Le gouvernement du Canada souligne les 500 000 subventions aux apprentis qui ont été accordées pour aider les jeunes Canadiens à trouver des emplois

TORONTO, le 3 sept. 2014 /CNW/ - Le ministre de l'Emploi et du Développement social, l'honorable Jason Kenney, a annoncé aujourd'hui que, depuis 2007, le gouvernement du Canada a accordé aux Canadiens un total de 500 000 subventions aux apprentis pour les aider à faire carrière dans les métiers spécialisés.

Lors d'un événement organisé par le collège George Brown pour souligner cette étape importante, le ministre Kenney a discuté avec des apprentis et a remis des subventions à ceux qui venaient de terminer leur formation.

La Subvention incitative aux apprentis et la Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti sont des subventions en espèces qui ont pour but d'inciter les Canadiens à suivre une formation d'apprenti dans un métier désigné Sceau rouge et à la terminer. Grâce à ces subventions, les apprentis peuvent recevoir jusqu'à 4 000 $ et utiliser cette aide financière pour payer leurs frais de scolarité, leurs outils, ou assumer d'autres dépenses. Jusqu'à présent, le gouvernement a versé près de 700 millions de dollars en subventions aux apprentis.

Il a aussi fait ressortir d'autres mesures prises par le gouvernement du Canada pour créer des possibilités pour les apprentis, comme l'introduction du prêt canadien aux apprentis, le soutien aux programmes de formation et des crédits d'impôt comme la déduction d'impôt aux apprentis et aux gens de métier pour les aider à payer leurs nouveaux outils ou encore le crédit d'impôt pour la création d'emplois d'apprentis destiné aux employeurs.

Le ministre Kenney a également abordé la nécessité d'établir une « parité d'estime » pour ramener les métiers spécialisés sur un pied d'égalité avec les études universitaires. Il a fait part de ses préoccupations concernant les stéréotypes négatifs existant envers les métiers spécialisés, et la fausse idée selon laquelle la formation universitaire a plus de valeur que la formation d'apprenti.

Les faits en bref

  • Selon ConstruForce Canada, dans le secteur de la construction seulement, on s'attend à ce que les entreprises canadiennes aient besoin d'environ 300 000 nouveaux travailleurs au cours des dix prochaines années.
  • Selon Collèges et instituts Canada, les employeurs seront incapables de trouver des candidats qualifiés pour 1,5 million d'emplois vacants dans moins de 10 ans.
  • Dans le Plan d'action économique de 2014, le gouvernement a annoncé l'introduction du prêt canadien aux apprentis en janvier 2015, afin de permettre aux apprentis des métiers désignés Sceau rouge d'obtenir jusqu'à 4 000 $ en prêts sans intérêt par période de formation technique. On estime que, chaque année, au moins 26 000 apprentis présenteront une demande pour obtenir ces prêts.

Citations
« La création d'emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme sont les grandes priorités de notre gouvernement. Jusqu'à présent, nous avons versé 500 000 subventions aux apprentis. Cette étape importante illustre la volonté de notre gouvernement d'aider les apprentis et de remédier aux pénuries de travailleurs qualifiés dans des métiers absolument vitaux pour notre économie. Les emplois dans les métiers spécialisés sont très demandés, bien rémunérés et valorisants. On s'ouvre aux possibilités en choisissant de faire carrière dans les métiers spécialisés. »
- L'honorable Jason Kenney, ministre de l'Emploi et du Développement social

« La Progressive Contractors Association of Canada se réjouit du soutien à long terme que le gouvernement offre aux apprentis dans les métiers spécialisés. Notre industrie admet que, partout au Canada, il y a une importante pénurie de travailleurs qualifiés nuisant aux grands projets de construction. C'est pourquoi il est nécessaire qu'un plus grand nombre de Canadiens choisissent de faire carrière dans un métier spécialisé. À cet égard, les subventions aux apprentis sont des investissements qui profitent aux apprentis dès maintenant en plus de contribuer à façonner le profil de l'industrie à long terme. »
- Sean Reid, vice-président, Progressive Contractors Association of Canada

« La Subvention incitative aux apprentis et la Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti constituent une aide réelle qu'offre le gouvernement aux apprentis et à leur famille. Ces subventions sont une aide concrète permettant de montrer aux apprentis de tous métiers que leur travail est utile et indispensable à l'économie du Canada. Les Syndicats des métiers de la construction du Canada secondent les efforts que déploie le gouvernement pour aider les apprentis du secteur de la construction et encouragent la prise de mesures supplémentaires à court terme. »
- Chris Smillie, conseiller principal, Relations gouvernementales et affaires publiques, Département des métiers de la construction, FAT-COI

« La mise en œuvre réussie du programme par le gouvernement fédéral a permis à un grand nombre de Canadiens et Canadiennes de bénéficier de la subvention. C'est une nouvelle palpitante, car des personnes qui autrement auraient rencontré des obstacles financiers à la formation et à l'obtention d'un emploi intéressant ont reçu l'aide dont elles avaient besoin. Les subventions aux apprentis accordées aux étudiants des collèges de carrières ont permis à ces derniers de réaliser leurs rêves : c'est une conséquence positive de l'intervention gouvernementale. »
- Serge Buy, directeur exécutif, Association nationale des collèges de carrières

« Les subventions aux apprentis sont un très bon moyen de faire ressortir les durs efforts que les apprentis investissent dans l'apprentissage de leur métier. ‎Puisqu'elles récompensent à la fois les progrès accomplis et l'achèvement de la formation, les subventions motivent et encouragent les apprentis à obtenir leur certificat de compagnon. Je tiens à féliciter la 500 000e personne ayant reçu une subvention ainsi que toutes celles qui l'ont précédée! »
- Sarah Watts-Rynard, directrice exécutive, Forum canadien sur l'apprentissage

« Les subventions aux apprentis constituent une étape cruciale en vue d'aider des milliers de Canadiens à poursuivre leurs objectifs de carrière et de permettre aux entreprises de trouver les travailleurs spécialisés dont ils ont besoin. Le rôle du Collège George Brown est d'offrir aux étudiants une foule de possibilités afin de s'assurer qu'ils possèdent les compétences qui répondent aux besoins de l'économie. C'est pourquoi, à l'instar du ministre Kenney, nous encourageons et nous aidons les Canadiens à choisir un parcours pédagogique axé sur l'emploi, tel que la formation en apprentissage. »
- Anne Sado, rectrice, Collège George Brown

« Nous sommes heureux de l'engagement pris par le gouvernement fédéral à l'égard des métiers spécialisés et de l'élimination des pénuries de main‑d'œuvre. Le Christian Labour Association of Canada (CLAC) donne beaucoup d'importance aux programmes de formation qui favorisent l'apprentissage et le perfectionnement des compétences continus dans les métiers spécialisés. La Subvention incitative aux apprentis et la Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti constituent des mesures importantes pour veiller à ce que les jeunes Canadiens, de même que les personnes à la recherche d'une deuxième carrière et les personnes sans emploi, possèdent les outils dont ils ont besoin pour réussir sur le marché du travail d'aujourd'hui et de demain. »
- Hank Beekhuis, directeur de la région de l'Ontario du CLAC.

« Les subventions aux apprentis illustrent la façon dont le gouvernement du Canada aide les apprentis à compléter leur formation et à obtenir leur certification comme maîtres experts en leur art. Des initiatives comme celle-ci montrent clairement aux étudiants que la formation d'apprenti est une forme d'apprentissage enrichissante et équitable au sein de l'écosystème d'éducation postsecondaire, et que le fait d'obtenir leur certification leur sera utile durant toute leur carrière. »
- Nobina Robinson, présidente-directrice générale, Polytechnics Canada

Liens connexes

Plan d'action économique de 2014
Subventions aux apprentis
Subvention canadienne pour l'emploi

="https://twitter.com/@Jobs_Emplois" target="_blank">Suivez-nous sur Twitter

Document d'information

Le gouvernement du Canada crée des possibilités pour les apprentis et soutient les métiers spécialisés

Une subvention pour apprentis pouvant atteindre 4 000 $

  • La Subvention incitative aux apprentis est une subvention en espèces de 1 000 $ qui est offerte aux apprentis qui terminent le premier ou le deuxième niveau de leur programme d'apprentissage dans un métier désigné Sceau rouge, jusqu'à concurrence de 2 000 $.
  • La Subvention à l'achèvement de la formation d'apprenti est une subvention en espèces de 2 000 $ qui est offerte aux apprentis inscrits qui ont terminé leur programme d'apprentissage et obtenu leur certificat de compagnon dans un métier désigné Sceau rouge.

Prêt canadien aux apprentis, sans intérêt, à partir de janvier 2015

  • Les apprentis dans un métier désigné pourront bientôt demander jusqu'à 4 000 $ en prêts sans intérêt par période de formation technique.
  • Les frais d'intérêt et le remboursement du prêt seront reportés jusqu'au moment où l'apprenti termine ou abandonne son programme de formation d'apprentis.

Déductions fiscales et crédits d'impôt pour apprentis, personnes de métier et employeurs d'apprentis

Le gouvernement du Canada offre une déduction fiscale pour aider les apprentis et les personnes de métier à couvrir les frais d'outils neufs. Outre le crédit d'impôt visant à encourager les employeurs à embaucher des apprentis, les frais de scolarité et d'examen professionnels de ces derniers sont également admissibles à ce type de mesure fiscale.

Pour plus d'information, consulter www.arc.gc.ca.

Prestations d'assurance-emploi pour apprentis

Pendant leur formation, les apprentis peuvent accéder plus rapidement à l'assurance-emploi.

Les apprentis bénéficient :

  • d'un délai de traitement plus court grâce aux codes uniques fournis par les provinces et les territoires;
  • de la possibilité de demander des prestations d'assurance-emploi sept jours avant le début de la formation;
  • d'une seule période de carence de deux semaines par apprentissage, ce qui évite généralement aux demandeurs d'attendre avant les périodes de formation suivantes;
  • d'un accès au programme de prestations supplémentaires de chômage. Les employeurs peuvent verser un complément aux prestations d'assurance-emploi d'un apprenti en formation de sortent qu'elles atteignent 95 % de son salaire normal, sans que ses prestations ne soient réduites.

 

SOURCE : Emploi et Développement social Canada

Renseignements : Alexandra Fortier, Cabinet du ministre Kenney, 819-994-2482; Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.