Le CRTC doit prendre des mesures visant le contenu et non pas seulement les prix : La Guilde

TORONTO, le 8 sept. 2014 /CNW/ - Les audiences du CRTC sur les politiques du système télévisuel canadien qui débutent aujourd'hui à Gatineau, au Québec, sont trop étroitement axées sur ce que les Canadiens paient pour la câble et non pas sur le contenu qui est à leur disposition comme téléspectateurs.

Les audiences risquent d'être trop axées sur nos points de vue en tant que consommateurs et non pas suffisamment sur nos besoins en tant que citoyens, dont l'accès aux informations et aux nouvelles, aux analyses et au divertissement faits par les Canadiens et pour les Canadiens.

« La Guilde était parmi les participants aux consultations du CRTC qui ont demandé de nouvelles façons de financer un contenu canadien de qualité sur toutes les plateformes, à mesure que les mécanismes financiers de la radiodiffusion changent », rappelle Carmel Smyth, présidente nationale de la Guilde canadienne des médias (GCM). « Avec les réductions du financement de Radio-Canada et le déclin des revenus publicitaires pour la télévision locale, il est évident que le système actuel est défectueux.  Les sources de financement pour la programmation canadienne diminuent, et pourtant cette situation inquiétante ne se trouve pas à l'ordre du jour du CRTC pour les deux prochaines semaines, constate Mme Smyth. En même temps, les grandes compagnies de câble et d'Internet encaissent beaucoup d'argent en faisant de plus en plus payer les Canadiens pour le visionnement en continu par Internet. »

La Guilde a proposé de regarder du côté des revenus tirés des services mobile et Internet comme source de financement pour la programmation canadienne d'excellente qualité, surtout étant donné à quel point nous regardons des émissions par le biais de la diffusion via Internet et sur les appareils mobiles, et vu l'importance des revenus tirés de cet aspect des affaires des diffuseurs intégrés verticalement.

Selon Mme Smyth, « Il s'agit d'un enjeu urgent qui ne peut attendre cinq à sept ans, le temps d'un autre examen du système de radiodiffusion ».

La Guilde s'oppose également à la fermeture de émetteurs qui permettent aux Canadiens de regarder la télévision et les nouvelles locales sans s'abonner au câble ou satellite, un point de vue que semblent partager les nombreux Canadiens qui ont pris le temps d'écrire au CRTC.

Les leaders de la Guilde Carmel Smyth et Marc-Philippe Laurin, président de la Guilde à CBC/Radio-Canada comparaîtront le 16 septembre. Nous sommes également disponibles pour commenter les audiences du CRTC et l'avenir de la programmation canadienne.  Lire le mémoire de la Guilde au CRTC se trouve ici.

Nous serons également au rassemblement qui aura lieu dès 8 h aujourd'hui devant les audiences du CRTC au 140,  Promenade du Portage (coin de Laval) à Gatineau (Portage IV) - Plus d'info ici.

SOURCE : La Guilde canadienne des médias

Renseignements : Jeanne d'Arc Umurungi, Directrice des communications, La Guilde, jeannedarc@cmg.ca, 416-708-4628, @CMGLaGuilde

LIENS CONNEXES
http://

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.