Le gouvernement doit mieux soutenir les enfants handicapés et leurs parents

QUÉBEC, le 16 sept. 2015 /CNW Telbec/ - En présence de parents d'enfants handicapés, le député de Rosemont et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux, Jean-François Lisée, ainsi que le député de Labelle et porte‑parole en matière de famille, Sylvain Pagé, ont rencontré la presse, ce matin, peu après avoir déposé, en Chambre, une pétition signée par 12 000 personnes réclamant un meilleur soutien pour ces familles.

« Être parent d'un enfant lourdement handicapé exige beaucoup de ressources et d'énergie; il y a des soins à prodiguer, des suivis médicaux à effectuer, des médicaments à administrer, des stimulations à faire, sans parler des hospitalisations parfois fréquentes et des dépenses supplémentaires reliées aux handicaps. Malheureusement, souvent, l'un des deux parents est forcé de quitter son emploi pour relever ces immenses défis et s'occuper à temps plein de son enfant. Le gouvernement doit faire preuve d'écoute; en signant cette pétition, c'est un cri du cœur que lui lancent ces milliers de femmes et d'hommes », a déclaré Jean‑François Lisée.

« Lorsqu'on est parent d'un enfant handicapé, on reçoit de l'État 2240 $ par année, alors qu'une famille d'accueil peut compter annuellement sur l'équivalent de 40 000 $ en argent et en services. C'est une injustice flagrante, et il faut que ça change! La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, qui dit comprendre le problème, doit rapidement trouver des solutions et fournir à ces familles tous les services dont elles ont besoin, notamment pour ce qui est du répit et du transport adapté », a ajouté le député de Rosemont.

« Nous saluons tous ces parents qui, en plus de se consacrer à leurs enfants handicapés, demeurent mobilisés pour faire entendre leur voix et obtenir du soutien. Ils peuvent être assurés de l'appui des députés du Parti Québécois dans leur quête pour des services accessibles et de qualité, comme ceux qui sont offerts aux familles d'accueil », a poursuivi Sylvain Pagé.

Celui-ci se dit d'ailleurs particulièrement inquiet des effets qu'auront les récentes compressions sur les enfants handicapés et leur famille. « En éducation, par exemple, des postes d'intervenants et d'accompagnateurs pour les enfants handicapés ont été coupés. On a aussi vu un enfant autiste être expulsé d'un CPE. Ces situations sont inacceptables; le gouvernement doit sortir de sa torpeur et plancher sur des solutions, au bénéfice de tous », a-t-il conclu.

Pour le Parti Québécois, cet enjeu doit être traité hors de toute partisanerie; à cet égard, les députés étaient heureux d'être accompagnés, lors de leur point de presse, de la représentante de Québec solidaire, Françoise David.

 

SOURCE Aile parlementaire du Parti Québécois

Renseignements : Antonine Yaccarini, Directrice adjointe aux relations avec les médias, Aile parlementaire du Parti Québécois, 418 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.