Le CRTC publie son rapport annuel sur l'état de la situation dans l'industrie des communications

OTTAWA-GATINEAU, le 4 sept. 2012 /CNW/ - Aujourd'hui, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié  l'édition annuelle du Rapport de surveillance des communications, lequel brosse un tableau du secteur des communications au Canada. En 2011, la famille canadienne moyenne a dépensé plus de 180 $ par mois pour les services de communications.

« Ce rapport nous permet d'évaluer si l'industrie des communications répond aux besoins des consommateurs, des citoyens et des créateurs canadiens», a indiqué le président du CRTC, Jean-Pierre Blais. « Les renseignements que l'on y trouve aideront les Canadiens à faire des choix plus éclairés et les inciteront à participer davantage à nos instances publiques. »

Des Canadiens plus friands de contenu

En 2011, 1 183 services radiophoniques et 702 services de télévision étaient offerts aux Canadiens. Même si le contenu était disponible sur les plateformes numériques, les Canadiens ont passé plus de temps à regarder la télévision et à écouter la radio. Chaque semaine, ils ont consacré, en moyenne, 28,5 heures à regarder la télévision, contre 28 heures en 2010, et 17,7 heures à écouter la radio, comparativement à 17,6 heures un an plus tôt.

De plus, les Canadiens ont été d'avides consommateurs du contenu média numérique. Chaque semaine, l'utilisateur typique a regardé 2,8 heures de télévision dans le Web, une hausse par rapport à 2,4 heures en 2010. De même, 4 % des Canadiens affirment avoir regardé la télévision exclusivement en ligne, tandis que 4 % déclarent avoir regardé les émissions sur un téléphone intelligent et 3 % sur une tablette. De plus, 22 % des anglophones et 17 % des francophones captaient le signal d'une station AM ou FM par Internet.

« Les Canadiens consomment avec enthousiasme le contenu créatif, qu'il soit offert à la télévision, à la radio ou sur les plateformes numériques. Ils consacrent plus de temps à regarder et à écouter des émissions et cela a de quoi réjouir les créateurs canadiens », a ajouté M. Blais.

En 2011, l'industrie de la radiodiffusion a consacré 3,1 milliards de dollars à la création et à la promotion d'émissions canadiennes, une hausse de 132 millions de dollars par rapport à l'année précédente.

Des Canadiens plus branchés

Au total, 78 % des 13,4 millions de ménages canadiens étaient abonnés à Internet. L'adoption de services Internet plus rapides s'est poursuivie : le pourcentage de ménages disposant de vitesses de téléchargement d'au moins 5 mégabits par seconde étant passé de 51 % en 2010 à 54 % en 2011. La facture mensuelle moyenne des services Internet à large bande a grimpé de 1,80 $, passant de 36,99 $ en 2010 à 38,79 $ en 2011.

À la fin de 2011, le nombre de Canadiens abonnés à des services mobiles avait augmenté de 6 % pour s'établir à 27,4 millions. Les nouveaux concurrents, qui offraient leurs services à plus de la moitié de la population, ont doublé leur part de marché qui est passée de 2 %à 4 % de la clientèle. Parallèlement, les grandes entreprises ont mis en place des réseaux mobiles plus rapides, appelés réseaux LTE (utilisant la technologie d'évolution à long terme), à la disposition de 45 % de la population. En 2011, les Canadiens ont payé en moyenne 57,98 $ par mois pour les services mobiles, presque le même montant que l'année précédente, lequel s'élevait à 57,86 $.

En 2011, le nombre d'abonnés des services téléphoniques de résidence a continué de chuter. Il a diminué de 2,7 % pour s'établir à 12,2 millions. La facture mensuelle moyenne d'une ligne téléphonique a été légèrement inférieure à celle de 2010, passant de 31,35 $ à 31,23 $.

Le nombre de ménages canadiens abonnés au service de télévision de base a augmenté de 2,2 % pour s'établir à 11,8 millions, ce qui représente 89,6 % de l'ensemble des ménages. Les câblodistributeurs comptaient la majorité des abonnés (69,9 %) alors que les entreprises de distribution par satellite en comptaient 24,5 %. Ce pourcentage s'établissait à 5.6 % pour les entreprises qui transmettent la programmation télévisuelle au moyen de lignes téléphoniques (services communément appelés télévision sur IP). L'abonné moyen a payé 61,86 $ par mois pour le service de télévision, une hausse par rapport à 59,73 $ en 2010.

Communications : des revenus qui ne cessent de croître

Globalement, les revenus de l'industrie des communications ont grimpé pour se chiffrer à 59,3 milliards de dollars en 2011, une hausse de 3,3 % par rapport à 2010 alors qu'ils s'établissaient à 57,4 milliards de dollars. En 2011, ces revenus ont représenté 4,6 % du produit intérieur brut du Canada. Les revenus attribuables aux services de radiodiffusion ont augmenté de 5,5 % pour s'établir à 16,6 milliards de dollars, tandis que ceux des services de télécommunications ont augmenté de 2,5 % pour se chiffrer à 42,7 milliards de dollars.

Rapport de surveillance des communications
http://www.crtc.gc.ca/fra/publications/reports/policymonitoring/2012/cmr.htm

Le CRTC
Le CRTC est un organisme public indépendant qui réglemente et surveille la radiodiffusion et les télécommunications au Canada.

Renseignements supplémentaires sur l'édition 2012 du Rapport de surveillance des communications

Le Rapport de surveillance des communications contient des données sur le secteur de la radiodiffusion pour l'année ayant pris fin le 31 août 2011 et des données sur le secteur des télécommunications pour l'année ayant pris fin le 31 décembre 2011. Les faits saillants du rapport suivent.

Secteur de la radiodiffusion

Radio

  • En 2011, 1 183 services radiophoniques, dont 896 de langue anglaise, 251 de langue française et 36 de langues autres, étaient offerts aux Canadiens.
  • L'écoute moyenne des services radiophoniques est demeurée plutôt stable, passant de 17,6 heures par semaine en 2010 à 17,7 heures en 2011. Les stations de radio privées ont attiré 77,4 % de l'auditoire hebdomadaire, CBC/Radio-Canada, 13 %, et les autres, 9,5 %.
  • Les revenus des radiodiffuseurs commerciaux privés ont connu une hausse de 3,9 %, passant de 1,55 milliard de dollars en 2010 à 1,61 milliard de dollars en 2011.
  • En 2011, les stations de radio commerciale ont injecté 54 millions de dollars dans la création de contenu canadien, ce qui représente une hausse de 17 % par rapport à 2010.

Télévision

  • En 2011, 702 services de télévision, dont 439 de langue anglaise, 101 de langue française et 162 de langues autres, étaient offerts aux Canadiens.
  • En moyenne, les Canadiens ont regardé la télévision 28,5 heures par semaine, une légère hausse par rapport à 2010 alors que ce nombre s'établissait à 28 heures.
  • L'ensemble des revenus des services de télévision commerciale est passé de 6,05 milliards de dollars en 2010 à 6,39 milliards de dollars en 2011, soit une croissance de 5,6 %.
  • Les stations de télévision conventionnelle privées ont généré des revenus de 2,15 milliards de dollars en 2011, tout comme en 2010.
  • En ce qui concerne les services de télévision spécialisée, payante et à la carte ainsi que les services de vidéo sur demande, leurs revenus ont grimpé de 8 %, passant de 3,5 milliards de dollars en 2010 à 3,7 milliards de dollars en 2011.
  • En 2011, les télédiffuseurs conventionnels privés ont investi 562,9 millions de dollars dans la programmation canadienne, comparativement à 681,2 millions de dollars l'année précédente1, ce qui représente une baisse de 118,3 millions de dollars.
  • Au cours de la même période, les services de télévision spécialisée et payante ont consacré 1,2 milliard de dollars à la programmation canadienne, un peu plus qu'en 2010.
  • Les stations de télévision conventionnelles de CBC/Radio-Canada ont déclaré des revenus de 500 millions de dollars attribuables à la publicité et autres activités commerciales, ce qui représente une hausse de 11,1 % par rapport à 2010 alors que ces revenus se sont établis à 450 millions de dollars. Le diffuseur public national a injecté 709,8 millions de dollars dans la programmation canadienne, une hausse de 3,9 % par rapport aux 683,4 millions de dollars investis en 2010.

Distribution de la radiodiffusion

  • En 2011, 11,8 millions de Canadiens étaient abonnés à des services de télévision offerts par des entreprises de distribution de radiodiffusion, une hausse de 2,2 % par rapport à l'année précédente. Parmi eux, 70 % étaient abonnés à des services de câblodistribution, 24 % à des services de distribution par satellite et 6 % à des services qui transmettent la programmation télévisuelle au moyen de lignes téléphoniques (services communément appelés télévision sur IP).
  • Les revenus attribuables aux services de distribution de la programmation télévisuelle sont passés de 8,1 milliards de dollars en 2010 à 8,6 milliards de dollars en 2011, soit une hausse de 5,8 %. 
  • En 2011, le consommateur a payé en moyenne 2,13 $ de plus par mois pour les services de télévision, ce qui représente une hausse de 3,6 % par rapport à l'année précédente. Cette augmentation s'explique par la majoration des tarifs mensuels, une plus grande consommation de services payants, à la carte et de vidéo sur demande ainsi que l'adoption de services numériques ou haute définition.
  • En 2011, les entreprises de distribution de radiodiffusion ont consacré 382 millions de dollars à la programmation canadienne, dont la programmation destinée aux chaînes communautaires, ce qui constitue une hausse de 3,9 % par rapport aux 368 millions de dollars investis à cet égard en 2010.

Médias numériques

  • En 2011, chaque semaine, les anglophones ont passé 18,2 heures en ligne, comparativement à 17,3 heures l'année précédente; pour leur part, les francophones ont passé 13,1 heures en ligne, comparativement à 12,8 heures en 2010.
  • Chaque semaine, l'utilisateur typique a regardé 2,8 heures de télévision dans le Web, une hausse par rapport à 2,4 heures en 2010. Aussi, 4 % des Canadiens affirment avoir regardé la télévision exclusivement en ligne.
  • En 2011, 38 % des Canadiens âgés de 18 ans et plus possédaient un téléphone intelligent et 10 %, une tablette.
  • Au total, 4 % des Canadiens ont regardé des émissions de télévision sur un téléphone intelligent et 3 %, sur une tablette.
  • Au total, 22 % des anglophones et 17 % des francophones captaient le signal d'une station AM ou FM par Internet. Les Canadiens ont téléchargé des pièces musicales dans des proportions semblables.

Secteur des télécommunications

Revenus, dépenses et pénétration

  • Les revenus des télécommunications ont grimpé de 2,5 %, passant de 41,7 milliards de dollars en 2010 à 42,7 milliards de dollars en 2011.
  • Les concurrents des entreprises établies ont généré 19,2 milliards de dollars de ces revenus, soit 45 % des revenus totaux de 2011.
  • En 2011, les entreprises de télécommunications ont injecté 9,4 milliards de dollars dans les immobilisations pour maintenir, améliorer ou agrandir leurs réseaux. Il s'agit d'une augmentation par rapport aux 8,4 milliards de dollars consacrés à cet égard en 2010.

Services téléphoniques sans fil

  • En 2011, les services sans fil ont généré 45 % des revenus de télécommunications. Les revenus totaux ont connu une hausse de 6,2 %, passant de 18 milliards de dollars en 2010 à 19,1 milliards de dollars en 2011.
  • Le nombre d'abonnés des services sans fil est passé de 25,8 millions à 27,4 millions en un an, soit une hausse de 6,2 %. De plus, 48 % d'entre eux disposaient d'un forfait pour large bande.
  • Les nouveaux concurrents ont doublé leur part de marché, laquelle est passée de 2 % à 4 % de la clientèle.
  • Au total, 99 % de la population avait accès à des réseaux mobiles évolués, lesquels permettent l'utilisation des téléphones intelligents et autres appareils qui se raccordent à Internet.

Services Internet

  • Les revenus provenant des services Internet ont grimpé de 6,3 %, passant de 6,8 milliards de dollars en 2010 à 7,2 milliards de dollars en 2011. Ils ont représenté 17 % de l'ensemble des revenus de télécommunications.
  • En 2011, le nombre d'abonnés des services Internet de résidence a augmenté de 2,9 % pour se chiffrer à 10,7 millions.
  • L'adoption de services Internet plus rapides s'est poursuivie. En 2011, 72 % des ménages étaient abonnés à un service à large bande offrant des vitesses de téléchargement d'au moins 1,5 mégabit par seconde (Mbps), comparativement à 69 % l'année précédente.
  • De plus, en un an, le pourcentage de ménages abonnés à des vitesses de téléchargement d'au moins 5 Mbps est passé de 51 % à 54 %.
  • Au total, 87 % des ménages canadiens avaient accès à des services Internet offrant des vitesses de téléchargement d'au moins 5 Mbps.

Services téléphoniques locaux et interurbains

  • Le nombre de lignes téléphoniques locales de résidence est passé de 12,6 millions en 2010 à 12,2 millions en 2011. Les revenus du secteur de résidence ont légèrement régressé pour s'établir à 4,57 milliards de dollars, comparativement à 4,73 milliards de dollars en 2010.
  • En 2011, les services locaux et interurbains ont représenté 28 % de l'ensemble des revenus de télécommunications; l'année précédente, ce pourcentage s'établissait à 30 %.
  • Les câblodistributeurs offrant le service téléphonique de résidence détenaient 31 % du marché à la fin de 2011, tout comme en 2010.

1 Parmi les dépenses engagées au titre de la programmation canadienne en 2010, 141 millions de dollars ont été consacrés à des émissions liées aux sports, dont les Jeux olympiques d'hiver. Si l'on exclut ces dépenses, les télédiffuseurs conventionnels privés ont consacré 4,2 % plus d'argent à la programmation canadienne en 2011.


SOURCE : Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes

Renseignements :

Relations avec les médias :
Tél. : 819-997-9403, télécopieur : 819-997-4245
communications@crtc.gc.ca

Renseignements généraux :
Tél. : (819) 997-0313, ATME : 819-994-0423, télécopieur : 819-994-0218
No sans frais 1-877-249-CRTC (2782)
ATME - No sans frais 1-877-909-CRTC (2782)       
http://www.crtc.gc.ca/rapidsccm/register.asp?lang=f 

Ces documents sont disponibles, sur demande, en média substitut.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.