Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations exige que la GRC et le ministre Valcourt communiquent l'information sur la violence envers les femmes et les jeunes filles autochtones

OTTAWA, le 10 avril 2015 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, s'est dit aujourd'hui sérieusement préoccupé du fait que le gouvernement fédéral et la GRC dissimulent des renseignements importants et de nature délicate au sujet de la violence envers les femmes et les jeunes filles autochtones et exige que ces renseignements soient communiqués immédiatement aux Premières Nations afin qu'ils servent à trouver des solutions pour faire cesser et prévenir la violence.  

« Il est absolument inacceptable que des renseignements importants sur un enjeu prioritaire ne soient pas divulgués aux Premières Nations », a déclaré Perry Bellegarde, Chef national de l'APN. « Le gouvernement fédéral et la GRC doivent transmettre immédiatement aux Premières Nations toute l'information qu'ils détiennent afin que nous puissions mieux comprendre la situation actuelle et travailler ensemble pour trouver des solutions. »  

Le commissaire de la GRC, Bob Paulson, a confirmé hier les commentaires émis la semaine dernière par Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du Développement du Nord canadien, selon lesquels 70 pour cent des femmes autochtones assassinées au Canada ont été victimes d'actes de violence perpétrés par des Autochtones. Ce pourcentage ne touche que les cas qui ont été résolus. Un rapport de la GRC émis en mai 2014 révélant qu'au moins 1 181 femmes et jeunes filles autochtones ont été assassinées ou portées disparues entre 1980 et 2012 ne comprenait pas cette dernière information. 

Le Chef national Bellegarde envoie une lettre à la GRC exigeant formellement que ces renseignements soient communiqués aux Premières Nations.

« Le fait que le ministre des Affaires autochtones cache d'importants renseignements et pire encore, qu'il s'en serve contre les Premières Nations défie toute logique et ne respecte pas le devoir fiduciaire du Ministère », a poursuivi le Chef national Bellegarde.  « Blâmer les victimes n'est plus une option. Le gouvernement fédéral doit reconnaître les causes profondes de la pauvreté et joindre ses efforts aux nôtres pour améliorer ces piètres conditions, remédier au manque de soutien dont souffre au quotidien notre peuple, et instaurer des mesures pour soutenir un programme d'aide aux hommes. Il y a tout juste un mois lors de la récente table ronde nationale sur l'élimination de la violence à l'encontre des femmes et des jeunes filles autochtones, le ministre Valcourt s'est engagé à collaborer avec nous pour mettre en œuvre des mesures coordonnées afin de prévenir et de contrer la violence. Il ne peut, en toute bonne foi, continuer à dissimuler des renseignements. »

Au cours de la table ronde nationale sur l'élimination de la violence à l'encontre des femmes et des jeunes filles autochtones qui a eu lieu le 27 février 2015, toutes les provinces se sont engagées à élaborer une campagne de sensibilisation et de prévention à l'échelle nationale, à tenir un forum national sur la justice au Manitoba et à se rencontrer de nouveau l'an prochain pour discuter des progrès. Les Premières Nations continuent à réclamer une enquête publique nationale comme moyen d'identifier les causes profondes de la violence et d'y mettre fin, et tenir compte de  l'incidence du colonialisme sur les Premières Nations. 

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'élaboration d'un plan d'action visant à éliminer la violence et sur l'appui à la mise en place d'une enquête publique nationale, veuillez consulter le lien suivant:  http://www.afn.ca/index.php/en/policy-areas/i-pledge.-end-violence.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Comms, @AFN_Updates.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Jenna Young Castro, agente de communications, APN, 613-241-6789, poste 401; 613-314-8157 ou jyoung@afn.ca; Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382; 613-292-0857 ou agaron@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.