Le CN transporte des volumes records de céréales canadiennes

Les expéditions de céréales dépassent les engagements pris par le CN envers Ottawa avant la promulgation du décret du gouvernement fédéral stipulant des volumes minimaux

MONTRÉAL, le 28 mai 2014 /CNW Telbec/ - Le CN (TSX: CNR) (NYSE: CNI) a déclaré aujourd'hui que les volumes de céréales de l'Ouest canadien qu'il a transportés depuis le début de la campagne agricole 2013-2014 surpassent maintenant son record historique précédent et excèdent les engagements qu'il avait pris envers le gouvernement canadien à la mi-février, soit un mois avant l'entrée en vigueur du décret gouvernemental obligeant les chemins de fer à acheminer des volumes précis.

Les livraisons de wagons-trémies du CN aux silos à céréales de l'Ouest canadien en mai devraient se situer à 5 500 wagons complets en moyenne, par semaine, soit 50 % de plus que la moyenne historique sur une période de huit ans et 38 % de plus que la meilleure performance pour le mois de mai.

Claude Mongeau, président-directeur général du CN, a déclaré : « J'ai écrit au ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, en février, quand les émotions ont commencé à prendre le dessus, en pleine période de froid polaire ralentissant les activités de tous les chemins de fer. C'était un mois avant l'annonce du décret d'Ottawa; j'avais promis au ministre que le CN acheminerait 4 500 wagons complets de céréales par semaine, aussitôt que le froid extrême s'atténuerait, et jusqu'à 5 500 wagons par semaine après l'ouverture du port de Thunder Bay.

« Nous avons tenu notre promesse, sans qu'une intervention réglementaire soit nécessaire. En fait, notre performance en matière de transport des céréales est sans précédent. Grâce au redressement rapide que nous avons amorcé en mars et à notre solide performance l'automne dernier avant que l'hiver entrave nos activités, nous sommes en voie de battre tous les records pour les céréales canadiennes. Les volumes de céréales acheminés par le CN depuis le début de la campagne agricole sont supérieurs de 4 % à nos meilleurs résultats et de 13 % à notre performance moyenne. Et nos résultats seraient presque 10 % plus élevés que notre record précédent si les entreprises céréalières avaient utilisé la capacité ferroviaire disponible à la fin d'août et au début de septembre, alors qu'il était devenu évident que les producteurs canadiens de céréales se dirigeaient vers une récolte des plus abondantes. »

M. Mongeau a précisé que le CN s'était fixé comme objectif d'acheminer près de 6 000 wagons-trémies de céréales par semaine, cet été, grâce à son nouveau programme d'intégration de wagons des clients au parc du CN, et au déploiement au Canada, au cours des trois prochains mois, de son parc de wagons-trémies temporairement excédentaires utilisés pour le service aux États-Unis.

« En supposant que les exploitants de silos à céréales soient capables de décharger de façon soutenue les volumes accrus, ces plans devraient se traduire par un record encore plus marqué d'ici la fin de la campagne agricole, au début d'août. Grâce à une solide collaboration dans la chaîne d'approvisionnement, nous prévoyons que le stock de report de céréales se situera autour de 18 millions de tonnes, soit à peine six millions de tonnes de plus que la moyenne, et ce, même s'il s'agissait de la récolte la plus importante des cent dernières années. »

Agriculture Canada prévoit aussi un stock de report de céréales de 18,5 millions de tonnes et une récolte d'environ 62 millions de tonnes, légèrement supérieure à la tendance moyenne, mais bien en deçà de la récolte de 76 millions tonnes enregistrée dans le cadre de la présente campagne agricole. Si ces prévisions se révèlent exactes, il faudra à nouveau acheminer des stocks de céréales considérables en 2014-2015.

M. Mongeau a conclu en disant : « Une collaboration véritable dans la chaîne d'approvisionnement et une harmonisation commerciale normale - et non pas une réglementation déraisonnable et injustifiée telle que l'envisage le gouvernement fédéral -, voilà ce qu'il nous faut pour favoriser la livraison efficace de ces importants volumes, dans l'intérêt du secteur céréalier canadien. »

Véritable pilier de l'économie, le CN (TSX : CNR) (NYSE : CNI) transporte annuellement des marchandises d'une valeur approximative de 250 G$ CA pour un large éventail de secteurs, tels les ressources naturelles, les produits manufacturés et les biens de consommation, sur un réseau ferroviaire qui couvre le Canada et le centre des États-Unis. Le CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives - dessert les villes et ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans, et Mobile, en Alabama, ainsi que les régions métropolitaines de Toronto, Edmonton, Winnipeg, Calgary, Chicago, Memphis, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l'adresse www.cn.ca.

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et aux termes des lois canadiennes régissant le commerce des valeurs mobilières. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ces énoncés, de par leur caractère prospectif, impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s'avérer et qu'en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d'incertitude. Ces énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques connus ou non, des incertitudes et d'autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie ou du secteur ferroviaire par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés.

Les facteurs de risque importants qui pourraient avoir une incidence sur les énoncés prospectifs comprennent, sans en exclure d'autres, les effets de la conjoncture économique et commerciale générale, la concurrence dans le secteur, l'inflation, les fluctuations monétaires et des taux d'intérêt, les variations de prix du carburant, les nouvelles dispositions législatives ou réglementaires, la conformité aux lois et règlements sur l'environnement, les mesures prises par les organismes de réglementation, les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les inondations et les tremblements de terre, les négociations syndicales et les interruptions de travail, les réclamations liées à l'environnement, les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges, les risques et obligations résultant de déraillements, de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver un résumé des principaux facteurs de risque dans la section « Rapport de gestion » des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d'événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l'exigent les lois canadiennes applicables sur le commerce des valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure qu'il fera d'autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

SOURCE : La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

Renseignements :

Médias 
Louis-Antoine Paquin 
Directeur régional 
Affaires publiques et gouvernementales 
514 399-6450 

Investisseurs
Janet Drysdale
Vice-présidente
Relations avec les investisseurs
514 399-0052


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.