Le gouvernement du Québec crée des maux de ventre à 200 000 patients atteints de troubles digestifs

MONTRÉAL, le 15 mars 2013 /CNW Telbec/ - À la suite de la décision du ministre de la Santé et des Services sociaux, le Dr Réjean Hébert, d'instaurer un prix plafond pour les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), médicaments utilisés dans le traitement des troubles digestifs, la Société gastro-intestinale (www.mauxdeventre.org) est d'avis que le gouvernement du Québec vient plutôt de créer bien des maux de ventre auprès des 200 000 patients atteints de troubles digestifs qui pourraient se retrouver devant un changement de produit au cours des prochains mois.

Ainsi, la Société gastro-intestinale constate avec désarroi que le ministre de la Santé et des Services sociaux a décidé de modifier unilatéralement le choix de 200 000 patients québécois en incitant le transfert vers des produits de substitution.

« Ce ne sont pas tous les médicaments qui sont semblables. La substitution forcée d'un produit pharmaceutique vers un autre est un geste qui peut s'avérer dangereux puisque chaque patient réagi très différemment selon les médicaments choisis. Donc, désormais ce sera le ministre qui choisira quel médicament vous pouvez utiliser puisque seul le prix compte », indique Gary Fabian, directeur général du Québec et Atlantique à la Société gastro-intestinale.

Dans sa décision, le ministre Hébert a annoncé qu'à compter du 1er octobre prochain, tous les patients atteints troubles digestifs devraient utiliser les produits les moins chers sur le marché, et ce, malgré le fait que le médecin traitant et le patient ont choisi ensemble quel traitement devait être utilisé pour traiter une condition médicale spécifique.

« Alors qu'on indique dans l'avis que c'est principalement pour des raisons économiques que le gouvernement met de l'avant une telle mesure, soit que de grandes épargnes seront réalisées, il ne prend pas en compte tous les coûts supplémentaires qui surviendront pour seulement s'assurer de la compatibilité entre le nouveau médicament et le patient, tels que les visites chez le médecin, aux urgences, tout comme les tests et analyses. Bref, toutes les épargnes escomptées ne tiennent pas compte des coûts supplémentaires dans le système de santé », continue M. Fabian.

À propos de la Société gastro-intestinale
À titre de chef de file canadien fournissant des renseignements fiables et fondés sur des données probantes pour tout ce qui porte sur le tractus gastro-intestinal, la Société GI s'engage à améliorer la vie des personnes atteintes d'affections gastro-intestinales et hépatiques, à appuyer la recherche, à préconiser l'accès adéquat des patients aux soins de santé et à promouvoir la santé gastro-intestinale et la santé hépatique.

SOURCE : Société gastro-intestinale

Renseignements :

Monsieur Gary Fabian
Directeur Général, Québec et Canada atlantique
Société gastro-intestinale
T : 514-880-9481, ou sans frais : 1-855-600-4875
gary@mauxdeventre.org

Profil de l'entreprise

Société gastro-intestinale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.