Le Conseil des Montréalaises constate que la parité est loin d'être atteinte!

MONTRÉAL, le 8 oct. /CNW Telbec/ - Avec la fin de la période de mise en candidature pour les élections municipales, le Conseil des Montréalaises, après une brève analyse, constate la faible augmentation du pourcentage de candidatures féminines en vue des élections du 1er novembre à Montréal. Ce, malgré l'adoption de la politique d'égalité entre les femmes et les hommes en 2008 et malgré la signature de la Déclaration pour une gouvernance paritaire pour l'agglomération de Montréal par les trois principaux partis qui s'engageaient à poser une action concrète pour augmenter le nombre de candidates.

En effet, pour Union Montréal, Vision Montréal et Projet Montréal, les trois partis siégeant déjà au conseil municipal, le total des femmes candidates est de 106 sur 309, soit un peu plus du tiers des candidatures totales. En pourcentage, cela représente 34,3 % des candidatures, soit une augmentation de moins de 5 % par rapport aux élections municipales de 2005.

"Bien que les trois partis nous aient signifié leur difficulté de convaincre des femmes de se présenter comme candidates aux élections municipales, rappelons qu'on ne peut obtenir une parité dans la représentation municipale si le nombre de candidatures ne suit pas!" de souligner madame Charlotte Thibault, présidente du Conseil des Montréalaises.

Une analyse différenciée selon les sexes ainsi que par parti nous permet de constater une variation importante selon ces derniers et les postes électifs brigués. En effet, les femmes doivent être présentes à tous les paliers et avoir le pouvoir d'agir et de décider. Ainsi, en haut de la hiérarchie politique municipale retrouve-t-on le poste de la mairie de Montréal, suivi des mairies des arrondissements, puis des postes de conseillers de ville et finalement des postes de conseillers d'arrondissement.

D'un point de vue uniquement numérique, Union Montréal (UM) est le parti présentant le plus de candidatures féminines totales soit 36,9 %, il est suivi par Vision Montréal (VM) avec 35 % et Projet Montréal (PM) avec 31,3 %.

Le Conseil des Montréalaises est heureux de constater que deux femmes briguent le poste de la mairie, soit madame Louise Harel et madame Louise O'Sullivan. Cette présence est importante car elle permet de créer des précédents et des modèles pour l'ensemble de la population montréalaise.

En ce qui concerne les mairies d'arrondissement, le plafond de verre n'est traversé nulle part. UM et VM présentent chacun 5 femmes comme mairesses d'arrondissement sur un total de 18 mairies (27,8 %) tandis que PM n'en présente que 3 (16,7 %). Le Conseil déplore le fait qu'à une exception près, les mairesses élues en 2005 ne briguant pas leur poste à nouveau aient été remplacé par des hommes, diminuant du coup la possibilité d'atteindre la parité dans ces postes électifs. L'inverse n'est pas vrai, aucun homme n'a été remplacé par une femme.

Finalement, en ce qui concerne les postes de conseillers de ville et d'arrondissement, une nette division apparaît entre UM et VM. UM propose des candidatures féminines quasi paritaires pour les postes de conseillers d'arrondissement (47,4 % de femmes) alors que VM s'approche du 45 % pour les postes de conseillers de ville (43,5 %). PM quant à lui propose une moyenne de 34,5 % pour la ville et pour les arrondissements.

Le Conseil tient à souligner qu'une représentation paritaire n'a pas uniquement un impact positif sur la qualité de gouvernance, qui s'en trouve diversifiée et inclusive. Une présence représentative de femmes en politique et dans des lieux de pouvoir a des effets certains sur les jeunes générations et les leaders de demain. Les études aux États-Unis ont démontré l'impact positif de la présence de Barack Obama tout au long de la longue investiture et à la suite à son élection sur la jeunesse afro-américaine. Par contre, elles ont aussi démontré un lien entre la présence d'Hillary Clinton, une candidature féminine forte pour la présidence, et un désir d'implication et une aspiration politique en ascendance chez les jeunes filles américaines.

À la lumière de cette analyse plus approfondie des candidatures, force est de constater que les efforts et la pression doivent continuer afin que les partis continuent d'avancer sur le chemin de la parité dans la représentation politique. Par contre, les dés sont jetés et c'est maintenant à la population de Montréal de décider et voter. Le Conseil des Montréalaises profite de l'occasion pour rappeler aux Montréalaises l'importance des enjeux municipaux sur leur qualité de vie, leur sécurité et leur environnement et les invite à faire entendre leur voix le 1er novembre prochain.

SOURCE Conseil des Montréalaises

Renseignements : Renseignements: Conseil des Montréalaises: (514) 868-3665; Source: Charlotte Thibault, présidente, (514) 849-6957


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.