Le gouvernement du Manitoba, les Premières nations Dehcho et les
Quincailleries RONA se voient décerner un Prix boréal en reconnaissance de
leur travail de protection de la région boréale du Canada

OTTAWA, le 1er déc. /CNW Telbec/ - L'Initiative boréale canadienne a aujourd'hui annoncé les récipiendaires d'un Prix boréal par le Conseil principal de la forêt boréale. Il s'agit du gouvernement du Manitoba, des Premières nations Dehcho, des Quincailleries Rona et de chercheurs albertains, entre autres récipiendaires méritoires.

On leur reconnaît ainsi leur vision ambitieuse, leur grand leadership et leur esprit de collaboration pour protéger le territoire de la région boréale du Canada et en assurer la pérennité. Dans le cadre d'un gala tenu ce soir au Château Laurier d'Ottawa, le travail essentiel des récipiendaires et des finalistes de ce prix a été reconnu par un groupe représentatif réunissant grands leaders communautaires, d'affaires et autochtones, politiciens et Canadiens engagés.

"Notre comité de sélection s'est très vite rendu compte que les personnes proposées avaient véritablement fait preuve d'un leadership politique et d'une action individuelle communautaire exemplaires, affirme Larry Innes, directeur général de l'Initiative boréale canadienne. Chaque succès nous rapproche de notre objectif de protéger au moins la moitié de la région boréale du Canada et d'assurer le développement durable du reste du territoire. En adoptant une approche visionnaire à l'aménagement du territoire et à la planification de l'intendance, nous serons en mesure d'assurer un avenir prospère pour l'ensemble de la population canadienne."

    
    En 2009, les récipiendaires d'un Prix boréal sont :

    -   Les Premières nations Dehcho dans les Territoires du Nord-Ouest, pour
        avoir atteint son objectif conjointement avec le gouvernement fédéral
        et d'autres intéressés de protéger le bassin hydrologique de la
        rivière Nahanni Sud en agrandissant la réserve de parc national du
        Canada.

    -   La collectivité de Deline dans les Territoires du Nord-Ouest, pour
        avoir obtenu la protection permanente du lieu historique national
        Saoyú - ?ehdacho de Parcs Canada.

    -   Le gouvernement du Manitoba, pour avoir proposé le territoire
        Pimachiowin Aki comme site du patrimoine mondial, créé une fiducie de
        10 millions de dollars en soutien des principales Premières nations
        et adopté une loi sur l'aménagement et la gestion des territoires
        traditionnels par les Premières nations elles-mêmes.

    -   Les Quincailleries RONA, pour avoir adopté un ambitieux programme
        d'approvisionnement en produits de la forêt.

    -   Dre Fiona Schmiegelow, de l'Université de l'Alberta, en
        reconnaissance de sa carrière consacrée à la conservation de la forêt
        boréale, comme militante, professeure et gestionnaire d'initiatives
        de recherche scientifique d'envergure.

    -   Dr Brad Stelfox, en reconnaissance de sa carrière consacrée à
        rehausser la qualité et l'accessibilité des données requises pour
        procéder à l'aménagement du territoire.
    

Au moment où les leaders de la planète se préparent à la tenue de la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique de Copenhague, une attention de plus en plus grande est portée au carbone stocké dans la forêt boréale du Canada. Un récent rapport indique que les forêts boréales du Nord représentent un des plus importants réservoirs de carbone au monde, stockant l'équivalent de 26 années d'émissions mondiales provenant de la combustion de combustibles fossiles (selon les niveaux d'émissions de 2006.Le Protocole de Kyoto ne reconnaissait pas ces réservoirs de carbone - contenus principalement dans les tourbières -, mais le prochain traité international sur les changements climatiques devra en tenir compte.

Le Prix boréal, dont les récipiendaires sont nommés par un comité du Conseil principal de la forêt boréale, vise à reconnaître l'exercice d'un rôle de chef de file, l'innovation, la coopération et l'excellence parmi les intervenants qui vivent et travaillent dans la région de la forêt boréale du Canada. Toutes les personnes proposées ont fait une contribution extraordinaire à la protection de la région boréale et à l'avancement de la vision équilibrée de la Convention pour la conservation de la forêt boréale.

L'Initiative boréale canadienne réunit différents partenaires dans le but de créer de nouvelles solutions pour la conservation de la forêt boréale. L'organisme agit à titre de catalyseur en appuyant divers efforts sur le terrain, dans l'ensemble de la région boréale, déployés par les gouvernements, l'industrie, les Premières nations, des organismes de conservation, les grands détaillants, des institutions financières et des scientifiques.

Le Conseil principal de la forêt boréal est formé de principaux groupes voués à la conservation, d'organisations autochtones, de sociétés exploitantes de ressources et d'établissements financiers, qui ont tous un intérêt et un mot à dire dans l'avenir de la forêt boréale du Canada. Les membres du Conseil sont signataires de la Convention pour la conservation de la forêt boréale et se sont engagés à mettre en œuvre cette vision nationale dans leurs secteurs d'activités respectifs.

SOURCE Initiative boréale canadienne

Renseignements : Renseignements: Suzanne Fraser, Directrice des communications, Initiative boréale canadienne, sfraser@borealcanada.ca, (613) 552-7277 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Initiative boréale canadienne

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.