Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, appuie le rassemblement pour la vallée de la rivière de la Paix : les droits des peuples autochtones et ceux issus de traités doivent être honorés dans le projet proposé de construction du barrage du site C

OTTAWA, le 29 mai 2017 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, appuie les Premières Nations du Traité 8 et toutes celles qui prennent part aujourd'hui au rassemblement pour la vallée de la rivière de la Paix, sur la Colline du Parlement, pour demander l'arrêt de la construction du barrage hydroélectrique du site C et le respect des droits des Premières Nations.

« L'approche du gouvernement fédéral à l'égard du projet de barrage du site C, en Colombie-Britannique, est contraire à nos droits énoncés dans la Constitution du Canada et dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones », a déclaré le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde. « Le procédé d'examen présentait des défauts, et l'évaluation des répercussions environnementales a indiqué clairement que le barrage du site C minera les droits des peuples autochtones et détruira des lieux de sépulture, des terres agricoles, des lieux de chasse et de rassemblement, ainsi que des lieux sacrés. »

La Chef par intérim de l'APN pour la région de la Colombie-Britannique, Maureen Chapman, a affirmé : « Un nouveau gouvernement en Colombie-Britannique a maintenant l'occasion de travailler avec nous, de corriger un procédé de prise de décisions défectueux et de veiller à ce que les droits des Premières Nations soient respectés et maintenus. Nous allons continuer de faire pression en faveur d'une nouvelle approche en matière de développement, qui respecte nos peuples et nos territoires traditionnels. »

Les participants au rassemblement d'aujourd'hui à Ottawa pressent le gouvernement fédéral de briser son silence et de s'engager à honorer et à faire respecter les droits des Premières Nations touchées par le Traité. Les Premières Nations du Traité 8 ont intenté une action en justice afin de renverser les approbations du projet de barrage hydroélectrique controversé qui inondera des milliers d'acres de leurs territoires traditionnels et les empêchera d'exercer leurs droits. Le projet du site C, s'il est construit, aggravera les répercussions du développement hydroélectrique à grande échelle actuel sur la région et dévastera davantage le territoire traditionnel des Premières Nations.

Il existe un certain nombre de résolutions de l'APN revendiquant l'arrêt de la construction du barrage du site C, notamment la résolution 03/2010, la résolution 41/2015 et la résolution 71/2015 de l'APN. Vous trouverez les résolutions de l'APN à l'adresse : www.afn.ca/uploads/files/resolutions/2016_aga_res-fr.pdf.

L'Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Updates.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Alain Garon, Agent de communications bilingue, 613 241-6789, poste 382, 613 292-0857 (cellulaire), agaron@afn.ca; Michael Hutchinson, Agent de communication, 613 241-6789, poste 254, 613 299-6330 (cellulaire), mhutchinson@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.