Le Conseil supérieur de l'éducation doit rester

MONTRÉAL, le 13 juill. 2016 /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) s'inquiète de la possible disparition du Conseil supérieur de l'éducation (CSE), comme l'a laissé entendre la ministre de l'Enseignement supérieur, Hélène David, en réflexion sur ce sujet.

Perte d'une instance indépendante

Le CSE a pour fonction de guider les ministres responsables sur toute question relative à l'éducation, de leur faire un rapport détaillé sur l'état et les besoins du système scolaire, en plus d'effectuer des études et des recherches qu'ils jugent nécessaires, de sa propre initiative. Le Conseil a également la responsabilité de transmettre les suggestions et les opinions de groupes intéressés ainsi que celles du public.

La première vice-présidente de la CSQ, Sonia Éthier, rappelle l'importance d'avoir des avis indépendants. « Il y a un malaise évident lorsque tout vient du même endroit. Comment peut-on faire confiance aux capacités d'autoévaluation de ce gouvernement? Il est impossible d'avoir le recul nécessaire pour critiquer ses propres décisions pour ensuite élaborer des recommandations. Seule une instance complètement indépendante le peut, et c'est pourquoi elle avait été mise en place au départ », déclare-t-elle.

Tendances gouvernementales

Le CSE n'est pas encore assuré de disparaître, mais il y a lieu de s'inquiéter si on analyse les actions précédentes du gouvernement libéral. « Ce gouvernement a tendance à éliminer les structures qui peuvent le critiquer, et cela devient de plus en plus inquiétant. Il est facile de faire un parallèle avec l'abolition d'une autre instance indépendante au printemps dernier, soit le poste de Commissaire à la santé et au bien-être », rappelle la vice-présidente de la CSQ.

Écouter les acteurs du milieu

La leader syndicale rappelle également qu'avant de bouleverser les structures, il y aurait lieu de consulter les acteurs du milieu. « Il ne faudrait pas que la ministre répète les erreurs de son collègue de l'Éducation en imposant une réforme de structure. Si la ministre souhaite que le CSE ajoute un volet pratique à ce qu'elle nomme "de la veille théorique", il y a moyen de le faire sans jeter le bébé avec l'eau du bain! »

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation et en petite enfance au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

 

SOURCE CSQ

Renseignements : Félix Cauchy-Charest, conseiller en communications de la CSQ, Téléphone : 514 219-3059, Courriel : cauchy-charest.felix@lacsq.org, Facebook : www.facebook.com/lacsq, Twitter : @CSQ_Centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.