Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) est déçu du jugement rendu aujourd'hui par le Tribunal de la concurrence, mais estime, comme le Tribunal, que la solution passe par la règlementation.

TORONTO, le 23 juill. 2013 /CNW/ - Le Conseil canadien du commerce de détail partage la conclusion du Tribunal, qui soutient que les règles actuellement imposées aux commerçants par Visa et MasterCard ont un effet négatif sur la concurrence. Bien que le CCCD soit déçu que le Tribunal n'ait pas décidé d'abolir les règles contraignantes et anticoncurrentielles de ces sociétés, il estime, comme le Tribunal, que la solution passe par la règlementation.

« Depuis le lancement de la coalition Stop sticking it to us, en septembre 2008, le CCCD a parlé d'une voix forte et cohérente pour résoudre les problèmes évoqués par le Tribunal, estime David Wilkes, Vice-président principal, Relations gouvernementales et Division alimentaire du CCCD. La décision rendue aujourd'hui ne change rien au fait que les Canadiens déboursent toujours trop une fois à la caisse à cause des frais élevés qu'imposent les sociétés émettrices de cartes de crédit. Représentant plus de 6 milliards de dollars annuellement, ces frais ont un effet négatif, tant sur les commerçants que sur les consommateurs. »

À titre d'exemple, une transaction pour un achat de 400 $ effectuée avec une carte comportant des frais de 3 % coûte 12 $ au commerçant, soit 100 fois plus que les frais de 0,12 $ qu'il aurait payés si la transaction avait été effectuée avec une carte de débit Interac.

Partout dans le monde, les décideurs politiques s'appliquent à plafonner les frais exorbitants associés à l'acceptation des cartes de crédit. L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont établi des limites pour ces frais il y a plusieurs années, et l'Union européenne a annoncé au début du mois qu'elle compte plafonner ces frais. Aux États-Unis, les législateurs ont également entrepris de limiter les frais de transaction par carte de débit.

« Nous estimons qu'il est temps de mettre en place une règlementation pour encadrer ce qui ne peut être simplement soumis aux aléas du marché ou consigné dans des lignes directrices volontaires », précise M. Wilkes. Le CCCD entend collaborer avec le ministre des Finances du Canada afin d'évaluer l'état du système de paiements et contrecarrer les pratiques anticoncurrentielles des réseaux de cartes de crédit.

Le Conseil canadien du commerce de détail (www.cccd-rcc.org) est la voix des détaillants. Fondé en 1963, le CCCD est une association sans but lucratif qui représente plus de 45 000 magasins de détail de tous types, notamment des grands magasins, des épiceries, des magasins indépendants, des chaînes spécialisées régionales et nationales et des commerces en ligne.

SOURCE : Conseil canadien du commerce de détail

Renseignements :

Sharon Armstrong
Vice-présidente, Marketing et Communications
Conseil canadien du commerce de détail
sarmstrong@retailcouncil.org
Ligne directe : 416 467-3747
Tél. cell. : 416 574 2552


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.