Le gouvernement du Canada prend des mesures pour protéger les jeunes contre les dangers du tabagisme

Les mesures proposées sont conformes à l'engagement du premier ministre de restreindre davantage la vente de cigares aromatisés.

OTTAWA, le 29 sept. 2014 /CNW/ - Aujourd'hui, l'honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé, a annoncé de nouvelles modifications réglementaires proposées qui limiteront davantage la vente des produits du tabac aromatisés que les jeunes trouvent attrayants.

En 2010, le Canada a été le premier pays au monde à prendre des mesures visant les « petits cigares » lorsque la Loi modifiant la Loi sur le tabac est entrée en vigueur et a interdit l'utilisation d'additifs aromatisés qui rendent les cigarettes, les petits cigares et les feuilles d'enveloppe plus attrayants pour les jeunes. Malheureusement, les compagnies de tabac ont contourné la loi et ont usé de subterfuge en présentant de nouveaux cigares aux mêmes arômes attrayants pour les jeunes que ceux qui étaient sur le marché avant la loi de 2009, mais en changeant quelque peu le poids des cigares ou en retirant leurs filtres. Les changements que nous proposons permettront de déjouer cette ruse.

Le tabagisme est la première cause de maladies et de décès évitables au Canada, responsable de plus de 37 000 décès chaque année. Selon les estimations, le Canada dépense 4,4 milliards de dollars chaque année pour couvrir les coûts directs des soins de santé rattachés au tabagisme et à d'autres usages du tabac, et le fardeau total pour l'économie, y compris les coûts indirects (p. ex. pertes de revenu et de productivité), est estimé à 17 milliards de dollars par année. La ministre Ambrose milite fortement contre le tabagisme, surtout chez nos jeunes. Les jeunes Canadiens continuent d'utiliser les produits du tabac aromatisés, y compris les cigares aromatisés.

On lancera une période de consultation officielle de 30 jours lorsqu'un avis précisant les modifications proposées sera publié dans la Gazette du Canada, Partie I, le 10 octobre 2014. On encourage les intervenants intéressés à formuler des commentaires sur les propositions en ligne ou par courrier pendant la période de consultation.

En raison d'un manque de données probantes sur les avantages ou les dangers de la cigarette électronique, la ministre Ambrose a annoncé qu'elle demande au Comité permanent de la santé d'étudier les risques et les avantages potentiels de la cigarette électronique et de solliciter les conseils de divers intervenants de la santé.

Plus tard cette semaine, les ministres de la Santé du Canada se rencontreront pour leur réunion annuelle. À cette occasion, la ministre Ambrose et ses collègues discuteront du tabac et de la cigarette électronique.  

Faits en bref

  • Selon l'Enquête sur le tabagisme chez les jeunes (de la 6e à la 12e année) de 2012-2013, relativement aux jeunes qui ont déclaré avoir consommé au moins un produit de tabac au cours des 30 jours précédents, deux jeunes sur cinq (40 %) ont déclaré avoir fumé des petits cigares aromatisés ou des cigares aromatisés pendant la même période, ce qui représente environ 126 000 jeunes Canadiens.
  • L'Enquête sur le tabagisme chez les jeunes a aussi révélé que la prévalence de jeunes de la 6e à la 12e année qui ont indiqué avoir déjà consommé au moins un produit du tabac aromatisé au cours de leur vie est passée de 19 % en 2008-2009, à 15 % en 2012-2013.
  • Les modifications proposées interdiront la plupart des arômes et additifs dans les cigares pesant plus de 1,4 gramme, mais moins de 6 grammes, de même que dans les cigares avec papier de manchette et les cigares munis d'une cape non apposée en hélice.

Citations

« Notre gouvernement s'engage à agir pour protéger les enfants et les jeunes contre les dangers du tabagisme. Notre gouvernement propose des mesures pour déjouer le subterfuge et continue de prendre les mesures nécessaires pour réduire le taux de tabagisme. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

« Actuellement, en l'absence d'études scientifiques démontrant l'innocuité ou l'efficacité des cigarettes électroniques, nous continuons de dissuader les Canadiens de les utiliser. Nous avons appris que les cigarettes électroniques peuvent être une porte d'entrée au tabagisme pour les adolescents, tout en ayant aussi le potentiel de servir d'outil de renoncement. Aujourd'hui, je demande au Comité permanent de la santé de faire une étude approfondie des cigarettes électroniques et de produire un rapport. »
Rona Ambrose
Ministre de la Santé

Liens connexes

Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada (2012)
Enquête sur le tabagisme chez les jeunes (2012-2013)
Avis - Projet de Décret visant à modifier l'annexe de la Loi sur le tabac

 

SOURCE : Santé Canada

Renseignements : Personnes-ressources : Michael Bolkenius, Bureau de l'Honorable Rona Ambrose, Ministre de la Santé, 613-957-0200; Santé Canada, Relations avec les médias, 613-957-2983; Demandes de renseignements du public, 613-957-2991, 1-866-225-0709


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.