Le Conseil de la Nation huronne-wendat s'attend à une réforme de la Politique
sur les revendications territoriales globales

WENDAKE, QC, le 3 mars /CNW Telbec/ - Le Conseil de la Nation huronne-wendat s'attend à ce que le ministère des Affaires Indiennes et du Nord Canada se joigne à la volonté des Chefs des Premières Nations du Canada pour réformer sa Politique sur les revendications territoriales globales, selon un processus qui respecte les traités historiques, le titre autochtone ainsi que les droits ancestraux. Or, le Discours du Trône, prononcé aujourd'hui, prévoit que le Gouvernement du Canada continuera à appliquer ses politiques de revendications territoriales actuelles. Cette approche désuète n'est ni plus ni moins qu'un acte d'extinction du titre autochtone ainsi qu'un sournois cautionnement des pratiques colonialistes souvent décriées par l'ensemble des Premières Nations au Canada.

À ce sujet, lors de l'Assemblée des Chefs des Premières Nations du Canada en décembre dernier, le Grand Chef Konrad Sioui a proposé une résolution qui a reçu un appui unanime pour la mise sur pied d'un processus de réforme respectueux et basé sur la reconnaissance des traités historiques et la véritable protection du titre autochtone et des droits ancestraux. D'ailleurs, le rapport de la Commission royale sur les Peuples autochtones avait, il y a déjà plus d'une décennie, clairement stipulé que le changement immédiat de cette politique constituait l'une des recommandations les plus importantes à mettre en œuvre. Force est de constater que cette politique, toujours en vigueur, continuera à faire son œuvre d'extinction si aucune mesure n'est entreprise pour la modifier.

"La conclusion d'ententes territoriales modernes peuvent être catastrophiques pour nos Nations. Il faut être prudent, car sous prétexte d'attribuer des terres, le Gouvernement du Canada éteint le titre ancestral. Il en résulte une fausse impression de gain pour les Nations signataires. Or, souvent ces gains peuvent menacer les droits issus de traités et enfreindre les droits des autres, c'est-à-dire les Nations qui ont choisi de ne pas conclure d'ententes globales basées sur l'extinction du titre ancestral. La Nation huronne-wendat fait partie de celles qui refusent d'être soumises aux pratiques colonialistes et ne se laissera pas berner par des faux-fuyants que fait miroiter une politique aussi contraignante, prévient le Grand Chef de la Nation huronne-wendat, M. Konrad Sioui.

La Nation huronne-wendat se joindra aux travaux des Chefs du Canada pour s'assurer que les droits ancestraux, le titre indien ainsi que les droits issus de traités soient respectés. D'aucune façon, elle ne laissera son propre titre et ses droits issus du Traité huron-britannique de 1760 être contestés, bafoués ou déniés au nom d'une politique qui favorise la désunion.

SOURCE Conseil de la Nation huronne-wendat

Renseignements : Renseignements: Mélanie Vincent, (418) 580-4442


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.