Le CN affirme que son modèle d'exploitation ferroviaire précise et ses
innovations axées sur la clientèle améliorent le service ferroviaire

Il demande instamment au comité d'examen des services ferroviaires de transport de marchandises d'axer ses recommandations sur les solutions de chaînes d'approvisionnement commerciales

MONTRÉAL, le 3 mai /CNW Telbec/ - Le CN (Bourse de Toronto : CNR) (Bourse de New York : CNI) a déclaré aujourd'hui que les innovations axées sur la clientèle et la répartition de la responsabilité entre les partenaires du secteur du transport sont les éléments clés en vue d'améliorer l'efficacité de la chaîne logistique d'approvisionnement au Canada.

Dans un mémoire présenté au comité d'examen des services ferroviaires de transport de marchandises créé par le gouvernement canadien, le CN a déclaré que les faits tangibles présentés au comité démontrent la qualité du service ferroviaire du CN, plus particulièrement en matière de temps de parcours de centre à centre. Par la même occasion, le CN a affirmé qu'il est déterminé à agir davantage en partenaire avec ses clients et qu'il prend des mesures concrètes dans le but d'améliorer encore plus son service, c'est-à-dire qu'il:

    
    - renforce les "première et dernière étapes" des parcours des trains qui
      sont des "points de service" d'importance cruciale pour les clients,
      grâce à des mesures comme l'amélioration de l'approvisionnement en
      wagons vides et de la souplesse pour les clients en matière de demandes
      de wagons;

    - remanie ses services de manutention du vrac en y apportant des
      innovations liées à l'exploitation ferroviaire précise, notamment la
      mise en oeuvre d'un nouveau service de transport à horaires fixes des
      céréales dans l'Ouest du Canada;

    - simplifie les règles relatives aux redevances de stationnement en
      réponse aux plaintes de clients au sujet des arrivages massifs et de la
      mise en place des wagons à l'extérieur des périodes de manœuvre; et

    - vise à obtenir l'adhésion des clients en améliorant les communications
      et en accélérant la résolution des problèmes liés au service grâce à
      une structure de marketing et à une fonction de service à la clientèle
      renouvelées.
    

Claude Mongeau, président-directeur général, a déclaré : "Dans un marché où s'exerce une concurrence solide et efficace à la fois entre les chemins de fer et entre les différents modes de transport, les innovations du CN axées sur la clientèle sont tributaires d'incitatifs commerciaux normaux.

"Le CN est conscient du fait que, même avec un bon service ferroviaire, il peut parfois y avoir des problèmes avec les clients. C'est pour cette raison que nous demandons encore une fois instamment l'adoption sur une vaste échelle de la médiation en vertu d'un processus de Règlement commercial des litiges. De toute évidence, étant donné la robustesse du régime de réglementation canadien, il n'est pas nécessaire que l'on ajoute des règlements pour apporter d'autres améliorations au système logistique."

Le CN a affirmé que l'étude factuelle sur le traitement des demandes des expéditeurs et les temps de parcours, préparée à l'intention du comité d'examen par le cabinet QGI Consulting Ltd., n'a permis de découvrir aucun problème systémique lié à la structure du marché au sein du secteur ferroviaire canadien. De plus, dans le cadre de cette étude, on n'a trouvé aucune différence dans la prestation des services ferroviaires, que ce soit auprès de clients importants ou de petits clients, que leurs installations se trouvent sur une voie principale, une voie secondaire ou une voie exploitée par un chemin de fer d'intérêt local, ou encore, que le client soit desservi par un seul transporteur ou qu'il ait accès à d'autres fournisseurs de service ferroviaire. Il s'agit d'une conclusion très importante.

Le CN a prié instamment le comité d'examen de reconnaître une autre conclusion cruciale du rapport de QGI - conclusion à laquelle se rallie le CN -, soit que la fiabilité des chaînes d'approvisionnement ne dépend pas seulement des chemins de fer, mais aussi de la performance des expéditeurs et des destinataires, des exploitants de terminaux, des autorités portuaires, des transporteurs routiers et des transporteurs maritimes.

M. Mongeau a ajouté : "Les chemins de fer ne peuvent pas être tenus responsables de façon arbitraire de toutes les défaillances du système. Un bon service de transport exige que tous les participants à la chaîne d'approvisionnement travaillent de telle façon que les efforts soient le plus possible synchronisés. Les défaillances sont souvent attribuables, par exemple, au retard des navires ou à l'encombrement des terminaux riverains. Pour que la responsabilité soit équilibrée, il faut que les incitatifs commerciaux normaux insufflent à tous les participants la discipline nécessaire.

"La déréglementation du secteur ferroviaire a été véritablement fructueuse au Canada. Elle a contribué à revitaliser le secteur ferroviaire, à améliorer le service et à offrir des prix de transport concurrentiels aux clients et elle a incité les chemins de fer à accélérer les investissements dans leurs réseaux. C'est une histoire impressionnante et c'est la raison pour laquelle le CN demande au comité d'examen de recommander le maintien de la situation actuelle."

Énoncés prospectifs

Certains renseignements contenus dans le présent communiqué constituent des "énoncés prospectifs" au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et aux termes des lois canadiennes régissant le commerce des valeurs mobilières. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ces énoncés, de par leur caractère prospectif, impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s'avérer et qu'en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d'incertitude.

Ces énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques connus ou non, des incertitudes et d'autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie ou du secteur ferroviaire par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés. Les éléments importants qui pourraient avoir une incidence sur les énoncés prospectifs ci-dessus comprennent, sans en exclure d'autres, les effets de la conjoncture économique et commerciale générale, la concurrence dans le secteur, l'inflation, les fluctuations monétaires et des taux d'intérêt, les variations de prix du carburant, les nouvelles dispositions législatives ou réglementaires, la conformité aux lois et règlements sur l'environnement, les mesures prises par les organismes de réglementation, les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les inondations et les tremblements de terre, les négociations syndicales et les interruptions de travail, les réclamations liées à l'environnement, les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges, les risques et obligations résultant de déraillements, de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver un résumé des principaux facteurs de risque dans la section "Rapport de gestion" des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.

Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d'événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l'exigent les lois canadiennes applicables sur le commerce des valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure qu'il fera d'autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.

Couvrant le Canada et le centre des États-Unis, de l'Atlantique au Pacifique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau du CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives - dessert les ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes régions métropolitaines de Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, Green Bay, au Wisconsin, Minneapolis-St.Paul, au Minnesota, Memphis, St. Louis, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l'adresse www.cn.ca.

SOURCE La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada

Renseignements : Renseignements: Médias: Julie Senécal, Directrice, Affaires publiques et gouvernementales, (514) 399-4048; Investisseurs: Robert Noorigian, Vice-président, Relations avec les investisseurs, (514) 399-0052


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.