Le CRTC publie les résultats financiers 2015 concernant les stations de télévision traditionnelles canadiennes

Les stations de télévision traditionnelles privées augmentent leurs investissements dans la programmation canadienne 

OTTAWA et GATINEAU, QC, le 4 mai 2016 /CNW/ - Aujourd'hui, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié des données statistiques et financières sur les stations de télévision traditionnelles canadiennes pour l'année de radiodiffusion se terminant le 31 août 2015.

En 2015, 93 stations de télévision traditionnelles privées étaient exploitées au Canada. Leur revenu total s'est chiffré à 1,76 milliard de dollars. Ces stations ont continué de mener leurs activités dans un environnement difficile, leurs revenus totaux ayant diminué de 2,6 %, ou 46,6 millions de dollars, par rapport à 2014.

Pour remplir les objectifs de la Loi sur la radiodiffusion, le CRTC oblige la plupart des télédiffuseurs à consacrer un pourcentage minimal de leurs revenus à la création de contenus produits par des Canadiens. En 2015, les stations de télévision traditionnelles privées ont injecté 652,8 millions de dollars dans la programmation canadienne, ce qui représente une hausse de 5,4 % (ou 33,5 millions de dollars) par rapport à 2014. 

Au cours des cinq dernières années, les investissements dans la programmation canadienne n'ont cessé d'augmenter; les stations de télévision traditionnelles ayant dépensé 16 % de plus à ce titre en 2015 qu'en 2011. Ces investissements représentaient 49,8 % des dépenses totales en programmation en 2015, une hausse par rapport à 2011 où ils représentaient 43,6 % des dépenses totales. Fait important, les stations de télévision traditionnelles privées ont dépensé 60,9 millions de dollars de moins en émissions étrangères en 2015 qu'en 2014, essentiellement parce qu'elles ont consacré moins d'argent aux dramatiques.

La Société Radio-Canada/Canadian Broadcasting Corporation (SRC/CBC) a déclaré des revenus totaux de 1,1 milliard de dollars en 2015, en baisse de 16,6 %, ou 220,9 millions de dollars, par rapport à l'exercice précédent.

À titre de diffuseur public national, la SRC/CBC a continué d'investir massivement dans la programmation canadienne. En 2015, ces investissements ont totalisé 557,2 millions de dollars, ce qui représentait 96,4 % des dépenses totales de la Société en matière de programmation. Plus particulièrement, 60,1 % de l'ensemble des dépenses de la Société au titre des émissions canadiennes ont été consacrés aux émissions de nouvelles (190,9 millions de dollars) et aux dramatiques (144,1 millions de dollars).

Les stations de télévision traditionnelles avaient à leur emploi 10 995 personnes en 2015 et la SRC/CBC en employait 5 205.

Chaque année, le CRTC compile des données financières sur les secteurs canadiens de la radiodiffusion et des télécommunications afin de produire une série de rapports. Pour accroître l'accès des Canadiens à de l'information pertinente sur le système de radiodiffusion canadien, la publication sur les stations de télévision traditionnelles de cette année comprend le montant qu'elles ont dépensé pour l'animation et la programmation pour enfants.

Le CRTC a récemment publié les résultats financiers des stations AM et FM et publiera sous peu les résultats des services de télévision spécialisés, payants, vidéo-sur-demande et à-la-carte ainsi que ceux des entreprises de télédiffusion par câble et par satellite. Le CRTC publiera ensuite son édition annuelle du Rapport de surveillance des communications.

Ces rapports annuels permettent aux parties intéressées de se tenir au courant de la situation de l'industrie canadienne des communications et les aident à participer aux consultations publiques du CRTC.

Faits en bref

Stations privées

  • Les stations de télévision traditionnelles privées ont vu leurs revenus diminuer de 2,6 %, passant de 1,80 milliard de dollars en 2014 à 1,76 milliard de dollars en 2015. 
  • Les dépenses sont passées de 1,85 milliard de dollars en 2014 à 1,82 milliard de dollars en 2015, soit une diminution de 1,6 %. 
  • Les bénéfices avant intérêts et impôts (BAII) ont diminué, passant de -138,7 millions de dollars à -140,9 millions de dollars, et la marge de BAII a chuté de -7,7 % à -8 %.
  • Les investissements des stations de télévision traditionnelles privées dans les émissions canadiennes sont passés de 619,3 millions de dollars en 2014 à 652,8 millions de dollars en 2015.
  • Les stations de télévision traditionnelles privées ont investi 49,6 millions de dollars dans les séries dramatiques canadiennes, 5,3 millions de dollars dans les longs métrages, 369,6 millions de dollars dans les émissions de nouvelles, 7,3 millions de dollars dans les documentaires de longue durée, 30 millions de dollars dans d'autres émissions d'information, 17,1 millions de dollars dans les spectacles de musique et de variétés, 21,5 millions de dollars dans les émissions sportives, 17,3 millions de dollars dans les jeux-questionnaires, 45 millions de dollars dans les émissions de téléréalité, 2,7 millions de dollars dans les émissions de remise de prix, 358 000 dollars dans les émissions d'animation et 343 000 dollars dans les émissions pour enfants.
  • Dans le cadre de ces investissements, les stations de télévision traditionnelles ont versé 142,1 millions de dollars aux producteurs canadiens indépendants.
  • Les revenus tirés de la vente de publicité locale ont diminué, passant de 333,6 millions de dollars en 2014 à 330,1 millions de dollars en 2015, soit une baisse de 1 %. Les revenus de publicité des stations de télévision traditionnelles privées sont demeurés pratiquement inchangés en 2015, se chiffrant à 1,2 milliard de dollars.

SRC/CBC

  • En 2015, la SRC/CBC a déclaré des revenus publicitaires de 220,1 millions de dollars, soit une baisse de 53,6 % par rapport aux revenus de 474,6 millions de dollars générés l'année précédente. 
  • L'absence d'événements sportifs majeurs en 2015, combinée à la perte des droits de diffusion des matches de la LNH, a contribué à la diminution des recettes de publicité.
  • Le montant des crédits parlementaires attribué aux 27 stations de télévision traditionnelles a grimpé de 4,4 % pour se chiffrer à 757,9 millions de dollars en 2015.
  • Les dépenses en programmation de la SRC/CBC ont totalisé 687,3 millions de dollars. De cette somme, 557,2 millions (ou 81,1 %) ont été consacrés à des émissions canadiennes.
  • Le diffuseur public a également investi 9 millions de dollars dans des émissions d'animation et 33,8 millions de dollars dans des émissions pour enfants.

Liens connexes 
Télévision conventionnelle - Relevés statistiques et financiers 2011-2015
Faits saillants de la télévision traditionnelle 

Restez branché
Suivez-nous sur Twitter : @CRTCfrahttps://twitter.com/CRTCeng 
Cocher J'aime sur la page Facebook www.facebook.com/crtcfrahttp://www.facebook.com/crtceng

 

SOURCE Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes

Renseignements : Relations avec les médias, 819-997-9403; Renseignements généraux, 819-997-0313, Numéro sans frais : 1-877-249-CRTC (2782), ATME - 819-994-0423, Question à poser ou plainte à formuler?: http://www.crtc.gc.ca/fra/question.htm

RELATED LINKS
http://www.crtc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.