Le gouvernement du Canada s'attaque aux maladies chroniques

Des chercheurs étudient le lien entre les facteurs environnementaux et génétiques et l'apparition de l'asthme, du diabète et d'autres maladies chroniques

OTTAWA, le 2 mai 2016 /CNW/ - L'honorable Jane Philpott, ministre de la Santé, a annoncé aujourd'hui un investissement de 16 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir de nouvelles recherches qui aideront à trouver de nouvelles façons de prévenir ou de traiter des maladies chroniques qui touchent des millions de Canadiens.

On sait déjà que des facteurs environnementaux et génétiques jouent un rôle dans l'apparition de maladies chroniques comme l'asthme, le diabète et la maladie intestinale inflammatoire. Un enfant asthmatique, par exemple, peut avoir hérité d'une prédisposition à la maladie de ses parents, et ses crises peuvent survenir lorsqu'il respire des irritants comme le pollen ou la fumée de cigarette. Mais on comprend mal de quelle façon au juste les gènes interagissent avec l'environnement pour provoquer les maladies.

Pour combler ce manque de connaissances, le gouvernement du Canada, par l'entremise des Instituts de recherche en santé du Canada, finance huit nouvelles équipes de recherche. Genome BC ainsi que Crohn et Colite Canada comptent parmi les partenaires financiers qui appuient des projets. Les équipes financées approfondiront notre compréhension de l'interaction complexe entre nos gènes et l'environnement dans lequel nous vivons, et guideront l'élaboration de nouvelles approches pour prévenir, traiter ou mieux prendre en charge les maladies chroniques. Leur travail promet d'améliorer la vie des Canadiens et de réduire la pression sur notre système de soins de santé.

Citations

« Des millions de Canadiens, des enfants, des personnes âgées, des amis et des membres de la famille, souffrent d'une maladie chronique. Cela affecte la qualité de vie de ces personnes et crée beaucoup de stress pour leurs proches. Nous sommes donc heureux de soutenir ces équipes de recherche exceptionnelles qui nous permettront d'acquérir de précieuses nouvelles connaissances et contribueront ainsi à améliorer la vie des Canadiens et de leur famille qui sont aux prises avec une maladie chronique. Je souhaite tout le succès possible à ces équipes dans la réalisation de leurs importants travaux de recherche. »
L'honorable Jane Philpott
Ministre de la Santé

« La plupart des maladies chroniques, comme le diabète, la maladie intestinale inflammatoire et l'obésité, font intervenir plusieurs gènes dans des interactions complexes avec les influences du milieu. De nouvelles technologies permettent désormais aux chercheurs de mieux comprendre le génome, l'épigénome, le microbiome et le métabolome. Le financement annoncé donnera aux chercheurs les moyens d'utiliser ces nouvelles technologies pour mieux comprendre les interactions complexes qui causent les maladies chroniques, et nous aidera au bout du compte à trouver de meilleures façons de prévenir et de traiter ces maladies. »
Dr Philip Sherman
Directeur scientifique, Institut de la nutrition, du métabolisme et du diabète

« Prédire et prévenir la maladie chronique est le genre de défis du monde réel que les technologies dites « omiques » permettent de relever. La cartographie de l'ADN de l'environnement complet d'un patient apporte des informations nouvelles et génère des approches inédites pour réduire le fardeau des maladies chroniques. Nous sommes fiers d'appuyer des chercheurs de classe mondiale qui repoussent les frontières vers un avenir qui offrira des solutions d'une efficience et d'une précision sans pareilles. »
Dre Catalina Lopez-Correa
Vice-présidente, Développement sectoriel et chef des affaires scientifiques, Génome Colombie‑Britannique

« Le Canada est l'un des pays où les taux de maladie intestinale inflammatoire sont les plus élevés au monde. De plus en plus, on voit des familles nouvellement établies au Canada qui sont touchées par cette maladie pour la première fois, souvent dès la première génération. Cette recherche jettera de la lumière sur la manière dont notre environnement et notre régime alimentaire au Canada contribuent à l'apparition de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse, et nous aidera à découvrir de nouvelles façons de prévenir et de traiter ces maladies qui touchent près de 250 000 Canadiens. »
Mina Mawani
Présidente-directrice générale, Crohn et Colite Canada

Produits complémentaires

Liens connexes

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) sont l'organisme du gouvernement du Canada chargé d'investir dans la recherche en santé. Leur objectif est de créer de nouvelles connaissances scientifiques et d'en favoriser l'application en vue d'améliorer la santé, d'offrir de meilleurs produits et services de santé, et de renforcer le système de soins de santé pour les Canadiens. Composés de 13 instituts, les IRSC offrent leadership et soutien à plus de 13 000 chercheurs et stagiaires en santé dans tout le Canada.

Document d'information

Subventions de recherche sur les environnements, les gènes et les maladies chroniques

Le gouvernement du Canada, par l'entremise des Instituts de recherche en santé du Canada et leurs partenaires, Genome BC ainsi que Crohn et Colite Canada, a investi 16 M$ sur cinq ans pour appuyer huit équipes de recherche dans le domaine des environnements, des gènes et des maladies chroniques.  

 

Titulaire

Établissement d'accueil

Sujet

Financement

Dr Stuart Turvey

Université de la Colombie-Britannique (Vancouver)

Asthme

1 971 100 $

Dre Jennifer Gommerman

Université de Toronto

 

Maladie auto-immune

2 000 000 $

Dr Philip Awadalla

Institut ontarien de recherche sur le cancer

(Toronto)

Syndrome métabolique

1 932 450 $

Dre Padmaja Subbarao

Hôpital pour enfants de Toronto

Asthme et autres affections respiratoires

1 953 002 $

Dr Alain Stintzi

Université d'Ottawa

Affection abdominale inflammatoire

1 971 800 $

Dr Alberto Martin

Université de Toronto

Cancer colorectal

2 000 000 $

Dr Vernon Dolinsky

Université du Manitoba (Winnipeg)

Obésité

2 000 000 $

Dr Gregory Steinberg

Université McMaster

(Hamilton)

Obésité, diabète et maladie du foie

1 998 323 $

 

Les équipes de recherche nous permettront de mieux comprendre en quoi les facteurs génétiques et environnementaux, comme la pollution de l'air, contribuent à l'apparition de maladies chroniques. Les données probantes issues de leurs travaux guideront l'élaboration de nouvelles stratégies de prévention et la mise au point de nouveaux traitements.

Le financement est accordé dans le cadre de l'initiative phare des IRSC Environnements et santé.

 

SOURCE Instituts de recherche en santé du Canada

Bas de vignette : "De gauche à droite : Dr Daniel Figeys, Université d’Ottawa; Dr David Mack, Institut de recherche CHEO; Dr Phillip Sherman, IRSC; Dr Alain Stintzi, Université d’Ottawa; Dr James Butcher, Université d’Ottawa (Groupe CNW/Instituts de recherche en santé du Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160502_C2274_PHOTO_FR_677837.jpg



Renseignements : Andrew MacKendrick, Cabinet de l'honorable Jane Philpott, ministre de la Santé, 613-957-0200; David Coulombe, Relations avec les médias, Instituts de recherche en santé du Canada, 613-941-4563, relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

RELATED LINKS
http://www.cihr-irsc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.