Le Conference Board du Canada révise à la baisse ses prévisions de croissance pour le Canada

FAITS SAILLANTS

  • Le Conference Board du Canada prévoit que la croissance de l'économie canadienne n'atteindra pas plus de 1,6 % en 2015.
  • La baisse de 15,5 % des investissements des entreprises au premier trimestre de cette année a largement contribué à faire basculer l'économie canadienne dans une faible contraction.
  • Le pays devrait renouer avec la croissance économique lors du deuxième semestre de l'année.

OTTAWA, le 29 juill. 2015 /CNW/ - La contraction de l'économie canadienne au premier trimestre de l'année, des cours pétroliers plus faibles, un déficit commercial quasi record et l'incertitude sur les marchés mondiaux ont assombri les perspectives de croissance du Canada. Le Conference Board du Canada prévoit que l'économie canadienne ne devrait enregistrer qu'une croissance de 1,6 % en 2015, sa pire performance depuis 2009. Cela représente un léger déclassement par rapport à notre précédente Note de conjoncture canadienne trimestrielle.

« Il y a eu beaucoup de spéculations à savoir si l'économie canadienne est actuellement en récession », déclare Matthew Stewart, codirecteur, Prévisions nationales, au Conference Board du Canada. « Selon nous, les chiffres devraient indiquer une croissance économique de près de zéro au deuxième trimestre, ce qui signifierait que l'économie a frôlé la récession. Mais même si le Canada entre en récession, nous croyons que celle-ci sera superficielle et brève, vu que l'économie se redressera durant le reste de l'année. On remarque aussi quelques signes encourageants en termes de croissance : l'économie a ajouté 16 000 emplois par mois en moyenne au cours de la première moitié de l'année, soit un nombre supérieur à ce que nous avons vu durant la plupart de l'année 2014 ».

L'investissement des entreprises, freiné par d'importantes réductions dans le secteur de l'énergie, sera le maillon faible de l'économie cette année. Les compagnies pétrolières et gazières devraient couper leurs investissements de près d'un tiers, passant de 68,8 G$ l'an dernier à 52,5 G$ cette année. En dehors du secteur énergétique, les entreprises hésitent encore à investir. Les achats de matériel et d'outillage ont reculé considérablement durant le premier trimestre de l'année, alors qu'une baisse des permis de construction suggère un ralentissement dans le secteur de la construction non résidentielle en 2015. Dans l'ensemble, l'investissement des entreprises diminuera de près de 7 % cette année.

Les dépenses des ménages devraient également faiblir, malgré les économies réalisées à la pompe par les consommateurs et les baisses d'impôt au fédéral. La croissance léthargique de l'emploi, les faibles gains salariaux, le niveau élevé d'endettement des ménages et les pertes d'emplois dans les provinces productrices de pétrole se conjugueront pour limiter la croissance des dépenses de consommation à 2,1 % en 2015.

Le commerce extérieur constitue toutefois l'un des éléments positifs de ce tableau. Malgré des chiffres décevants à ce jour, on s'attend à ce que le secteur du commerce extérieur du Canada contribue largement à la croissance globale de l'économie. L'économie américaine devrait rebondir pendant le reste de 2015, et comme le dollar canadien devrait se négocier bien en deçà des 80 cents par rapport à la devise américaine, les exportations devraient progresser de 3,1 %.

La croissance économique devrait s'accélérer l'an prochain. Cependant, en raison d'un potentiel ralentissement de la croissance de la production canadienne causé par le vieillissement de la population et les faibles investissements hors énergie, la croissance du PIB réel ne devrait pas dépasser 2,3 % au cours des cinq prochaines années.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Juline Ranger, codirectrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca, Ou, Sara-Lynne Levine, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 294, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.