Le Dr Rongxiang Xu fait le point sur sa poursuite contre l'Assemblée Nobel; le comité continue sa fausse publicité concernant les cellules souches pluripotentes

LOS ANGELES, le 9 oct. 2013 /CNW/ - Le Dr Rongxiang Xu, fondateur de la « science de restauration régénérative du corps humain » et titulaire du brevet sur la régénération d'organes endommagés - priorité absolue citée par le président Obama dans son discours sur l'état de l'Union 2013, apporte une mise à jour sur sa poursuite contre l'Assemblée Nobel et la fausse publicité qu'elle véhicule depuis un an au sujet des cellules souches pluripotentes. La poursuite intentée par le Dr Xu contre l'Académie invoque entre autres des pratiques diffamatoires et une concurrence déloyale.

Étant donné que les lauréats du prix Nobel de physiologie ou médecine 2013 ont été annoncés cette semaine et que l'Assemblée Nobel n'a toujours pas fourni d'éclaircissements sur son prix de médecine 2012, et qu'elle continue de donner son aval publiquement aux prétendues cellules souches pluripotentes, le Dr Xu n'a eu d'autres choix que de faire une sortie publique afin d'expliquer sa décision de poursuivre l'Assemblée Nobel en 2012. Voici un résumé de la situation.

Le 8 octobre 2012, l'Assemblée Nobel attribue le prix Nobel de physiologie ou médecine à Shinya Yamanaka et à un autre spécialiste en transfert nucléaire pour avoir créé artificiellement la pluripotence des cellules somatiques humaines. Dans le communiqué de presse et le documentaire publicitaire qui suivent l'annonce des gagnants, l'Assemblée Nobel indique clairement que le lauréat du prix a réussi à convertir des cellules somatiques en cellules souches pluripotentes grâce à la reprogrammation des gènes. Or, le lauréat lui-même n'a jamais reconnu avoir produit des cellules souches pluripotentes à partir de cellules somatiques (cellules tissulaires). « Mes recherches actuelles portent sur les façons de générer des cellules qui ressemblent à des cellules souches embryonnaires en reprogrammant des cellules somatiques, ou des cellules de la peau. J'ai remporté le prix Nobel de physiologie ou médecine 2012 pour avoir découvert que des cellules somatiques adultes pouvaient être reprogrammées en cellules pluripotentes », avait alors affirmé M. Yamanaka dans sa déclaration. En revanche, la première demande de brevet du Dr Xu pour son application régénératrice d'organes (US6991813) montre que les cellules somatiques humaines, cultivées dans des substances nutritives régénératrices, peuvent être converties in situ en cellules souches pluripotentes (kératine 19 comme marqueur des cellules souches) et régénérer des tissus et organes physiologiques in situ. Cette intervention a d'ailleurs été pratiquée à des fins d'utilisation chez l'homme. Ainsi, le Dr Xu a démontré que le corps humain avait le pouvoir régénératif inné de convertir des cellules somatiques en cellules souches pluripotentes; ce potentiel régénérateur n'est donc pas créé artificiellement.

(Photo : http://photos.prnewswire.com/prnh/20131009/LA94040)

Le 3 décembre 2012, le Dr Xu poursuit l'Assemblée Nobel en justice en raison des déclarations erronées et trompeuses qu'elle véhicule, lesquelles portent atteinte à sa réputation et nuisent à la commercialisation de ses brevets. Le Dr Xu demande publiquement à l'Assemblée Nobel de clarifier si le potentiel régénératif de conversion en cellules souches pluripotentes chez l'homme est inné ou s'il a été créé artificiellement par le lauréat du prix Nobel. « Ce point doit être mis au clair, car il s'agit d'une question de principe sur l'authenticité des sciences de la vie. Cette poursuite n'est pas seulement pour mon titre de brevet, mais aussi pour faire éclater la vérité sur le potentiel régénératif humain dans l'intérêt de la population », explique le Dr Xu. « Presque un an après avoir intenté ma poursuite contre l'Assemblée Nobel, ils n'ont toujours pas donné de réponse à la question du principe scientifique mentionné précédemment. Ils ont plutôt décidé de retarder le procès en transférant l'affaire à une autre cour fédérale de la région. Pendant ce temps, ils ont produit une vidéo documentaire traitant de la découverte de fausses cellules souches pluripotentes et l'ont utilisée pour diffuser des renseignements trompeurs à la télévision. Durant cette période, mon avocat m'a informé que l'Assemblée Nobel m'invitait à une rencontre pour discuter de la possibilité d'une entente. Bien que nous considérions cet accord comme une option envisageable, nous voulons simplement protéger nos droits en demandant à l'Assemblée Nobel de préciser si les cellules souches pluripotentes créées par M. Yamanaka sont authentiques ou fausses; nous n'avons aucunement l'intention de ternir la réputation de l'Assemblée Nobel, mais le recours aux tribunaux était le seul moyen que nous avions pour la forcer à répondre à nos questions. »

Le 8 mai 2013, le Dr Xu intente une poursuite contre le Dr Shinya Yamanaka, l'un des lauréats du prix Nobel de physiologie ou médecine 2012. Le Dr Xu allègue en effet que les cellules produites par M. Yamanaka à l'aide de la méthode de reprogrammation ne sont pas de vraies cellules souches pluripotentes. M. Yamanaka les a nommées « cellules souches pluripotentes induites (CSPi) » dans ses travaux de recherche et il en a fait la promotion en utilisant le nom et la fonction de véritables cellules souches pluripotentes, ce qui constitue une utilisation frauduleuse de l'appellation CSPi. De ce fait, le Dr Xu entame une poursuite contre M. Yamanaka et demande réparation auprès de la cour afin que M. Yamanaka cesse d'utiliser les termes « cellules souches pluripotentes » ou CSPi pour décrire ses soi-disant cellules souches pluripotentes. M. Yamanaka reconnaît dans sa déclaration que « cette mesure injonctive et de redressement déclaratoire, si elle est accordée, entacherait sérieusement ma réputation dans la communauté scientifique, compromettrait nos recherches salutaires et réduirait à néant notre capacité d'obtenir du financement. Les dommages causés à ma réputation, à ma propriété intellectuelle, à mes recherches et à mes revenus dépasseraient assurément les 75 000 $. »

Selon le Dr Xu, l'emploi du terme « cellules souches pluripotentes » par l'Assemblée Nobel et le Dr Yamanaka s'avère une fausse publicité. Ils agissent ainsi pour accroître le prestige du prix et tirer parti de la popularisation de leurs prétendues cellules souches pluripotentes. Le Dr Xu est déterminé à faire la lumière sur la publicité illégale et la concurrence déloyale des défendeurs en allant de l'avant avec ses poursuites en justice, peu importe l'endroit et le nombre de groupes d'intérêt qui y participent, et ce, dans le but de rétablir l'authenticité et la sécurité du milieu scientifique.

À propos du Dr Rongxiang Xu

Le Dr Rongxiang Xu est le fondateur de la « science de restauration régénérative du corps humain » (HBRRS), un scientifique renommé dans les domaines des sciences de la vie et de la médecine ainsi que le président du conseil d'administration de MEBO International, une société de gestion de la propriété intellectuelle dont les bureaux sont situés en Californie et à Beijing et qui est responsable de la gestion de la HBRRS. Le Dr Xu est aussi un membre permanent de l'Association des médecins chinois et le président honoraire de l'organisme Chinese Burn Association of the Integration of Traditional and Western Medicine.

Pour en savoir plus sur le Dr Xu, visitez le www.mebo-international.com

SOURCE : Dr. Rongxiang Xu

Renseignements :

Contact :
Jane Westgate : +1-336-209-9276, Jane@westgatecom.com
Cheryl Riley : +1-703-683-1798, cherylrileypr@comcast.net

Profil de l'entreprise

Dr. Rongxiang Xu

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.