Le CRTC exécute son tout premier mandat, conformément à la LCAP, en vue du démantèlement d'un réseau de zombies

OTTAWA et GATINEAU, le 3 déc. 2015 /CNW/ - Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a annoncé aujourd'hui qu'il a exécuté son tout premier mandat, conformément à la Loi canadienne anti-pourriel (LCAP), en vue du retrait d'un serveur de commande et de contrôle situé à Toronto, en Ontario, à l'occasion d'un effort international concerté.

Partout dans le monde, des organismes d'application de la loi ont perturbé l'une des familles de maliciels les plus distribuées, Win32/Dorkbot. Cette famille de maliciels a infecté au-delà d'un million d'ordinateurs personnels dans plus de 190 pays.

Dorkbot se propage au moyen d'une clé USB, des programmes de messagerie instantanée et des réseaux sociaux. Une fois qu'on a porté atteinte à l'intégrité d'un ordinateur, on peut lui ordonner de : voler les mots de passe pour les transactions bancaires et les paiements en ligne; télécharger et installer des maliciels dangereux; s'unir à d'autres ordinateurs infectés pour expédier des demandes multiples à un serveur en particulier en vue de dépasser sa capacité de réponse (aussi connu comme une attaque par déni de service distribué).

Aux fins de cette enquête, le CRTC collabore étroitement avec ses partenaires, y compris le Federal Bureau of Investigation, Europol, Interpol, Microsoft Inc., la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Sécurité publique Canada et le Centre canadien de réponse aux incidents cybernétiques.

Le CRTC poursuivra sa collaboration avec ses partenaires nationaux et internationaux afin de poursuivre avec énergie des enquêtes sur des violations présumées de la Loi canadienne anti-pourriel en vue de protéger les Canadiens contre les menaces virtuelles.

On encourage les Canadiens à signaler les pourriels au Centre de notification des pourriels. Les renseignements transmis au Centre sont utilisés par le CRTC, le Bureau de la concurrence et le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada afin d'appliquer la loi canadienne anti-pourriel.

Le CRTC ne commente pas les enquêtes en cours, et ne donne pas le nom des personnes ou des entreprises qui font l'objet d'une enquête.

Les faits en bref

  • La loi canadienne anti-pourriel protège les Canadiens tout en s'assurant que les entreprises peuvent continuer d'être concurrentielles sur le marché mondial.
  • Le CRTC dispose de différents outils d'application de la loi et il a recours à des techniques de cybersécurité à la fine pointe afin de prévenir des violations présumées de la loi canadienne anti-pourriel ou de faire enquête sur celles-ci.
  • Le mandat a été obtenu d'un juge de la Cour de justice de l'Ontario et a été exécuté avec le soutien de la GRC. 
  • Un réseau de zombies est un ensemble d'ordinateurs dont l'intégrité a été compromise grâce à l'installation de maliciels; on peut donner ordre à ces ordinateurs d'expédier des pourriels, d'installer d'autres programmes malveillants et de voler des mots de passe, entre autres activités illégales.
  • Un serveur de commande et de contrôle est un ordinateur centralisé qui envoie des commandes à un réseau de zombies et reçoit des rapports provenant des ordinateurs infectés.

Citation

« Nous sommes heureux de collaborer avec nos partenaires à l'occasion de cette enquête afin d'atténuer les maux que cause Dorkbot aux Canadiens et aux citoyens d'autres pays. Ces réseaux de zombies, qui sont très dangereux, sont utilisés aux fins d'activités illégales et peuvent mener au vol d'identité et à la fraude. Cette intervention montre que les partenariats entre les organismes d'application de la loi à l'échelle nationale et internationale sont essentiels en vue de lutter contre les cybermenaces transnationales. J'apprécie le soutien que nous avons reçu de la GRC dans ce dossier. »

Manon Bombardier, cadre en chef de Conformité et Enquêtes du CRTC

Liens connexes

Restez branché
Suivez-nous sur Twitter @CRTCfra
Aimez-nous sur Facebook www.facebook.com/crtcfra

Poser une question ou déposer une plainte

 

SOURCE Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes



Renseignements : Relations avec les médias, 819-997-9403; Renseignements généraux, 819-997-0313, Numéro sans frais 1-877-249-CRTC (2782), Numéro ATS 819-994-0423

RELATED LINKS
http://www.crtc.gc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.