Le coût des soins de santé à la retraite : une source d'inquiétude pour les baby-boomers

TORONTO, le 11 déc. 2013 /CNW/ - Selon une étude nationale portant sur des Canadiens possédant plus de 100 000 $ en actifs d'investissement, l'inquiétude relative aux besoins en soins de santé émerge au deuxième rang des moteurs les plus importants de la planification de leurs investissements, après la retraite elle-même.

Parmi les investisseurs de moins de 50 ans, 34 % reconnaissent la santé comme une priorité, comparativement à 46 % en moyenne pour l'ensemble des répondants. Toutefois, même dans ce groupe d'âge relativement jeune, les besoins en soins de santé constituent une importante motivation à investir. Même chez les répondants qui disposent de plus de 1 M$ en actifs d'investissement, 41 % estiment que les « besoins en soins de santé » sont un objectif de placement important.

Cette étude indépendante commandée par Gestion privée Dundee Goodman a été réalisée par The Strategic Counsel du 20 au 27 septembre. L'organisme a interrogé 311 personnes choisies sur la base de la valeur de leurs actifs d'investissement, à l'exclusion des biens immobiliers; ce type de sondage comporte une marge d'erreur d'environ 5,6 %, 19 fois sur 20.

« Les résultats relatifs aux soins de santé nous ont surpris », a déclaré John Cucchiella, premier vice-président et chef des services aux particuliers chez Gestion privée Dundee Goodman. « Nous pensions que les priorités qui viendraient d'abord à l'esprit des investisseurs seraient les voyages et la constitution d'un patrimoine pour leurs enfants ou pour des œuvres caritatives. Je crois que l'industrie canadienne de la gestion de patrimoine a quelque peu perdu le contact avec sa clientèle. Assurément, cette expérience nous a ouvert les yeux. »

D'après les conclusions de l'enquête, alors qu'approche la crête de la vague de départs à la retraite des baby-boomers, beaucoup de Canadiens s'inquiètent des défis financiers associés au vieillissement de la population et à l'augmentation de l'espérance de vie dans les pays industrialisés. Le coût des soins de santé grimpe en flèche lorsque la population vieillit, et de nombreux Canadiens sont très sensibilisés à ce fait, compte tenu de l'expérience qu'ils ont des besoins de leurs parents âgés.

« L'immédiateté cristallise les priorités », fait observer Christopher Kelly, l'associé de Strategic Counsel qui a conçu et dirigé le sondage. « Nous devons tous réfléchir de manière réaliste aux besoins que nous devrons combler pour joindre les deux bouts quand nous cesserons de travailler, et je m'attends à ce que nous soyons de plus en plus nombreux à donner la priorité au coût des soins de santé dans un avenir prévisible. »

Selon les données du sondage :

  • le conseiller en placement ressort comme le professionnel le plus important à qui les répondants ont affaire;
  • les outils de planification (les plans financiers, les plans d'investissement et les énoncés de politique de placement) sont importants pour une large majorité de répondants. Ceux-ci accordent une importance significative à ces outils et à la nécessité de les réviser au moins une fois l'an;
  • les répondants qui ont établi une relation avec un cabinet indépendant et non bancaire ont tendance à faire davantage confiance à leur conseiller en placement que ceux dont les relations ont un lien avec une institution bancaire;
  • le rendement insuffisant du conseiller en placement et le rendement insuffisant du portefeuille figurent parmi les raisons de changer de société d'investissement les plus souvent citées par les répondants;
  • la moitié (50 %) des répondants déclarent avoir choisi leur conseiller en placement ou leur gestionnaire de portefeuille sur la base d'une référence donnée par un ami, un membre de la famille ou un collègue (39 %), ou encore d'une référence d'affaires (11 %);
  • les données de recherche révèlent que la majorité des répondants trouvent important de traiter avec une société d'investissement qui offre des produits exclusifs. Toutefois, la recherche qualitative fait ressortir un certain scepticisme parmi les répondants à l'égard de ces produits, qu'ils estiment être surtout avantageux pour la société qui les propose.

Les résultats de l'étude indiquent en outre la nécessité, pour les investisseurs canadiens de tous les niveaux, de mieux comprendre leurs options, ce qui ouvre des perspectives aux sociétés de toutes tailles qui les servent.

Possédant plus de 20 ans d'expérience dans le domaine des services-conseils de placement à l'intention des particuliers, Gestion privée Dundee Goodman dispose de gestionnaires de portefeuille et de conseillers en placement qui prodiguent des conseils spécialisés aux clients ayant accumulé assez d'épargne et de placements pour apprécier et valoriser l'aide d'un expert.

Gestion privée Dundee Goodman est une division de Valeurs mobilières Dundee Ltée, membre de l'Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières et du Fonds canadien de protection des épargnants. Valeurs mobilières Dundee Ltée est une filiale à cent pour cent de Dundee Corporation (TSX: DC.A, DC.PR.B, DC.PR.C), une société ouverte mondiale de gestion des actifs.

Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2013/12/11/20131211_C9689_DOC_FR_34861.pdf

SOURCE : Dundee Goodman Private Wealth

Renseignements :

John Cucchiella
Premier vice-président et
chef des services aux particuliers
647-428-8225
ou
Administratrice de succursale
647-428-8296                                           


Profil de l'entreprise

Dundee Goodman Private Wealth

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.