Le gouvernement du Canada prend des mesures pour protéger les eaux arctiques
du Canada

Le signalement obligatoire des navires à la Garde côtière canadienne renforce la souveraineté du Canada dans le Nord

OTTAWA, le 22 juin /CNW Telbec/ - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans et le ministre responsable de la Garde côtière canadienne, le sénateur Claude Carignan ont annoncé aujourd'hui une autre mesure importante visant à protéger et à défendre la souveraineté du Canada dans le Nord. À partir du 1er juillet, le gouvernement du Canada exigera que les navires étrangers et canadiens d'une certaine taille signalent leur présence à la Garde côtière canadienne s'ils naviguent dans les eaux arctiques du Canada. Cette nouvelle exigence permettra de s'assurer que les navires en question fournissent à la Garde côtière canadienne des renseignements comme leur identité, leur position et leur destination.

"Le gouvernement, sous le leadership du Premier ministre Stephen Harper, a pris des moyens sans précédent pour protéger le Nord du Canada, et l'annonce d'aujourd'hui permettra à la Garde côtière canadienne de surveiller de plus près les eaux arctiques", a dit la ministre Shea. "Grâce au signalement obligatoire des navires, la Garde côtière canadienne pourra promouvoir la navigation sécuritaire des navires, surveiller ceux qui transportent des polluants, du mazout ou des marchandises dangereuses, et intervenir rapidement en cas d'accident.".

Cette annonce fait suite à une nouvelle législation adoptée en juin 2009, qui étend de 100 à 200 milles marins au large des côtes la zone des eaux arctiques où le gouvernement du Canada peut mettre en application une importante réglementation canadienne en matière de pollution. Cette annonce s'ajoute à la Stratégie pour le Nord du Canada, qui vise à renforcer la souveraineté des eaux arctiques du Canada en protégeant l'environnement fragile du Nord et en encourageant le développement économique et social, tout en accordant aux résidents du Nord plus de contrôle sur leur avenir économique et politique.

"Notre gouvernement est résolu à s'assurer que le Nord du Canada reste propre et écologique", a déclaré le sénateur Carignan. "L'annonce d'aujourd'hui contribuera à préserver et à protéger les océans du Canada pour les générations à venir. Nous avons élaboré une solide Stratégie pour le Nord du Canada afin de nous assurer que les meilleurs experts du pays renforcent et soutiennent ce précieux environnement."

Depuis 2006, le Premier ministre Harper et d'autres ministres se sont rendus dans le Nord du Canada chaque année pour y annoncer ou pour souligner des mesures, y compris :

    
    -   l'introduction d'une réglementation plus rigoureuse pour protéger les
        régions maritimes et côtières des rejets en mer et des autres formes
        de pollution que celles qui s'appliquent en eaux internationales;
    -   l'investissement de 720 millions de dollars pour l'acquisition d'un
        nouveau brise-glace de classe polaire et pour de nouveaux navires de
        patrouille en mer/en Arctique;
    -   l'augmentation des effectifs et la modernisation des Rangers
        canadiens;
    -   la création de l'Agence canadienne de développement économique du
        Nord;
    -   l'annonce d'un financement pour le levé géocartographique du Nord, et
        de nouvelles ressources pour déterminer l'étendue totale du plateau
        continental du Canada;
    -   l'établissement d'un port de pêche commerciale à Pangnirtung;
    -   l'engagement d'établir une station de recherche de calibre mondial en
        Arctique, qui sera à la fine pointe des sciences de l'environnement
        et du développement des ressources naturelles;
    -   l'agrandissement de la réserve du parc national Nahanni;
    -   des mesures visant à créer de nouveaux parcs nationaux en soustrayant
        du secteur industriel des millions d'hectares de terre près du bras
        Est du Grand lac des Esclaves, autour de la rivière Ramparts et de
        ses terres humides, et dans la région du Sahtu;
    -   l'établissement d'un fonds pour assurer la protection à long terme du
        lieu historique national Sahoyué - ehdacho au lac Great Bear;
    -   l'établissement de trois nouvelles réserves nationales de faune sur
        et autour de l'île de Baffin afin de protéger les espèces et
        l'habitat locaux, y compris la baleine boréale.
    

Le Règlement sur la zone de services de trafic maritime du Nord canadien exigera que les navires d'une certaine taille soumettent des rapports en trois étapes : des rapports d'information avant que les navires n'entrent dans la zone de services de trafic maritime du Nord canadien (zone NORDREG) ; alors qu'ils naviguent dans la zone NORDREG, et lorsqu'ils quittent la zone NORDREG. Les navires concernés comprennent :

    
    -   les bâtiments d'une jauge brute de 300 ou plus;
    -   les bâtiments qui remorquent ou poussent un autre bâtiment lorsque
        les jauges brutes combinées des bâtiments sont de 500 ou plus;
    -   les bâtiments qui transportent, comme cargaison, un polluant ou des
        marchandises dangereuses;
    -   les bâtiments qui remorquent ou poussent un autre bâtiment
        transportant, comme cargaison, un polluant ou des marchandises
        dangereuses.
    

Ces nouvelles exigences seront publiées le 23 juin 2010 dans la Partie II Gazette du Canada sous le nom de Règlement sur la zone de services de trafic maritime du Nord canadien. Pour en savoir plus au sujet du Règlement sur la zone de services de trafic maritime du Nord canadien et du Décret sur les zones de contrôle de la sécurité de la navigation, visitez le : http://gazetteducanada.gc.ca.

Transports Canada est en ligne à www.tc.gc.ca. Abonnez-vous aux communiqués de presse et aux discours à www.tc.gc.ca/nouvellesendirect et restez au fait des dernières nouvelles de Transports Canada.

Ce communiqué est disponible en d'autres formats pour les personnes vivant avec une déficience visuelle.

Information

-------------------------------------------------------------------------

    
         LA ZONE DE SERVICES DE TRAFIC MARITIME DU NORD CANADIEN
         -------------------------------------------------------
    

Le gouvernement du Canada met en œuvre le Règlement sur la zone de services de trafic maritime du Nord canadien, qui exige que les navires étrangers et canadiens d'une certaine taille fournissent des renseignements au Centre de services de communications et de trafic maritimes de la Garde côtière canadienne. Ces navires devront soumettre des rapports avant d'entrer dans la zone de services de trafic maritime du Nord canadien (zone NORDREG), pendant qu'ils y naviguent, et lorsqu'ils quittent la zone NORDREG. Le nouveau règlement rend obligatoire le système de transmission de renseignements autrefois volontaire dans la zone NORDREG.

Le règlement s'applique aux gros navires, étant donné qu'ils posent un risque plus grand pour l'environnement. Les gros navires transportent plus de mazout, de polluants, de cargaison, et de marchandises dangereuses que les navires plus petits.

Le règlement s'applique aux gros bâtiments suivants :

    
    -   les bâtiments d'une jauge brute de 300 ou plus;
    -   les bâtiments qui remorquent ou poussent un autre bâtiment lorsque
        les jauges brutes combinées des bâtiments sont de 500 ou plus;
    -   les bâtiments qui transportent, comme cargaison, un polluant ou des
        marchandises dangereuses;
    -   les bâtiments qui remorquent ou poussent un autre bâtiment
        transportant, comme cargaison, un polluant ou des marchandises
        dangereuses.
    

Il est obligatoire pour ces navires de faire connaître leur position, leur nom, leur itinéraire, ainsi que d'autres renseignements.

Zone de services de trafic maritime du Nord canadien (NORDREG)

--------------------------------------------------------------

La zone de services de trafic maritime du Nord canadien (NORDREG) englobe les eaux côtières du Nord canadien, y compris les zones de contrôle de la sécurité de la navigation en vertu de la Loi sur la prévention de la pollution des eaux arctiques, qui s'étendent maintenant jusqu'à 200 milles marins des côtes, jusqu'à la limite de la zone économique exclusive du Canada.

Dans cette zone NORDREG, la Garde côtière canadienne aidera à assurer la sécurité et l'efficacité de la navigation, ainsi que la protection de l'environnement :

    
    -   en surveillant les activités maritimes;
    -   en aidant au contrôle des navires pour en vérifier la sécurité et les
        mesures de protection environnementale;
    -   en établissant un lien de communication avec les navires pour
        intervenir en cas d'urgence et prendre des mesures préventives;
    -   en surveillant les marchandises dangereuses et les polluants
        transportés dans les eaux arctiques;
    -   en fournissant de l'information à jour sur la navigation dans les
        glaces et les conditions de celles-ci, et en facilitant les services
        de déglaçage;
    -   en émettant des avis sur la sécurité de la navigation.
    

Pour voir le map du "Zone de services de trafic maritime nordique canadien (NORDREG), veuillez cliquer sur http://files.newswire.ca/121/NordregFreMap.doc

Information

-------------------------------------------------------------------------

    
                       STRATÉGIE POUR LE NORD DU CANADA
    

Le gouvernement du Canada met de l'avant sa Stratégie pour le Nord du Canada, qui est fondée sur les quatre objectifs principaux suivants :

    
    -   manifester vigoureusement notre souveraineté dans l'Arctique au
        moment où l'intérêt international pour cette région augmente;
    -   encourager un développement économique et social qui soit profitable
        aux résidents du Nord du Canada en règlementant de façon efficace et
        responsable l'immense potentiel des ressources du Nord;
    -   relever les défis que posent les changements climatiques dans le Nord
        et s'assurer de protéger ses innombrables merveilles écologiques pour
        les générations à venir;
    -   accorder aux résidents du Nord du Canada un plus grand contrôle de
        leur avenir économique et politique.
    

Le gouvernement est déterminé à façonner l'avenir de notre pays en s'appuyant sur un Nord fort et prospère. Le Plan d'action économique du Canada prévoit un certain nombre d'investissements dans les domaines du développement économique, du perfectionnement des compétences, du logement et des infrastructures de recherche à l'appui de la Stratégie pour le Nord du Canada.

Les engagements récents relatifs à la Stratégie pour le Nord du Canada comprennent :

Souveraineté

------------

Renforcer notre présence

    
    -   720 millions de dollars pour l'acquisition du nouveau brise-glace de
        classe polaire, le NGCC John G. Diefenbaker;
    -   acquisition de nouveaux navires de patrouille de classe polaire/de
        haute mer;
    -   expansion et modernisation des Rangers canadiens;
    -   création d'un Centre de formation des Forces canadiennes dans
        l'Arctique, dans Resolute Bay;
    -   construction d'une installation de mouillage en eau profonde et
        d'avitaillement en carburant, à Nanisivik;
    -   lancement du satellite RADARSAT II;
    -   opérations de surveillance et exercices militaires réguliers, tels
        que l'Opération Nanook;
    

Renforcer notre gestion de l'Arctique

    
    -   fournir des renseignements météorologiques et des données de
        navigation stratégiques dans des zones cruciales pour faciliter la
        gestion sécuritaire de la circulation maritime dans l'Arctique
        (budget de 2010);
    -   mettre en application le nouveau Règlement sur le contrôle et la
        gestion de l'eau de ballast;
    -   étendre l'application de la Loi sur la prévention de la pollution des
        eaux arctiques en élargissant la zone comprise dans les eaux
        arctiques;
    -   rendre obligatoire le signalement de tous les navires en vertu du
        Règlement sur la zone de services de trafic maritime du Nord canadien
        (NORDREG).
    

Définir notre territoire et approfondir notre savoir

    
    -   40 millions de dollars additionnels sur quatre ans pour financer des
        études scientifiques visant à déterminer l'étendue totale du plateau
        continental canadien, tel qu'il est défini dans la Convention des
        Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS).
    

Protection de l'environnement

-----------------------------

Protéger les eaux et les terres du Nord

    
    -   créer des zones de conservation et des parcs nationaux;
    -   accorder 15 millions de dollars sur trois ans pour la création et
        l'expansion de zones protégées dans les Territoires du Nord-Ouest;
    -   appuyer le projet Santé des océans;
    -   accélérer les mesures visant à corriger et à assainir les sites
        fédéraux contaminés partout au Canada.
    

SOURCE Transports Canada

Renseignements : Renseignements: James Kusie, Directeur, Gestion des enjeux et Affaires parlementaires, Cabinet du ministre canadien des Transports John Baird, Ottawa, 613-991-0700; Relations avec les médias, Transports Canada, Ottawa, 613-993-0055; Nancy Bishay, Attachée de presse, Cabinet de la ministre de Pêches et Océans Canada, Ottawa, 613-992-3474; Relations avec les médias, Pêches et Océans Canada, Ottawa, 613-990-7537


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.