Le développement économique du Québec peut s'appuyer sur la mise en valeur de ses ressources naturelles

QUÉBEC, le 24 mai 2013 /CNW Telbec/ - La seconde journée du congrès annuel de l'Association des économistes québécois a donné lieu à des échanges sur la meilleure façon pour la société de profiter des ressources naturelles.

L'ancien Premier ministre du Québec, Bernard Landry, a sensibilisé les économistes québécois au fait que les ressources naturelles représentent une source de richesse qui doivent être mises en valeur conjointement avec d'autres facteurs de croissance. M. Landry a donné en exemple le Japon et l'Allemagne, deux pays pauvres en ressources naturelles, qui ont réussi un redressement économique remarquable à partir d'une dévastation totale. Il importe de promouvoir l'atteinte d'une plus grande productivité du travail et non pas d'augmenter le nombre d'heures de travail, à l'instar des Français.

Sur le plan de la conjoncture, les prix des ressources naturelles, qui étaient demeurés assez stables pendant 30 ans, ont augmenté de façon importante à partir de 2003 (plus de 300 %), en raison de la forte demande en provenance de la Chine. Le Québec et le Canada ont profité grandement de cet accroissement comparé aux autres pays.

Paradoxalement, les revenus tirés des ressources ont l'effet pervers de réduire les paiements de péréquation pour les provinces. Le secrétaire du gouvernement cri, John Paul Murdoch, a d'ailleurs démontré que la situation existait également pour son gouvernement alors que le gouvernement fédéral réduit ses transferts en fonction de la hausse des revenus tirés de l'exploitation des ressources.

Il a également été question de savoir si l'économie canadienne souffre du mal hollandais, c'est-à-dire si la demande pour ses ressources naturelles vient faire des pressions à la hausse sur le dollar canadien ce qui vient ensuite affecter la compétitivité de notre industrie manufacturière. Il a été mentionné que le secteur industriel aurait été de toute façon dans une période de changements en raison de l'émergence de pays tels que la Chine et le Mexique.

Il ressort des discussions que les ressources naturelles constituent un atout pour une société à condition de favoriser de nouveaux investissements qui permettent d'optimiser les retombées pour les communautés dans le respect de l'environnement.

Pour consulter le communiqué bilan du jour 1 du congrès, cliquer ici.

À propos de l'Association des économistes québécois
Principal regroupement d'économistes québécois comptant quelques 700 membres, l'Association des économistes québécois a pour finalités le développement et la diffusion du savoir économique, l'éclairage des débats publics et la valorisation du rôle de l'économiste. En accord avec son slogan «Pour des choix éclairés», l'Association est reconnue comme un interlocuteur crédible et impartial dans les débats économiques. Fondée en 1975, l'Association des économistes québécois est une association dynamique et ouverte non seulement aux économistes, mais également à tout intervenant intéressé par les questions économiques et financières. www.economistesquebecois.com

SOURCE : Association des économistes québécois (ASDEQ)

Renseignements :

Source et informations

Valérie Gonzalo
Communications - relations publiques
(514) 626-6976
gonzalo@videotron.ca
Twitter : #asdeq2013


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.