Le Costa Rica établit deux nouveaux records grâce à ses efforts de durabilité

SAN JOSÉ, Costa Rica, 26 juillet 2017 /CNW/ - Seulement durant le premier semestre de 2017, le Costa Rica a atteint un nouveau record en matière de production d'énergie propre et a reçu sa plus récente déclaration de réserve de biosphère par l'UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), ce qui vient renforcer son engagement indéfectible sur le plan de la durabilité.

Uniquement au cours des six premiers mois de l'année, 99 pour cent de l'électricité du Costa Rica a été produite par des sources renouvelables selon les données du Centre national de contrôle de l'énergie (CENCE). Dans les 30 dernières années, les sources renouvelables comme l'énergie éolienne, l'énergie géothermique, l'énergie solaire et l'hydroélectricité représentaient près de 93 pour cent de l'énergie du Costa Rica, mais le pays a battu son propre record en juillet. S'étant fixé l'objectif de devenir le premier pays au monde à neutraliser ses émissions de carbone d'ici 2021, on voit que le Costa Rica a implanté des pratiques durables dans chacune de ses régions et dans chaque secteur d'activité, que les citoyens ont adopté et que les visiteurs chérissent. Alors que la quasi-totalité de son énergie provient de ressources renouvelables, il est clair que la durabilité est profondément enracinée dans la culture et les traditions du Costa Rica.

Un autre jalon de durabilité a été atteint en juin lorsque l'UNESCO a déclaré la rivière Savegre, se trouvant dans la Zona de los Santos (zone des saints), comme étant une réserve de biosphère. Les réserves de biosphère sont des zones spécialement désignées pour le développement durable qui conjuguent la conservation de la diversité biologique et l'utilisation adéquate des ressources naturelles. Comme le déclare l'UNESCO dans son site Web : Les réserves de biosphère sont « des sites de soutien pour la science au service de la durabilité » -- des lieux spéciaux où tester des approches interdisciplinaires afin de comprendre et de gérer les changements et les interactions entre systèmes sociaux et écologiques, y compris la prévention des conflits et la gestion de la biodiversité. Le Costa Rica compte déjà quatre réserves, mais la première à disposer de composantes marines côtières, puisqu'elle englobe la section marine du parc national Manuel Antonio, de Quepos.

La rivière Savegre se démarque par sa grande biodiversité. La réserve abrite 20 % de la flore du Costa Rica, 54 % des mammifères du pays et 59 % de ses oiseaux. Le territoire couvre aussi sept sites naturels protégés : le parc national Manuel Antonio, la zone protégée Cerro Nara, le refuge mixte sauvage Portalón, le refuge mixte sauvage Hacienda Barú, la réserve forestière Los Santos, le parc national Quetzales et la réserve biologique Cerro Vueltas.

Il en découle de toute évidence que les Costariciens sont fiers de vivre dans ce riche milieu qui est leur pays, et aussi de le protéger. Cette petite nation abrite cinq pour cent de la biodiversité mondiale connue et 3,5 pour cent de l'ensemble de la vie marine. 30 pour cent du territoire national sont considérés comme des terres naturelles protégées. En tant que pionnier du développement durable, le Costa Rica est un modèle en matière de pratiques viables pour de nombreuses industries du monde entier. L'industrie touristique a joué un rôle important dans la croissance de ce secteur. Par l'entremise du programme CST (Certification for Sustainable Tourism), lequel a été mis sur pied par l'ICT (Costa Rica Tourism Board), les entrepreneurs peuvent obtenir des distinctions et des prix pour leurs pratiques durables afin de se démarquer des autres entreprises commerciales du secteur du tourisme. En fonction du degré selon lequel ces entreprises se conforment à un modèle viable de gestion des ressources sociales, culturelles et naturelles, une vaste gamme d'attractions, d'hôtels et de restaurants peuvent être officiellement classés durables.

Les sociétés membres du programme CST sont saluées selon un certain nombre de « feuilles », lesquelles représentent leur niveau. Une feuille indique qu'une société met en œuvre des pratiques durables minimales, alors qu'une certification de cinq feuilles démontre qu'une société incarne la norme la plus élevée en matière de pratiques durables dans son domaine d'activité respectif. Les entreprises qui détiennent cinq marques (feuilles) du programme CST neutralisent leurs émissions de carbone, intègrent dans leurs offres commerciales des produits authentiques fabriqués localement, contribuent aux collectivités rurales du Costa Rica, et plus encore.

Le programme CST a vu le jour en 1997 et a continué, au fil des années, d'évoluer et de s'adapter aux avancées technologiques. En mai, plus de 347 sociétés costariciennes, dont des entreprises d'hébergement, des organisateurs de visites guidées, des restaurants et des services de location de voitures, ont obtenu la certification CST. L'objectif du programme est de compter 425 entreprises certifiées d'ici la fin de 2017.

Avec ses deux dernières victoires, il est indéniable que la durabilité n'est pas qu'une pratique au Costa Rica : c'est une manière de vivre.

Pour obtenir plus d'information sur le Costa Rica, visitez www.visitcostarica.com.

À propos du Costa Rica
Blotti entre le Nicaragua et Panama, le Costa Rica offre à ses visiteurs une faune unique et une abondance de paysages et de climats -- un voyage dans ce pays d'Amérique centrale est tout sauf ordinaire. Le pays abrite fièrement environ cinq pour cent de la biodiversité connue de la planète et est devenu un chef de file mondial dans les pratiques durables. Les visiteurs disposent d'une infrastructure touristique bien organisée offrant un terreau fertile d'activités et d'aménagements.

À propos de l'Instituto Costarricense de Turismo (ICT)
Établi en 1955, le conseil du tourisme Costa Rica (ICT), en collaboration avec ses partenaires du secteur privé, dirige la tâche vitale de promouvoir et de réglementer la vaste industrie du tourisme au Costa Rica.

Photo - http://mma.prnewswire.com/media/538961/Planta_Hidroel__ctrica_Pirr__s_IMG_9800_copia_3_2.jpg

SOURCE Costa Rica Tourism Board

Renseignements : CONTACT : Ines Cano, Cheryl Andrews Marketing Communications, 305-444-4033, costa.rica@cam-pr.com, http://www.visitcostarica.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.