Le Conference Board du Canada révise à la baisse ses prévisions de croissance pour le Canada

 

OTTAWA, le 21 juill. 2016 /CNW/ - Les incendies de forêt qui ont détruit en partie la ville de Fort McMurray et ses environs, la morosité de l'économie mondiale, ainsi que la réduction persistante et importante des investissements des entreprises ont assombri les perspectives de croissance pour le Canada. D'après les prévisions du Conference Board du Canada, l'économie canadienne ne devrait croître que de 1,4 % en 2016, ce qui représente une baisse de 0,2 % par rapport aux prévisions rendues publiques dans son numéro précédent de la Note de conjoncture canadienne.

« L'économie a bien démarré l'année, mais elle n'a malheureusement pas poursuivi sur cette lancée », déclare Matthew Stewart, directeur adjoint, Prévisions nationales, au Conference Board du Canada. « L'économie devrait en effet reculer au deuxième trimestre, puis rebondir vers la deuxième moitié de l'année. Toutefois, ce ne sera pas suffisant pour compenser la faiblesse du deuxième trimestre. »

Faits saillants

  • L'économie canadienne ne devrait progresser que d'un mince 1,4 % en 2016.
  • Les investissements des entreprises, qui devraient à nouveau enregistrer une contraction en 2016, représentent le maillon faible de l'économie.
  • En dépit de la dépréciation du dollar canadien, les exportations diminueront cette année à cause du ralentissement de l'activité économique américaine et de la conjoncture mondiale moins prometteuse.
  • Les feux de forêt qui ont consumé en partie la ville de Fort McMurray et ses environs en mai et juin derniers devraient retrancher 0,1 % à la croissance économique globale cette année.

Les investissements des entreprises, qui continuent à se replier, demeurent le maillon faible de l'économie canadienne. Les investissements des entreprises dans les secteurs pétrolier et gazier ont chuté de près de 19 G$ l'an dernier. Comme les prix du pétrole devraient rester près de leur niveau actuel, soit aux alentours de 50 $ US, les investissements réalisés dans le secteur devraient reculer encore de 14 G$ cette année.

Malheureusement, les entreprises non énergétiques n'ont pas pris le relais. En 2016, les investissements hors énergie devraient diminuer pour la quatrième année consécutive. Nous prévoyons une reprise de ces investissements en 2017, mais ils devraient demeurer inférieurs aux niveaux records atteints précédemment jusqu'en 2018.

L'incertitude économique mondiale assombrit également les perspectives de croissance du Canada. L'économie mondiale, déjà affligée par la morosité, sera affectée par la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne. D'autres chocs de confiance - provoqués notamment par l'attentat terroriste de Nice et la tentative avortée de coup d'État en Turquie - mineront aussi la conjoncture. Certes, l'impact direct de ces événements sur le Canada devrait être minime, mais ils pourraient avoir des répercussions sur la confiance des entreprises, déjà affaiblie. Cette situation, de pair avec la faiblesse des investissements aux États-Unis, freinera la croissance des exportations en 2016. La croissance totale des exportations devrait donc ralentir à 2,5 % en 2016, en baisse de 3,4 % par rapport à l'an dernier.

Les feux de forêt qui ont détruit en partie la ville de Fort McMurray et ses environs en mai et juin derniers devraient retrancher 0,1 % à la croissance économique globale cette année. Plusieurs sociétés d'exploitation de sables bitumineux ont été contraintes d'interrompre leur production, ce qui s'est traduit à court terme par d'immenses pertes de production estimées à 57 millions de barils - l'équivalent de 3,5 G$ en revenus perdus cette année. Bien sûr, cela aura un impact négatif considérable sur l'économie, mais des effets atténuants compenseront en partie les arrêts de production à court terme, comme l'activité des pompiers et les efforts de nettoyage, de même que le paiement des primes d'assurance.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Sean Burgess, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 294, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca ou Yvonne Squires, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

RELATED LINKS
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.