Le conseiller Marvin Rotrand demande à la Ville de prendre position concernant la possible privatisation des aéroports

MONTRÉAL, le 9 avril 2017 /CNW Telbec/ - Le conseiller Marvin Rotrand invite l'administration municipale et le conseil d'administration des Aéroports de Montréal (ADM) à travailler ensemble afin de développer une position qui protège les Montréalais devant la possible privatisation des aéroports, prévue par le Gouvernement du Canada. 

Le budget fédéral qui a été présenté tout récemment ne fait aucune mention d'une telle possibilité quant à la privatisation des aéroports. Cependant, le ministre des Finances Bill Morneau a indiqué que le gouvernement fédéral avait regardé de près la possibilité de vendre des aéroports majeurs à des investisseurs privés; des ventes qui pourraient rapporter des dizaines de milliards de dollars. 

La propriété des aéroports revient au gouvernement du Canada, mais depuis 1992, la gestion et la gouvernance ont été données à des autorités locales telles que l'ADM, dans le cas de Montréal. Les aéroports canadiens ne reçoivent aucun fond de la part du gouvernement fédéral. Les autorités locales sont donc chargées de payer des loyers d'un montant substantiel et trouver leurs propres ressources afin de moderniser leurs infrastructures et leurs modes de fonctionnement. 

Les profits ne peuvent ainsi pas revenir à des investisseurs privés. Le modèle actuel a permis aux autorités responsables de réinvestir tous les profits réalisés au-delà des dépenses d'exploitation, soit environ 15 milliards de dollars, dans l'amélioration et la modernisation de nos aéroports nationaux, entre autres celui de Montréal, l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau. 

Le Canada est reconnu pour la qualité de ses infrastructures aéronautiques et pour l'excellente gestion de ses aéroports dans le monde entier. Le pays s'est ainsi vu remettre des récompenses dans ce domaine pour ses bonnes pratiques en matière de design, d'innovation, de sécurité ou encore de service à la clientèle. Vancouver a notamment été élu par Skytrax meilleur aéroport d'Amérique du Nord sept années de suite. 

Selon M. Rotrand, plusieurs États ont été tentés par la privatisation dont l'Australie et le Royaume-Uni. Ces privatisations ont conduit à une augmentation significative des coûts pour les voyageurs, un service moindre et une baisse des investissements destinés à la modernisation des infrastructures et aux adaptations liées à l'augmentation continue du nombre de passagers. 

« Les investisseurs utilisent les revenus générés par l'aéroport pour racheter leur participation ou avoir un retour sur investissement plutôt que d'utiliser ces profits pour améliorer les terminaux et les services fournis dans les aéroports », explique Marvin Rotrand

Le conseiller indique par ailleurs que le Conseil national des lignes aériennes du Canada, qui comprend les deux compagnies aériennes majeures opérant au pays soit Air Canada et WestJet, ainsi que plusieurs compagnies régionales, s'oppose fermement à tout projet de privatisation. Selon le conseil, la privatisation des aéroports ferait augmenter les coûts d'exploitation et entrainerait ainsi une diminution de service sur les trajets moins rentables. 

M. Rotrand ajoute que les aéroports de Vancouver, Calgary et Ottawa ont vigoureusement contesté la possibilité d'une privatisation et que l'aéroport de Toronto a exprimé d'importantes hésitations. 

« Quelles qu'en soient les raisons, le conseil des ADM ne s'est pas exprimé sur le sujet. La privatisation des aéroports n'offre aucun bénéfice clair pour le public. Ce qui est plus inquiétant encore : les aéroports privatisés investissent moins dans les infrastructures, entrainant une réduction du confort pour les passagers. À plus long terme, on est en droit de se poser des questions sur la sécurité des passagers », indique M. Rotrand. 

Le conseiller souhaite que Montréal adopte une motion similaire à celle présentée et votée par le conseil municipal de Vancouver en octobre 2016, qui s'oppose fermement à la privatisation de l'aéroport de la ville. Il présentera une motion à cet égard lors de la prochaine séance du conseil municipal, le 24 avril 2017.

 

SOURCE Marvin Rotrand

Renseignements : Marvin Rotrand , Cellulaire 514 774-1073

Profil de l'entreprise

Marvin Rotrand

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.