Le Fonds de revenu Jazz Air annonce ses résultats du quatrième trimestre et
de l'exercice 2009

Un record a été établi au chapitre des paiements incitatifs liés au rendement

HALIFAX, le 9 févr. /CNW/ - Le Fonds de revenu Jazz Air (JAZ.UN, JAZ.DB à la Bourse de Toronto) (le "Fonds") a annoncé aujourd'hui ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2009. Voici les faits saillants des résultats financiers.

    
    FAITS SAILLANTS DU T4 2009
    --------------------------

      - Produits d'exploitation de 351,2 M$.
      - Bénéfice d'exploitation de 17,3 M$.
      - Paiements incitatifs liés au rendement de 4,6 M$.
      - Bénéfice net de 20,8 M$
      - Encaisse distribuable(1) de 26,7 M$.

    FAITS SAILLANTS DE L'EXERCICE 2009
    ----------------------------------

      - Produits d'exploitation de 1 473,9 M$.
      - Bénéfice d'exploitation de 88,8 M$.
      - Paiements incitatifs liés au rendement de 19 M$.
      - Bénéfice net de 92,6 M$
      - Encaisse distribuable(1) de 139,3 M$.
    

"Malgré les difficultés rencontrées par les compagnies aériennes nord-américaines au cours de l'exercice, Jazz a affiché de solides résultats financiers et d'exploitation pour chaque trimestre de l'exercice 2009", a déclaré Joseph Randell, président et chef de la direction de Jazz. "L'excellence du service offert par nos employés a grandement contribué à ce qui constitue nos meilleurs résultats d'exploitation à ce jour - les paiements incitatifs liés au rendement ont atteint la marque record de 4,6 M$ pour le trimestre et de 19 M$ pour l'exercice. Fait encore plus important, nous sommes parvenus à ces résultats en maintenant le cap sur la sécurité et en travaillant en équipe."

"Nos solides pratiques de gestion et l'accent que nous avons mis sur le contrôle des coûts ont contribué au maintien d'un bilan sain, et notre position de liquidité a été encore renforcée en novembre par la conclusion satisfaisante de l'émission de débentures convertibles à 9,5 %", a poursuivi M. Randell. "Malgré la volatilité des marchés financiers, l'opération a été très bien accueillie et a généré un produit brut total de plus de 86 M$."

"Pour ce qui est de l'avenir, nous continuerons de porter notre attention sur nos stratégies établies visant à accroître et à diversifier nos produits d'exploitation.", a souligné M. Randell. "En outre, l'annonce faite aujourd'hui de notre intention d'ajouter de nouveaux avions Q400 NextGen de Bombardier à la fine pointe de la technologie à notre parc aérien en mai 2011 renforcera nos assises opérationnelles." (Lire le communiqué publié aujourd'hui par Jazz Air S.E.C.)

    
    Résultats financiers - Comparaison entre le quatrième trimestre de 2009
    -----------------------------------------------------------------------
    et le quatrième trimestre de 2008
    ---------------------------------
    

Les produits d'exploitation se sont chiffrés à 351,2 M$, comparativement à 392,7 M$, ce qui représente une baisse de 41,5 M$, ou 10,6 %. Ce recul est attribuable à une baisse de 26,4 M$ des produits, laquelle découle d'une diminution des coûts refacturés à Air Canada qui sont traités comme des produits d'exploitation de Jazz; au taux de change plus bas du dollar américain; à une réduction de 6,6 % du nombre d'heures cale à cale facturables; à une diminution de 3,1 % des départs et à une baisse de la marge commerciale facturée par Jazz en vertu du CAC depuis le 1er août 2009, ce qui a été contrebalancé par des hausses de taux en vertu du CAC.

Les paiements incitatifs liés au rendement que verse Air Canada à Jazz en vertu du CAC se sont chiffrés à 4,6 M$, ou 2,1 % des produits des vols réguliers de Jazz, comparativement à 3,6 M$, ou 1,5 %. Jazz a par conséquent gagné 89 % du montant des paiements incitatifs pouvant être versés en vertu du CAC en 2009, comparativement à 65 % pour l'exercice précédent. Le montant gagné ce trimestre a été plus élevé principalement à la suite des améliorations au chapitre de la ponctualité et du taux d'achèvement des vols. Les autres produits ont reculé, passant de 3,7 M$ à 2,2 M$.

Les charges d'exploitation totales sont passées de 353 M$ à 325,9 M$, soit un recul de 27,1 M$, ou 7,7 %. Les dépenses en carburant ont diminué de 24,7 M$ en raison d'une baisse de 20,8 M$ du coût du carburant et d'une baisse de 3,9 M$ de la consommation de carburant elle-même attribuable à une réduction du nombre d'heures de vol cale à cale. Les dépenses de maintenance des avions ont augmenté de 7,8 M$ en raison des taux plus élevés dans le cadre des nouveaux contrats de maintenance de 9,8 M$ et d'autres coûts de maintenance de 2,7 M$, ce qui a été contrebalancé par l'incidence de la baisse du taux de change du dollar américain sur certains achats de matériel de 4,7 M$.

Les charges hors exploitation se sont établies à 2,1 M$, une baisse de 155,9 M$, ou 98,7 %, par rapport à 158 M$. La baisse est principalement attribuable à une perte de change plus faible résultant de la variation de la valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain, à un gain sur la vente d'immobilisations corporelles et à une perte de valeur de l'écart d'acquisition de 153,2 M$ au quatrième trimestre de 2008, ce qui a été contrebalancé par une augmentation des intérêts débiteurs.

Le BAIIA(1) s'est élevé à 33,3 M$ comparativement à 47,6 M$ en 2008, une baisse de 14,3 M$, ou 30,1 %, résultant de la réduction du parc d'appareils couverts par le CAC et de la marge commerciale contrôlable. Le bénéfice d'exploitation de 25,3 M$, avant amortissement de l'actif lié au CAC, représente une réduction de 14,4 M$, ou 36,3 %. L'encaisse distribuable s'est chiffrée à 26,7 M$, en baisse par rapport à 37,4 M$.

La marge contrôlable rajustée réelle s'est établie à 9 %, ce qui est inférieur de 211 points de base, ou 4,7 M$ environ, à la cible de 11,11 %. Dans un trimestre où les activités liées aux heures cale à cale sont inférieures à la moyenne, les marges seront comprimées. Au quatrième trimestre, cette compression de la marge a représenté 0,9 M$ du manque à gagner pour atteindre la cible. Le solde est principalement attribuable aux charges de rémunération incitative qui sont exclues du calcul du taux des produits liés au CAC. Les taux des périodes précédentes permettaient une marge suffisante pour couvrir les charges de rémunération incitative. Au quatrième trimestre de 2008, la marge contrôlable rajustée réelle s'était établie à 14,91 %, ce qui était supérieur de 82 points de base, ou 1,9 M$ environ, à la cible de 14,09 %.

Le bénéfice net pour le quatrième trimestre s'est chiffré à 20,8 M$.

    
    Résultats financiers - Comparaison des exercices 2009 et 2008
    -------------------------------------------------------------
    

Les produits d'exploitation se sont élevés à 1 473,9 M$, comparativement à 1 636,3 M$ en 2008, ce qui représente une baisse de 162,4 M$, ou 9,9 %. Ce recul est principalement attribuable à une baisse de 180,2 M$, ou 27 % des coûts refacturés en vertu du CAC, à une réduction des heures cale à cale facturables de 6 %, à une diminution des départs de 4,2 % et à une baisse de la marge commerciale facturée par Jazz au titre du CAC depuis le 1er août 2009, ce qui a été contrebalancé par le taux de change plus élevé du dollar américain et par les hausses de taux en vertu du CAC.

Jazz a gagné 84 % des paiements incitatifs pouvant être versés dans le cadre du CAC. Les paiements incitatifs liés au rendement que verse Air Canada à Jazz en vertu du CAC se sont chiffrés à 19 M$, ou 2 % des produits des vols réguliers de Jazz, comparativement à 15,7 M$, ou 1,7 %, en 2008. Les autres produits sont passés de 13,4 M$ à 10,3 M$, ce qui représente une baisse de 3,1 M$, ou 23,1 %.

Le total des charges d'exploitation est passé de 1 488 M$ en 2008 à 1 345,5 M$, soit une baisse de 142,5 M$, ou 9,6 %.

Les charges hors exploitation se sont établies à 6,4 M$, en baisse de 160,2 M$. La variation s'explique principalement par un gain sur la vente d'immobilisations corporelles, par une baisse de la perte de change résultant de la variation de valeur du dollar canadien par rapport au dollar américain et, en 2008, par une perte de valeur de l'écart d'acquisition de 153,2 M$, ce qui a été contrebalancé par une hausse des intérêts débiteurs nets.

La marge contrôlable rajustée réelle pour l'exercice 2009 s'est établie à 11,21 %, ce qui est inférieur de 184 points de base, ou environ 17,6 M$, à la marge cible moyenne pondérée de 13,05 % en vertu du CAC. Ce manque à gagner est principalement attribuable aux charges de rémunération incitative qui sont exclues du calcul du taux des produits liés au CAC. Les taux des périodes précédentes permettaient une marge suffisante pour couvrir les charges de rémunération incitative. Pour l'exercice 2008, la marge contrôlable rajustée réelle était de 13,79 %, ce qui était inférieur de 30 points de base, ou environ 2,8 M$, à la cible de 14,09 %.

Le bénéfice net pour l'exercice 2009 s'est chiffré à 92,6 M$.

Les états financiers consolidés vérifiés du Fonds de revenu Jazz Air pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009 et les rapports de gestion connexes sont publiés sur le site Web de Jazz, à www.voljazz.ca, et sur le site www.sedar.com. On peut aussi obtenir un exemplaire de ces documents en écrivant au service des relations avec les investisseurs de Jazz, à l'adresse investorsinfo@voljazz.ca, ou en composant le 902 873-5094.

    
    Conférence téléphonique trimestrielle et diffusion Web audio à
    --------------------------------------------------------------
    l'intention des investisseurs
    -----------------------------
    

Jazz tiendra une conférence téléphonique à 9 h 30 HE, le mercredi 10 février 2010, afin d'analyser les résultats du quatrième trimestre et de l'exercice du Fonds de revenu Jazz Air. On peut participer à la conférence en composant le 1 888 231-8191 ou le 647 427-7450 dans la région de Toronto. La conférence sera diffusée simultanément sur le Web, en mode audio, à l'adresse: http://www.cnw.ca/fr/webcast/viewEvent.cgi?eventID=2929740, ou dans la section des relations avec les investisseurs du site Web de Jazz à www.voljazz.ca. Il s'agit d'une diffusion Web en mode audio seulement. Le lecteur Media Player ou Real Player est nécessaire pour écouter la diffusion audio; veuillez donc le télécharger bien avant la conférence.

La conférence téléphonique diffusée sur le Web sera archivée sur le site des relations avec les investisseurs de Jazz, à l'adresse www.voljazz.ca. On pourra également l'écouter en différé jusqu'à minuit HE, le mercredi 17 février 2010, en composant le 416 849-0833 ou le 1 800 642-1687 (sans frais), et en entrant le code d'accès 50069075, suivi de la touche marquée d'un carré.

(1)Mesures financières non conformes aux PCGR

BAIIA

Le BAIIA (bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements et obsolescence) est une mesure financière non reconnue par les PCGR qui est couramment utilisée dans tous les secteurs pour donner un aperçu des résultats d'exploitation avant les intérêts débiteurs, les intérêts créditeurs, les charges d'amortissement, les gains et pertes sur les immobilisations et les autres produits et charges hors exploitation. La direction est d'avis que le BAIIA aide les investisseurs à comparer les résultats de Jazz sur une base constante sans égard à l'amortissement qui est un élément hors caisse et qui peut varier sensiblement selon les méthodes comptables et les facteurs hors exploitation tels que l'historique des coûts. Le BAIIA ne devrait pas être utilisé comme mesure exclusive des flux de trésorerie, car il ne tient pas compte de l'incidence de la croissance du fonds de roulement, des dépenses en immobilisations, du remboursement de la dette et d'autres entrées et sorties de fonds, qui apparaissent dans l'état des flux de trésorerie.

ENCAISSE DISTRIBUABLE

L'encaisse distribuable est une mesure non conforme aux PCGR généralement utilisée comme indicateur du rendement financier par les fiducies à capital variable canadiennes. Elle ne doit pas être considérée comme une mesure de la liquidité ou un substitut aux mesures comparables préparées conformément aux PCGR. L'encaisse distribuable peut différer des calculs similaires présentés par d'autres entités et, par conséquent, elle peut ne pas être comparable à l'encaisse distribuable présentée par ces entités. Le lecteur doit se reporter aux rapports de gestion de Jazz et du Fonds Jazz Air pour un rapprochement de l'encaisse distribuable et des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS

Le présent communiqué doit être lu parallèlement aux états financiers consolidés vérifiés du Fonds pour l'exercice terminé le 31 décembre 2009 et au rapport de gestion daté du 31 décembre 2009, lesquels ont été déposés auprès des organismes canadiens de réglementation des valeurs mobilières (on peut les consulter à l'adresse www.sedar.com).

Le présent communiqué peut comporter certaines déclarations qui sont de nature prospective. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent à l'emploi de termes ou d'expressions comme "prévoit", "croit", "pourrait", "estime", "s'attend à", "a l'intention de", "peut", "planifie", "prédit", "projette", "devrait", "suppose" et autres, qui soulignent les éventualités possibles et font renvoi aux hypothèses retenues. Ces énoncés peuvent, entre autres, porter sur des observations concernant des stratégies, des attentes, des activités planifiées ou des actions à venir. Les énoncés prospectifs concernent des analyses et d'autres informations qui sont fondées sur des prévisions de résultats futurs, des estimations de montants ne pouvant être établis dans l'immédiat et d'autres événements incertains. Par nature, les énoncés prospectifs reposent sur des hypothèses, dont celles décrites ci-dessous, et ils sont sujets à des risques et incertitudes importants. Aucune prévision ou projection n'est donc entièrement fiable en raison, notamment, de l'évolution des circonstances externes et de l'incertitude générale qui caractérise le secteur. Ces énoncés mettent en jeu des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs susceptibles de faire différer sensiblement les résultats, le rendement ou les réalisations réels de ceux qui sont exposés dans les énoncés prospectifs. Les résultats présentés dans les énoncés prospectifs peuvent différer sensiblement des résultats réels en raison de divers facteurs, dont notamment, mais sans s'y limiter, les risques liés aux relations de Jazz avec Air Canada, les risques liés au secteur du transport aérien, les prix de l'énergie, les conditions du secteur, du marché du crédit et de l'économie en général, la concurrence, les questions liées aux assurances et les frais d'assurance, les questions liées à l'approvisionnement, les conflits armés, les attentats terroristes, les épidémies, les cas de force majeure, les fluctuations de la demande dues au caractère saisonnier des activités, la capacité de réduire les charges d'exploitation et les effectifs et d'obtenir du financement, les relations de travail, les négociations collectives ou les conflits de travail, les restructurations, les questions liées à la retraite, les taux de change et d'intérêt, l'évolution de la législation, les développements ou procédures réglementaires défavorables, les litiges ou les poursuites en cours ou futurs intentés par des tiers, de même que les facteurs définis sous la rubrique "Facteurs de risque" du rapport de gestion du Fonds en date du 31 décembre 2009. Les énoncés prospectifs contenus dans le présent document représentent les attentes du Fonds et de Jazz en date du 9 février 2010 et ils peuvent changer après cette date. Toutefois, le Fonds et Jazz déclinent toute intention ou obligation d'actualiser ou de réviser ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux éléments d'information, d'événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, sauf dans la mesure où les lois sur les valeurs mobilières applicables l'exigent.

Fonds de revenu Jazz Air

Le Fonds est une fiducie à capital variable sans personnalité morale, établie sous le régime des lois de la province de l'Ontario. Il a été créé en vue d'acquérir et de détenir indirectement une participation dans les parts de société en commandite en circulation de Jazz.

Jazz est la plus grande société aérienne régionale et la deuxième société aérienne en importance au Canada, compte tenu de la taille de son parc aérien et du nombre de liaisons qu'elle exploite. Elle effectue plus de vols et dessert plus de villes canadiennes que tout autre transporteur canadien. Jazz fait partie intégrante de la stratégie et de la présence d'Air Canada sur les marchés intérieur et transfrontalier.

Jazz se démarque des autres sociétés aériennes. Elle a conclu avec Air Canada une entente commerciale (le "CAC") qui est au cœur de ses activités. Dans le cadre du CAC, Air Canada achète actuellement la quasi-totalité de la capacité du parc aérien de Jazz à des taux prédéterminés. Le CAC confère une plus grande souplesse commerciale à Air Canada, en plus de lui permettre de diminuer le coût des vols et d'assurer la correspondance des vols au sein de son réseau.

SOURCE Chorus Aviation Inc.

Renseignements : Renseignements: Relations avec les médias: Manon Stuart, (902) 873-5054 Halifax, manon.stuart@voljazz.ca; Debra Williams, (519) 457-8071 London, debra.williams@voljazz.ca; Relations avec les analystes: Nathalie Megann, (902) 873-5094; www.voljazz.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.