Le démantèlement de l'autoroute Bonaventure - "Un excellent projet, mais un
choix odieux de l'administration Tremblay pour le corridor d'autobus" -
Louise Harel

MONTRÉAL, le 29 sept. /CNW Telbec/ - Lors de la dernière séance du Conseil de ville, l'administration Tremblay a choisi de dépenser 2,5 millions de dollars pour imposer une étude sur le choix du corridor de 1400 autobus sur la rue Dalhousie, dans le cadre de la première phase du réaménagement de l'autoroute Bonaventure, annoncée par la Société du Havre de Montréal, en juin dernier.

"Bien que le projet Bonaventure réponde aux préoccupations liées au développement durable, nous devons nous assurer que ce projet d'envergure puisse offrir de multiples retombées et redémarrer ce secteur pour le bénéfice de tous les Montréalais", a déclaré Louise Harel, chef de Vision Montréal et candidate à la mairie. "Ce peut être un excellent projet, à moins que le choix d'un corridor d'autobus sur la rue Dalhousie, imposé par l'administration Tremblay, vienne gâcher la sauce", a-t-elle ajouté.

Mais, malgré les retombées significatives possibles de ce projet, le corridor d'autobus sur la rue Dalhousie n'est pas du tout l'endroit indiqué, et ce, pour de nombreuses raisons. D'abord, faut-il rappeler que le potentiel de revitalisation du viaduc du CN serait compromis. D'ailleurs, le rapport d'experts externes sur le projet de Griffintown proposait de convertir le rez-de-chaussée du viaduc en commerces donnant sur la rue Dalhousie afin d'humaniser et revitaliser ce secteur de Griffintown. "Dans un tel contexte, la position de Gérald Tremblay est indéfendable!", s'est indignée Louise Harel.

"L'équipe du maire Tremblay n'a aucune vision d'ensemble! Il est primordial de développer des espaces de circulation pour le transport collectif, mais il faut à prime abord penser aux résidents et au potentiel de développement de l'arrondissement. Qu'adviendra-t-il du milieu de vie des nouveaux résidents du projet Lowney avec l'avènement d'un corridor de 1 400 autobus par jour à proximité? Le projet improvisé du corridor Dalhousie ne peut être imposé à la population locale", a renchéri Benoit Dorais, candidat à la mairie de l'arrondissement du Sud-Ouest.

Le coût initial du projet évalué à 86 millions pourrait être dépassé en raison de la construction d'un autre tunnel. "La saine gestion des finances publiques nous impose d'évaluer les projets sous l'angle des coûts/bénéfices pour la population", a déclaré la candidate à la mairie, Mme Louise Harel.

L'équipe Harel - Vision Montréal considère que l'évaluation du choix du corridor le plus approprié devrait être confiée à l'AMT. "Nous ne comprenons pas pourquoi le maire sortant dépense 2,5 millions de dollars pour une étude qui devrait être effectuée au compte de l'AMT", a conclu M. David Hanna, candidat au poste de conseiller de ville dans le district de Notre-Dame-de-Grâce.

SOURCE Vision Montréal

Renseignements : Renseignements: Marie-Hélène d'Entremont, Vision Montréal, (514) 861-4455, Mobile: (514) 792-2334

Profil de l'entreprise

Vision Montréal

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS MUNICIPALES DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.