Le CN passe une commande de 70 nouvelles locomotives de grande puissance
auprès de GE et de EMD

    
    Les nouvelles locomotives diesel-électriques entraîneront une
    amélioration de l'efficacité énergétique et du service à la clientèle, et
    une réduction des émissions de gaz à effet de serre
    

MONTRÉAL, le 21 oct. /CNW Telbec/ - Le CN (Bourse de Toronto : CNR) (Bourse de New York : CNI) a annoncé aujourd'hui qu'il avait commandé 70 nouvelles locomotives de grande puissance auprès de GE Transportation, entité de General Electric Co. (GE), et auprès de Electro-Motive Diesel, Inc. (EMD).

Le CN fera l'acquisition de 35 locomotives ES44DC de GE, à livrer à compter du quatrième trimestre de 2010, et de 35 locomotives SD70M-2 de EMD, à livrer à compter de janvier 2011. Les locomotives de GE ont une puissance de 4 400 HP et celles de EMD, de 4 350 HP.

Cette commande s'inscrit dans cadre du programme pluriannuel de renouvellement du parc de traction du CN dont le but est d'accroître sans cesse l'efficacité énergétique, d'améliorer la fiabilité du service à la clientèle et de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les nouvelles unités sont de 15 à 20 % plus économes en carburant que les locomotives qu'elles remplacent, et seront parfaitement conformes aux exigences réglementaires les plus récentes concernant la réduction des gaz d'échappement.

De plus, les nouvelles locomotives de GE et de EMD seront équipées d'un système de traction répartie (TR). La TR permet à l'équipe de commander à distance à partir de la locomotive de tête une ou plusieurs locomotives placées dans le train.

La TR facilite le démarrage des trains, améliore le freinage et réduit les efforts de traction en tête de train. Cela permet au CN de faire circuler des trains moins nombreux et de façon plus efficiente, et de profiter des gains de productivité attribuables à son programme de prolongement des voies d'évitement. Les locomotives dotées de la TR permettent d'assortir de façon optimale la puissance de traction au poids du train, ce qui permet au CN de diminuer la consommation de carburant et les émissions.

Le CN est le choix écologique et efficace pour les expéditeurs. Il a été démontré que le transport ferroviaire est jusqu'à six fois plus éconergétique que le transport par camions lourds parce que les trains consomment beaucoup moins de carburant pour transporter une tonne de marchandises sur une distance d'un kilomètre. En fait, il ne faut qu'un litre de carburant pour transporter une tonne de marchandises sur une distance de près de 200 kilomètres.

Le CN s'est doté d'une politique complète en matière d'environnement et travaille en étroite collaboration avec le secteur ferroviaire au Canada et aux États-Unis, ainsi qu'avec les organismes gouvernementaux, pour trouver des façons de réduire ses émissions.

Le modèle novateur d'exploitation ferroviaire précise de la Compagnie, ainsi que les ententes de partenariat conclues avec d'autres chemins de fer afin de partager les actifs et d'acheminer les envois interréseaux vers les points d'accès les plus efficaces, ont également contribué à réduire la consommation de carburant et les émissions.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés de nature prospective. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ces énoncés, de par leur caractère prospectif, impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. Ces énoncés contiennent de manière implicite, surtout en ce qui a trait aux possibilités de croissance à long terme, l'hypothèse de la Compagnie selon laquelle de telles possibilités de croissance sont moins touchées par la situation actuelle des économies nord-américaine et mondiale. La Compagnie met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s'avérer et qu'en raison de la conjoncture économique, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d'incertitude. La Compagnie met le lecteur en garde contre le fait que ses résultats pourraient différer grandement de ceux que l'on retrouve de manière explicite ou implicite dans les énoncés prospectifs. Les éléments importants qui pourraient provoquer de tels écarts comprennent, sans en exclure d'autres, les effets d'une conjoncture économique et commerciale générale défavorable, y compris la récession de l'économie nord-américaine et la contraction de l'économie mondiale en 2009, la concurrence dans le secteur, l'inflation, les fluctuations monétaires et des taux d'intérêt, les variations de prix du carburant, les nouvelles dispositions législatives ou réglementaires, la conformité aux lois et règlements sur l'environnement, les mesures prises par les organismes de réglementation, les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les inondations et les tremblements de terre, les négociations syndicales et les interruptions de travail, les réclamations liées à l'environnement, les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges, les risques et obligations résultant de déraillements, de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver un résumé des principaux facteurs de risque dans la section "Rapport de gestion" des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés de nature prospective pour tenir compte d'événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l'exigent les lois applicables. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé de nature prospective, il ne faudrait pas en conclure qu'il fera d'autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

Couvrant le Canada et le centre des États-Unis, de l'Atlantique au Pacifique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau du CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives - dessert les ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes régions métropolitaines de Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, Green Bay, au Wisconsin, Minneapolis-St. Paul, au Minnesota, Memphis, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l'adresse www.cn.ca.

SOURCE La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

Renseignements : Renseignements: Médias: Bryan Tucker, Directeur principal, Affaires publiques et relations avec les médias, (514) 399-6450; Investisseurs: Robert Noorigian, Vice-président, Relations avec les investisseurs, (514) 399-0052


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.