Le gouvernement du Canada nomme les commissaires de l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

OTTAWA, le 3 août 2016 /CNW/ - Le Canada est résolu à accomplir une véritable réconciliation avec les Autochtones, et l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées constitue une étape importante en vue de mettre fin au taux inadmissible de violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

Aujourd'hui, Carolyn Bennett, ministre des Affaires autochtones et du Nord, Jody Wilson‑Raybould, ministre de la Justice et procureure générale du Canada, Patty Hajdu, ministre de la Condition féminine, ont annoncé le nom des cinq commissaires qui dirigeront l'Enquête nationale, ainsi que son mandat.

Le Canada est très reconnaissant envers les survivantes, les familles, les proches des victimes, les organisations communautaires de femmes, les organismes de première ligne, les organisations féministes autochtones, les organisations nationales autochtones, les provinces, les territoires et les experts qui ont participé au processus préalable à l'Enquête. Les commentaires reçus dans le cadre des 18 séances et du sondage en ligne ont contribué à définir le mandat de l'Enquête, dont les travaux seront dorénavant dirigés par les commissaires.

Les commissaires possèdent les acquis, les caractéristiques et l'expérience nécessaires pour diriger le processus tel qu'établi par les participants lors de l'étape de définition des paramètres de l'Enquête.

Les commissaires sont :

  • L'honorable Marion Buller, commissaire en chef
  • Michèle Audette, commissaire
  • Qajaq Robinson, commissaire
  • Marilyn Poitras, commissaire
  • Brian Eyolfson, commissaire

Le mandat de l'Enquête a également été publié aujourd'hui.

Le gouvernement du Canada financera l'Enquête nationale, et les provinces et territoires participeront au processus et y apporteront tous leur entière collaboration.

Ensemble, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux se sont assurés que l'Enquête soit dotée d'un mandat et des outils nécessaires pour mettre un terme à cette tragédie nationale.

En réponse aux recommandations recueillies lors des consultations préalables à l'Enquête, le gouvernement a également annoncé aujourd'hui l'octroi de 16,17 millions de dollars sur quatre ans pour créer des unités d'information et de liaison pour les familles dans chaque province et territoire. Ces fonds serviront aussi à augmenter le financement des services aux victimes afin d'offrir des services culturellement adaptés aux familles des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées ainsi qu'aux personnes ayant survécu à la violence. Les unités d'information et de liaison pour les familles offriront des services centralisés destinés aux familles des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées et recueilleront les renseignements demandés par les familles. Ces services seront fournis de manière respectueuse et coordonnée durant l'Enquête.

Citations

« Depuis plus de dix ans, les familles des femmes et les filles autochtones disparues et assassinées réclament des mesures concrètes. Aujourd'hui, à la suite d'une mobilisation significative avec les familles, les experts et ceux et celles qui ont vécu cette terrible expérience, c'est avec fierté que j'accueille la nomination des cinq commissaires faite par le premier ministre, de concert avec les provinces et territoires. Je suis convaincue que les cinq commissaires sauront faire le travail exigé pour le Canada et pour mettre en œuvre des mesures concrètes afin de mettre fin à cette tragédie nationale. »

L'honorable Carolyn Bennett, M.D., c.p., députée
Ministre des Affaires autochtones et du Nord

« La mise en œuvre de l'Enquête constitue une manifestation tangible de l'engagement de notre gouvernement d'honorer la vie des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. En examinant les causes sous-jacentes à la source de cette tragédie nationale, notamment les obstacles systémiques et institutionnels passés et présents, l'Enquête nationale jouera un rôle crucial en nous aidant à préciser les enjeux sur lesquels nous devons axer nos efforts pour protéger les droits de toutes les femmes et les filles autochtones au Canada. »

L'honorable Jody Wilson-Raybould, c.p., c.r., députée
Ministre de la Justice et procureure générale du Canada

« Cette équipe mettra à profit ses expériences personnelles, universitaires et professionnelles riches et diversifiées dans le cadre de ses travaux visant à écouter, à documenter et à révéler les causes systémiques de violence faite aux femmes et aux filles autochtones du Canada, ainsi qu'à formuler des recommandations à l'égard de mesures efficaces. »

L'honorable Patty Hajdu, c.p., députée
Ministre de la Condition féminine

Les faits en bref

  • Le 8 décembre 2015, le gouvernement du Canada a procédé au lancement de l'Enquête, qui a été suivi d'un processus préalable visant la définition des paramètres de l'Enquête, d'une durée de trois mois.
  • Durant ces trois mois, 18 séances en personne ont été tenues partout au pays; plus de 2 000 personnes y ont participé, et plus de 4 100 observations ont été soumises en ligne.
  • Le 26 février 2016, lors de la Table ronde nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont convenu de participer à l'Enquête nationale et d'y apporter leur entière collaboration.
  • Le 31 mai 2016, le gouvernement a publié les résultats de cette mobilisation.
  • Le gouvernement prévoit un financement de 53,86 millions de dollars sur deux ans (de 2016-2017 à 2017-2018) pour mener une enquête à l'issue de laquelle des recommandations sur des mesures concrètes seront formulées dans le but de combattre et de prévenir la violence faite aux femmes et aux filles autochtones, y compris la discrimination systémique et sociale.

Produits connexes

À propos de l'Enquête indépendante (lien à la nouvelle page web)
Biographies des commissaires et de la commissaire en chef :

  • L'honorable Marion Buller, commissaire en chef
  • Michèle Audette, commissaire
  • Qajaq Robinson, commissaire
  • Marilyn Poitras, commissaire
  • Brian Eyolfson, commissaire

Liens connexes

Diffusion en direct sur le web (live web broadcast)
Rapport final sur le processus de définition des paramètres préalable à l'enquête 
Le gouvernement du Canada met sur pied une enquête sur la question des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées

Restez branchés
Suivez-nous : Twitter, YouTube, Facebook et Flickr

Vous pouvez vous abonner pour recevoir nos communiqués et nos discours par courriel ou par fils RSS. Pour obtenir plus d'information ou pour vous abonner, visitez www.aadnc.gc.ca/inscriptions.

 

SOURCE Gouvernement du Canada

Renseignements : Sabrina Williams, Attachée de presse, Cabinet de l'honorable Carolyn Bennett, 819-997-0002; Relations avec les médias, Affaires autochtones et du Nord Canada, 819-953-1160


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.