Le désastreux bilan économique de Harper se poursuit

TORONTO, le 1er sept. 2015 /CNW/ - Le rapport désastreux sur le produit intérieur brut publié ce matin par Statistique Canada confirme ce que les travailleurs canadiens savent depuis longtemps : le gouvernement Harper ne réussit pas à répondre à leurs besoins économiques.

« Les travailleuses et travailleurs constatent la faiblesse de notre économie jour après jour, dans leurs propres luttes pour trouver un emploi décent, dans les difficultés qu'ont leurs enfants à commencer la vie du bon pied et dans les obstacles qui empêchent les aînés de notre pays de vivre leur retraite dans la dignité », a déclaré le président national d'Unifor, Jerry Dias.

Statistique Canada a annoncé ce matin que le PIB du pays, exprimé en taux annualisé, a reculé de 0,5 %; le Canada est donc entré en récession, au sens où l'entendent les économistes, soit une baisse du PIB pendant deux trimestres consécutifs.

« Le Canada est aujourd'hui en récession à cause de l'échec des politiques économiques du gouvernement Harper, qui ont rendu l'économie canadienne vulnérable avant même la chute des prix du pétrole », a déclaré Jim Stanford, économiste d'Unifor.

« Depuis quelques années, l'économie présente une tendance à long terme marquée par une croissance très faible, par un rendement lamentable des exportations et des investissements, et par l'érosion de plusieurs industries essentielles. »

« Dans cette conjoncture, l'économie était déjà au seuil de la récession, de sorte qu'une mauvaise nouvelle dans un seul secteur pouvait suffire à faire basculer l'ensemble de l'économie nationale dans le rouge. »

Dans une étude publiée en août par Unifor, M. Stanford et Jordan Brennan, lui aussi économiste d'Unifor, comparent le bilan économique du gouvernement Harper à celui des premiers ministres qui l'ont précédé. Les auteurs constatent, sur la base de 16 indicateurs économiques, que le gouvernement Harper affiche le pire bilan économique depuis la Seconde Guerre mondiale.

« Même avec la croissance que nous avons connue en juin, cette profonde faiblesse demeure très évidente », remarque M. Stanford. « Une grande partie de notre problème vient de nos propres politiques mal avisées : une austérité inutile et un échec retentissant à stimuler les investissements commerciaux et les exportations. »

Le texte intégral du rapport de Stanford et Brennan se trouve à l'adresse : www.unifor.org/sites/default/files/documents/document/909-harper_economic_critique_fr.pdf.

Représentant plus de 305 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail de 2013, il est issu de la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE Le Syndicat Unifor

Renseignements :

Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec Stuart Laidlaw, représentant national des Communications d'Unifor, au numéro 647-385-4054 (tél. cell.) ou à l'adresse Stuart.Laidlaw@Unifor.org.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.