fins prioritaires elles affecteront les sommes issues de ce fonds.

« Notre intention est d'agir en partenariat avec les municipalités et d'aider celles qui vivent des difficultés. Avec le nouveau pacte fiscal, nous sommes dès maintenant engagés dans une nouvelle gouvernance régionale dans le but de changer la relation entre le gouvernement du Québec et les municipalités, pour que celles-ci soient réellement considérées comme des gouvernements de proximité. Nous modernisons nos façons de faire pour qu'elles soient davantage collées aux réalités et aux besoins de la population en reconnaissant pleinement l'importance des élus locaux et régionaux sur lesquels se fondent nos efforts de décentralisation », a expliqué le ministre Moreau.

Le ministre rappelle que l'occupation du territoire implique le soutien du gouvernement. « L'occupation du territoire est une question fondamentale liée à la nécessité pour un peuple de faire valoir et de revendiquer ses droits sur l'espace où il s'est établi et qu'il occupe. Elle impose au gouvernement l'obligation de soutenir les collectivités installées sur l'ensemble du territoire. Nous allons nous acquitter de cette obligation et aider nos concitoyens à occuper fièrement et de façon dynamique l'ensemble du territoire. Le développement des régions contribue à la prospérité de tout le Québec ».

 

SOURCE Cabinet du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire

Renseignements : Catherine Poulin, Attachée de presse, Cabinet du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, 418 691-2050


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.