Le glas a sonné pour les centres de recherche et sauvetage de la GCC

OTTAWA, le 3 févr. 2012 /CNW/ - La présidente nationale de l'Union canadienne des employés des transports (UCET), Christine Collins, s'est dite stupéfaite mais pas surprise pour autant par l'annonce faite par la Garde côtière canadienne (GCC) le 1er février dernier selon laquelle les sous-centres de sauvetage maritime de St. John's (T.-N.-L) et de la ville de Québec fermeront à compter du 1er avril 2012. Il s'agit ni plus ni moins d'une anticipation des fermetures qui devaient avoir lieu en juin prochain seulement.

« Je ne vois pas pour quelles raisons le Ministère est aussi déterminé à mettre la vie des Canadiennes et Canadiens en jeu. Depuis la première annonce, nous avons demandé un examen impartial et indépendant des fermetures prévues. Si le Ministère est à ce point certain que des vies ne seront pas en danger, alors il ne devrait pas craindre la tenue d'un examen indépendant d'experts. Il est fondamental que le gouvernement démontre à la population canadienne sur la côte Est et au Québec que cette décision ne compromettra pas sa sécurité. »

La haute direction de la GCC a prévenu son personnel aujourd'hui même que ces fermetures étaient un fait accompli. Le centre de St. John's transférera ses services à Halifax (N.-É) le 1er avril prochain, alors que ceux de Québec le seront en deux étapes - certains services prendront la destination de Halifax à l'automne 2012, le restant allant à Trenton (ON) au printemps 2013.

La GCC a fêté son 50ème anniversaire jeudi dernier autour d'un gâteau. À cette occasion, le premier ministre a rendu hommage aux membres pour le travail précieux et indispensable qu'ils font « étant donné la longueur et la rugosité de notre côte, et les conditions maritimes difficiles auxquelles ils font face quotidiennement. »

« Les ministres n'écoutent-ils donc pas leur premier ministre ? Sont-ils persuadés qu'aucune vie ne sera mise en danger par la fermeture de deux des trois sous-centres de sauvetage maritime ? Toute cette situation pourrait pourtant être évitée s'ils arrêtaient immédiatement ces fermetures et procédaient à un examen impartial et indépendant », a conclu la président Collins.

L'Union canadienne des employés des transports, un des Éléments de l'AFPC, est le syndicat national qui représente quelque 8 000 membres dont les équipages des navires et le personnel des services de recherche et sauvetage à la Garde côtière canadienne.

SOURCE Union of Canadian Transportation Employees

Renseignements :

Christine Collins
Présidente nationale
613-238-4003

ou

Lira Buschman
Agente des communications et projets spéciaux
613-238-4003 (bureau)
613-558-4003 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Union of Canadian Transportation Employees

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.