Le Conseil des Mohawks de Kanesatake exige une évaluation environnementale détaillée d'un projet d'exploitation minière

KANESATAKE, QC, le 24 sept. /CNW Telbec/ - Le Conseil des Mohawks de Kanesatake exige que le gouvernement fédéral procède immédiatement à une évaluation environnementale détaillée d'un projet d'exploitation d'une mine de niobium dans la région. L'intervention du gouvernement fédéral est essentielle en raison des préoccupations liées à la sécurité, des droits des Autochtones et des questions de responsabilité fiduciaire.

Niocan inc. entend construire et exploiter une mine sur des terres situées à l'intérieur de la vieille Seigneurie du Lac des Deux Montagnes, terres sur lesquelles les Mohawks ont des droits en vertu de traités autochtones. Le terrain sur lequel est située l'ancienne mine de la société Saint Laurence Columbium fait partie des terres actuellement revendiquées à Kanesatake.

On sait que certains composés du niobium sont toxiques. En outre, le minerai que Niocan projette d'extraire contient des concentrations élevées d'isotopes de radium et de polonium. Ces derniers, ainsi que d'autres matières radioactives (dont le radium 226, le plomb 210 et le thorium 230), seront présents dans la quantité élevée de déchets radioactifs produits par l'exploitation de la mine sous forme de stériles et de résidus miniers. Il existe 36 sous-produits radioactifs différents.

Le 14 février 2002, le Conseil des Mohawks de Kanesatake a adopté une résolution visant à protéger son territoire traditionnel contre l'exploitation d'une mine de niobium qui aurait des effets néfastes sur leurs cours d'eau et sur leurs terres. Le projet minier toucherait plus de 25 kilomètres carrés de terres situées dans une zone agricole dynamique qui écoule ses produits directement des fermes vers le marché montréalais. Cette zone comprend le territoire traditionnel des Mohawks de Kanesatake.

Le projet de Niocan aurait sans aucun doute un impact considérable sur le réseau hydrographique naturel de la région et pourrait détruire le potentiel agricole des régions avoisinantes.

"Nous devons sauvegarder et protéger ces terres pour nos générations futures, à la fois sur le plan de l'environnement et sur celui de la santé, et nous demeurons déterminés à préserver notre territoire", a déclaré le Grand chef Sohenrise Paul Nicholas. "Le ministre des Affaires indiennes, Chuck Strahl, a déclaré que son gouvernement considère qu'il est prioritaire que les Premières nations aient accès à des réseaux d'eau potable et de traitement des eaux usées. Le Canada doit tenir parole et faire en sorte qu'une évaluation indépendante et exempte de parti pris soit menée."

SOURCE CONSEIL MOHAWK DE KAHNAWAKE

Renseignements : Renseignements: Grand chef Sohenrise Paul Nicholas, (450) 479-8373


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.