Le gouvernement du Canada appuie un projet d'Habitat pour l'humanité à Hardwicke au Nouveau-Brunswick

HARDWICKE, NB, le 31 juill. 2015 /CNW/ - La députée fédérale de Miramichi, Tilly O'Neill Gordon, au nom de la ministre d'État au Développement social, l'honorable Candice Bergen, a annoncé aujourd'hui qu'Habitat pour l'humanité de la région de Moncton, un organisme sans but lucratif du Nouveau-Brunswick, fera une acquisition dans le cadre de l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri (IBIEF).

Dans le cadre de l'IBIEF, un immeuble de la Gendarmerie royale du Canada est transféré à l'organisme pour la somme de 1 $ afin que ce dernier puisse être converti en un logement permanent et abordable pour une famille à faible revenu vulnérable à l'itinérance.

Les faits en bref

  • Le gouvernement du Canada s'est engagé à verser près de 600 millions de dollars en cinq ans, soit jusqu'en mars 2019, pour le renouvellement de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI), qui mettra l'accent sur l'approche Logement d'abord.
  • L'IBIEF est l'un des volets de financement de la SPLI.
  • L'IBIEF met des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition de collectivités afin qu'elles réalisent des projets qui aident à stabiliser les conditions de logement de personnes sans abri et de leur famille et de personnes vulnérables à l'itinérance.
  • Grâce aux partenariats établis par le gouvernement du Canada et à ses investissements judicieux, plus de logements locatifs à prix abordable sont mis à la disposition des familles et des personnes seules.
  • Depuis le lancement de la SPLI en avril 2007, près de 35 000 Canadiens sans abri ou vulnérables à l'itinérance ont profité des activités de sensibilisation et de formation, plus de 34 000 Canadiens ont obtenu de l'aide pour trouver un emploi et plus de 6 000 nouvelles places ont été créées dans des refuges.

Citation

« Grâce à la collaboration et à de solides partenariats, notre gouvernement est fier d'offrir des immeubles disponibles à des organismes tels qu'Habitat pour l'humanité de la région de Moncton qui procurent des logements stables et abordables à des familles à faible revenu vulnérables à l'itinérance. »
- Tilly O'Neill Gordon, députée de Miramichi

Liens connexes

Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance 
Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri 
Aider les familles à prospérer

Suivez-nous sur Twitter

 


Document d'information


 

Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique qui vise à prévenir et à réduire l'itinérance en offrant un financement et des services de soutien directs à 61 collectivités désignées dans toutes les provinces et tous les territoires, de même qu'à des collectivités autochtones, rurales et éloignées partout au Canada, afin de les aider à lutter contre l'itinérance.

Dans son Plan d'action économique de 2013, le gouvernement a renouvelé la SPLI en lui accordant un financement total de près de 600 millions de dollars en cinq ans, jusqu'en mars 2019; la SPLI mettra l'accent sur l'approche Logement d'abord.

Jusqu'à récemment, on misait généralement sur la gestion de crise pour aborder l'itinérance - non seulement au Canada, mais dans plusieurs pays développés. Ce modèle s'appuie fortement sur les refuges et autres interventions d'urgence. En général, les personnes sans abri doivent d'abord participer à une série de traitements et démontrer leur sobriété avant qu'on ne leur offre un logement. Cette approche est coûteuse et inefficace à long terme.

En effet, sans logement stable, il est beaucoup plus difficile de suivre des programmes de traitement et de gérer les problèmes de santé mentale et physique. Ces personnes se retrouvent souvent dans des centres d'hébergement d'urgence, des refuges, à l'hôpital ou en prison et font appel à un éventail d'autres services d'intervention en cas de crise, ce qui coûte très cher.

L'approche Logement d'abord, pour sa part, vise à fournir immédiatement un logement aux personnes sans abri, avant de leur fournir le soutien nécessaire pour les aider à stabiliser leurs conditions de vie. Les expériences menées dans d'autres pays ont démontré que cette approche est très prometteuse.

En 2008, le gouvernement a octroyé 110 millions de dollars à la Commission de la santé mentale du Canada afin de lui permettre de mener sa propre étude de référence, dont voici les résultats :

  • Logement d'abord met rapidement un terme à l'itinérance et entraîne d'autres résultats positifs pour la qualité de vie;
  • L'approche représente un investissement financier sensé qui peut entraîner des économies considérables. Le gouvernement a réalisé des économies moyennes de 21,72 $ par tranche de 10 $ investis en venant en aide à des personnes qui recouraient fréquemment aux services d'urgence et aux services sociaux.
  • L'approche fonctionne à long terme. Au cours de l'étude, les participants aidés avec l'approche Logement d'abord sont demeurés dans un logement stable en moyenne 73 % du temps, comparativement à 32 % des participants au sein du groupe recevant les soins habituels.

Dans l'ensemble, les participants à l'étude étaient moins susceptibles d'avoir des démêlés avec la justice, et ceux qui ont reçu un logement et des services de soutien ont présenté davantage de signes de rétablissement que les autres.

Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri

L'IBIEF fait partie des volets de financement de la SPLI. L'IBIEF met des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition de collectivités pour qu'elles réalisent des projets qui aident à stabiliser les conditions de logement de personnes sans abri et de leur famille et de personnes vulnérables à l'itinérance. Depuis sa création, l'IBIEF s'est révélée un moyen efficace d'appuyer les efforts déployés par les collectivités pour prévenir et réduire l'itinérance tout en faisant en sorte que les biens immobiliers excédentaires fédéraux continuent de servir les objectifs du gouvernement fédéral même après avoir cessé de remplir leur fonction initiale.

 

SOURCE Plan d'action économique du Canada

Renseignements : Bureau des relations avec les médias, Emploi et Développement social Canada, 819-994-5559, media@hrsdc-rhdcc.gc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.