Le CN persiste à refuser de s'entendre avec la Conférence ferroviaire de
Teamsters Canada

    
    "Le but visé est bien trop évident. Le CN n'a jamais eu l'intention de
    négocier et attend simplement que le gouvernement intervienne pour régler
    les enjeux..."
    

MONTRÉAL, le 1er déc. /CNW Telbec/ - En fin d'après-midi dimanche, la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC) a déposé une autre proposition à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) en vue de résoudre l'impasse qui perdure entre les parties. Le CN avait rapidement rejeté la première proposition déposée tard samedi. Encore une fois dans l'optique de faire progresser le dossier, la CFTC a suggéré une autre piste de solution au CN, qui l'a rejetée une fois de plus.

"Le but visé est bien trop évident. Le CN n'a jamais eu l'intention de négocier et attend simplement que le gouvernement intervienne pour régler les enjeux. Le CN semble avoir recours aux mêmes tactiques utilisées durant les négociations avec ses chefs de train en 2007, et il y avait aussi eu grève dans ce cas, explique Daniel J. Shewchuk, président de la CFTC, qui représente les 1700 ingénieurs de locomotive du CN en grève. Nous avons proposé plusieurs solutions, mais le CN les rejette catégoriquement chaque fois. Si le CN avait accepté notre première offre, nous aurions déjà réglé le conflit de travail. Nous demeurons plutôt dans l'impasse à ce jour."

Les ingénieurs de locomotive du CN sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2008 et n'ont eu d'autre choix que signifier un avis de grève après que le CN a arbitrairement modifié leur convention collective le lundi 23 novembre dernier. L'employeur a arbitrairement décidé d'augmenter de 3800 milles à 4300 milles la distance parcourue par les ingénieurs de locomotive chaque mois. Cette décision aurait immédiatement mené à l'élimination de quelque 200 postes d'ingénieur de locomotive.

La CFTC refuse d'abandonner. "Il est toutefois très difficile de négocier avec soi-même, ajoute M. Shewchuk. Le CN a réservé le même accueil à notre dernière offre qu'aux offres précédentes. Le gouvernement fédéral et le grand public auraient intérêt à demander au CN pourquoi il a préféré provoquer une grève au lieu de négocier."

Le PDG du CN, H. Harrison, a touché une rémunération totale de 13,35 millions de dollars en 2008 (selon Forbes.com). Depuis le début de 2009, le bénéfice du CN totalise 1,27 milliard de dollars (source : Globe and Mail).

La Conférence ferroviaire de Teamsters Canada représente 12 000 travailleurs ferroviaires à l'emploi de grandes sociétés ferroviaires et de tronçons ferroviaires secondaires d'un bout à l'autre du Canada. Ils sont affiliés aux 125 000 membres de Teamsters Canada et aux 1,4 million de membres représentés par la Fraternité internationale des Teamsters en Amérique du Nord.

SOURCE Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC)

Renseignements : Renseignements: Daniel J. Shewchuk, président de la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada, (780) 720-9008, www.teamstersrail.ca

Profil de l'entreprise

Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.