Le Conseil canadien du commerce de détail demande une intervention gouvernementale pour contrer l'augmentation des tarifs chez Marine Atlantique

TORONTO, le 8 févr. 2012 /CNW/ - Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) demande au gouvernement fédéral d'intervenir afin d'empêcher Marine Atlantique d'imposer une majoration déraisonnable des tarifs d'expédition et ainsi de protéger l'accès des citoyens de Terre-Neuve-et-Labrador à des denrées à prix abordables.

« Marine Atlantique a récemment annoncé une majoration des tarifs d'expédition qui coutera annuellement entre 250 000 $ et 400 000 $ de plus aux épiciers qui expédient des fruits et légumes frais et autres denrées alimentaires à Terre-Neuve-et-Labrador à partir de la Nouvelle-Écosse, soutient David Wilkes, V.-p. Épicerie au CCCD.  Le gouvernement fédéral doit agir pour empêcher ces augmentations puisque Marine Atlantique est seule pour assurer un service d'expédition rapide de produits réfrigérés vers Terre-Neuve-et-Labrador. Inévitablement, ces frais d'expédition excessifs se traduiront par une augmentation du prix des aliments. »

Deux fois par jour, Marine Atlantique quitte North Sydney au Cap Breton vers Port aux Basques sur la côte Ouest de Terre-Neuve-et-Labrador, un voyage de neuf heures.  Pour s'assurer d'une place à bord pour leur marchandise, les épiciers doivent débourser de 440 $ à 500 $ par remorque. Sans compter que ces dernières années le supplément carburant est passé de 13,8 % à 21 % du tarif.

Les « frais de gestion de remorque sans tracteur » inquiètent en premier lieu les épiciers. Ces frais sont exigés pour les manœuvres de chargement et de déchargement au quai.

Marine Atlantique a les pleins pouvoirs pour fixer ses tarifs. Les frais de gestion de remorque sans tracteur, présentement de 210 $, augmenteront à 260 $ le 1er avril - transport dans un sens.

« Il n'y a aucune justification raisonnable pour cette augmentation - le gouvernement fédéral doit intervenir, soutient M. Wilkes.  Marine Atlantique soutient qu'elle a toujours exploitée ce service à perte et qu'aujourd'hui le gouvernement fédéral exige d'elle des économies supplémentaires et une meilleure efficacité », a poursuivi M. Wilkes.

« L'augmentation des frais de gestion de remorques sans tracteur vise tout simplement l'augmentation des revenus de Marine Atlantique aux dépens des épiciers et des clients des épiceries de Terre-Neuve-et-Labrador », a conclu M. Wilkes.

Oceanex est le seul autre transporteur à approvisionner Terre-Neuve-et-Labrador. Au départ de Halifax deux fois par semaine, Oceanex ne peut actuellement assurer des conditions adéquates de réfrigération ou de congélation des denrées périssables, ce qui empêche les épiciers de se prévaloir de ses services vers Terre-Neuve-et-Labrador.

« Dans les faits, Marine Atlantique est un monopole », ajoute M. Wilkes.  Il rappelle que le gouvernement doit défendre les intérêts des citoyens de Terre-Neuve-et-Labrador en mettant fin à ces augmentations inutiles et injustifiées des tarifs de Marine Atlantique.

« Lorsque le cout des affaires augmente à un rythme déraisonnable, l'effet prohibitif se fait immanquablement sentir chez les consommateurs, une situation contre laquelle le épiciers veulent se prémunir. Ils veulent offrir aux consommateurs de Terre-Neuve-et-Labrador des produits frais à des prix abordables. »

SOURCE Retail Council of Canada

Renseignements :

Jim Cormier
Director, Atlantic Canada
(902) 422-4144
Toll free: (855) 422-4144
jcormier@retailcouncil.org

Profil de l'entreprise

Retail Council of Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.