Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations insiste sur l'engagement envers un changement transformateur et une véritable obligation de rendre compte

OTTAWA, le 27 mars 2013 /CNW/ - En réaction à l'adoption par le Sénat du projet de loi C-27 sur la transparence financière des Premières Nations, le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, a rappelé le besoin urgent d'aller de l'avant en ce qui concerne les plans et les priorités des Premières Nations qui permettront d'apporter un véritable changement pour les gouvernements, les communautés et les citoyens des Premières Nations.

« Les Premières Nations ont été claires dans leur engagement envers l'obligation de rendre compte et la transparence vis-à-vis de tous leurs citoyens », a déclaré le Chef national de l'APN Shawn Atleo. Tous les témoins ont sans cesse répété à la Chambre des communes et au Sénat que le projet de loi C-27 ne favorisait pas cette obligation de rendre compte, mais accordait plutôt des pouvoirs accrus au ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord. Nous ne soutenons pas un unilatéralisme qui ne sert qu'à perpétuer un système qui s'avère un échec pour nos citoyens ou pour le Canada. »

En décembre 2010, les Chefs en assemblée de l'APN ont adopté à l'unanimité une résolution réitérant leur engagement de maintenir des structures responsables et transparentes en matière de prise de décisions dans leurs communautés. Cette résolution confirmait de plus que leur obligation première en matière de reddition de comptes et de production de rapports était vis-à-vis de leurs citoyens, ainsi que leur engagement de mettre en place des mécanismes pour garantir une participation libre et éclairée au processus communautaire de prise de décisions.

L'APN a fait part de son opposition à toutes les étapes du projet de loi C-27, en réclamant plutôt la concrétisation d'une relation transformée entre les Premières Nations et le Canada, y compris des ententes financières équitables et adéquates.

« Les solutions reposent sur nos communautés et nos citoyens, et non sur un contrôle accru d'Ottawa », a ajouté le Chef national Atleo. « L'adoption de ce projet de loi nous rappelle la somme de travail qui reste encore à accomplir pour proposer aux Premières Nations un changement véritable et durable. Les Premières Nations proposent des plans fondés sur leurs droits et sur des principes concrets en matière d'obligation de rendre compte, de transparence et d'élaboration de normes communes. Le Canada doit écouter, et passer à l'action. »

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisation nationale qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez-nous sur Twitter @AFN_Comms et @AFN_Updates.

SOURCE : ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements :

Alain Garon, agent des communications bilingue de l'Assemblée des Premières Nations, 613-241-6789 (poste 382), 613-2920857 ou agaron@afn.ca.

Profil de l'entreprise

ASSEMBLEE DES PREMIERES NATIONS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.