Le gouvernement du Canada finance des projets visant à éliminer la violence faite aux femmes et aux filles dans le Canada atlantique

Ce soutien financier aidera à s'attaquer à la cyberviolence et à la violence sexuelle

FREDERICTON, NB, le 25 juin 2014 /CNW/ - L'honorable Dre K. Kellie Leitch, ministre du Travail et ministre de la Condition féminine, et l'honorable Keith Ashfield, député de Fredericton, ont annoncé aujourd'hui l'octroi d'un financement de plus de 750 000 $ par le gouvernement du Canada pour la réalisation de cinq nouveaux projets de prévention de la violence faite aux femmes et aux filles dans le Canada atlantique. L'annonce a eu lieu pendant la première réunion des centres d'aide aux victimes d'agression sexuelle de l'Atlantique, organisée par le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton.

Cinq organismes du Canada atlantique recevront des fonds dans le cadre de l'appel de propositions de Condition féminine Canada intitulé Cyberviolence et violence sexuelle : aider les collectivités à intervenir. Quatre des cinq projets viseront à prévenir et à contrer la violence sexuelle faite aux femmes et aux filles en améliorant l'accès aux services communautaires. Le cinquième projet mettra l'accent sur la prévention et l'élimination de la cyberviolence à l'endroit des femmes et des filles, y compris la cyberintimidation, le leurre par Internet et le cyberharcèlement.

Les faits en bref

  • Condition féminine Canada octroie des fonds aux organismes suivants :
    • Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton (156 897 $)
    • Newfoundland and Labrador Sexual Assault Crisis and Prevention Centre (144 578 $)
    • L'Escale MadaVic (152 854 $)
    • Prince Edward Island Rape and Sexual Assault Centre (134 685$)
    • Association des travailleuses et travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick (175 000 $)

Citations

« La violence faite aux femmes et aux filles a des répercussions terribles sur les particuliers, leur famille et leur collectivité. Nous devons envoyer un message clair selon lequel notre société ne tolère pas ces actes de violence odieux. C'est pourquoi nous soutenons avec fierté des projets communautaires qui préviennent et combattent la cyberviolence et la violence sexuelle. »

L'honorable Dre K. Kellie Leitch
Ministre du Travail et ministre de la Condition féminine

« La violence faite aux femmes et aux filles peut se produire n'importe où, y compris en ligne. Notre gouvernement collabore avec des organismes locaux compétents à l'échelle du Canada atlantique pour prévenir et éliminer la cyberviolence et la violence sexuelle dans les collectivités où travaillent et vivent les femmes. »

L'honorable Keith Ashfield
Député de Fredericton

« Le soutien que nous accorde le gouvernement du Canada nous permet de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires se trouvant ici à Fredericton ainsi que partout dans les provinces atlantiques afin d'échanger sur nos pratiques prometteuses et d'améliorer la façon dont nous controns la violence sexuelle et venons en aide aux victimes. »

Lorraine Whalley, directrice générale
Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton

 

Produits connexes

Autres liens

 

This news release is also available in English.

On trouvera tous les communiqués de Condition féminine Canada et de l'information sur l'organisme à l'adresse www.femmes.gc.ca.

Document d'information

Dans le cadre du récent appel de propositions, Cyberviolence et violence sexuelle : aider les collectivités à intervenir, le gouvernement du Canada soutient les projets suivants qui seront mis en œuvre dans le Canada atlantique : 

Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton

  • Le Centre pour les victimes d'agression sexuelle de Fredericton recevra 156 897 $ pour la réalisation de son projet de deux ans visant à mobiliser les collectivités dans la prévention de la violence sexuelle à l'endroit des femmes et des filles. Dans le cadre de ce projet, l'organisme créera un réseau des provinces atlantiques en renforçant la collaboration entre les centres d'aide aux victimes d'agression sexuelle en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador. Les membres de ce réseau collaboreront en vue de cerner les besoins, les lacunes et les pratiques prometteuses. Des organismes partenaires de Fredericton mettront à l'essai une stratégie d'élimination de la violence sexuelle ayant pour objectif d'améliorer la coordination des services qui interviennent dans les cas de violence sexuelle.

Newfoundland and Labrador Sexual Assault Crisis Prevention Centre

  • Le Newfoundland and Labrador Sexual Assault Crisis Prevention Centre recevra 144 578 $ pour la réalisation de son projet de deux ans visant à améliorer les services assurés aux femmes victimes de violence sexuelle en renforçant la collaboration entre les prestataires de services de la région d'Avalon à Terre-Neuve. Le projet donnera lieu à la création de réseaux d'intervention et de prévention de la violence sexuelle dans les collectivités de la région, ce qui permettra aux prestataires de services d'échanger sur leurs pratiques de lutte contre la violence sexuelle prometteuses.

L'Escale MadaVic

  • L'Escale MadaVic recevra 152 854 $ pour la réalisation de son projet de deux ans visant à prévenir la violence sexuelle faite aux femmes dans le Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick en renforçant la collaboration entre les organismes communautaires et les prestataires de services. Aux termes de ce projet, l'organisme élaborera une stratégie de collaboration, mettra à l'essai des pratiques exemplaires et établira un protocole de services afin d'améliorer les services de soutien assurés aux femmes victimes de violence.

Prince Edward Island Rape and Sexual Assault Centre

  • Le Prince Edward Island Rape and Sexual Assault Centre recevra 134 685 $ pour la mise en œuvre de son projet de deux ans destiné à améliorer les services fournis aux femmes victimes de violence sexuelle en amenant les parties prenantes à collaborer. Dans le cadre du projet, l'organisme élaborera une stratégie de collaboration qui permettra d'accroître l'accès aux services, de faciliter la diffusion de l'information et d'établir un réseau formé de plusieurs collectivités qui mettront à l'essai des pratiques prometteuses. L'élaboration d'un protocole d'intervention auprès des victimes, qui garantira l'uniformité des renseignements fournis aux victimes à l'échelle de l'Île, fera en outre partie de la stratégie.

Association des travailleuses et travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick

  • L'Association des travailleuses et travailleurs sociaux du Nouveau-Brunswick recevra 175 000 $ pour mettre en œuvre un projet de deux ans ayant pour but de supprimer les obstacles institutionnels qui limitent la capacité des collectivités du Nouveau-Brunswick de lutter contre la cyberviolence à l'endroit des jeunes femmes et des filles. Le projet permettra de mobiliser les parties prenantes afin qu'elles élaborent des stratégies et coordonnent leurs initiatives d'élimination de la cyberviolence.

 

SOURCE : Condition féminine Canada

Renseignements : Questions des médias : Andrew McGrath, Attaché de presse, Cabinet de l'hon. Dre K. Kellie Leitch, C.P., O.Ont., députée, ministre du Travail et ministre de la Condition féminine, Tél. : 819-953-5646; Autres demandes de renseignements : Nanci-Jean Waugh, Directrice générale, Communications et affaires publiques, Condition féminine Canada, Tél. : 819-420-6810


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.