Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations demande à toutes les provinces et à tous les territoires de s'engager envers les appels à l'action lancés par la Commission de vérité et réconciliation

OTTAWA, le 31 mai 2016 /CNW/ - En prévision du premier anniversaire des appels à l'action lancés par la Commission de vérité et réconciliation, et en réponse aux excuses présentées hier par le gouvernement de l'Ontario ainsi qu'à l'engagement que celui-ci a pris envers la réconciliation, le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, exhorte toutes les provinces et tous les territoires à collaborer avec les peuples autochtones pour établir des points de repère et fixer un calendrier en vue du changement.

« Nous avons beaucoup avancé depuis le mois de juin dernier », a déclaré le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde. « À la suite de l'engagement pris par le gouvernement fédéral d'aborder les appels à l'action de la Commission et des vues exprimées hier par le gouvernement de l'Ontario, j'invite toutes les provinces et tous les territoires à agir et à montrer comment ils s'y prendront pour changer les choses. Alors que nous bénéficions du soutien gouvernemental et que les Premières Nations sont prêtes à accueillir le changement, nous avons l'occasion d'éliminer l'écart et de concrétiser la réconciliation pour tout le Canada. Nous ne pouvons pas rater cette chance! »

Le 2 juin 2015, la Commission de vérité et réconciliation a lancé 49 « appels à l'action », soit des mesures prioritaires à prendre dans divers domaines, notamment la protection de l'enfance, la justice, l'éducation et la santé. Le rapport final, publié le 15 décembre 2015, a clos le travail de la Commission de vérité et réconciliation, mandatée dans le cadre de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens de 2007. Les conclusions découlent de six années de travail au cours desquelles les témoignages de plus de 7 000 anciens élèves des pensionnats autochtones ont été entendus dans tout le pays.

« Alors qu'approche le premier anniversaire de la publication des appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation, nous devons reconnaître qu'il est temps de mettre en œuvre des plans », a soutenu Morley Googoo, le chef régional de l'APN qui dirige les efforts nationaux en matière de vérité et de réconciliation. « Nous voulons des points de repère et des échéances en vue du changement. Nous reconnaissons le leadership fort et les actions de sensibilisation des Premières Nations de l'Ontario qui veillent à ce que le gouvernement provincial avance vers la réconciliation. Nous devons conserver cet élan. »

Lors de la publication du rapport final en décembre dernier, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a déclaré que la réconciliation allait au-delà de la portée des appels à l'action de la Commission de vérité et réconciliation et il a promis de collaborer avec les Premières Nations, les dirigeants autochtones, les provinces et territoires, et toutes les principales parties concernées afin d'élaborer une stratégie d'engagement national qui vise la conception et la mise en œuvre d'un cadre de réconciliation national s'appuyant sur les recommandations de la Commission.

Hier, la première ministre de l'Ontario Kathleen Wynne a présenté la première réponse de la province au rapport de la Commission, publié partiellement en juin dernier, puis intégralement en décembre. Isadore Day, chef régional de l'APN pour l'Ontario, ainsi que d'autres dirigeants autochtones régionaux et d'anciens élèves de pensionnats autochtones, étaient présents à l'Assemblée législative de l'Ontario afin d'entendre les excuses de l'Ontario et son engagement envers le changement.

Dans une déclaration lue à l'assemblée hier, le Chef régional de l'APN, Isadore Day, a parlé du besoin de cheminer ensemble vers le rétablissement des droits et l'amélioration des vies des personnes affectées par les pensionnats autochtones.

« Cela nous rappelle un système conçu pour tuer l'autochtone au sein de l'enfant », a-t-il déclaré hier matin devant l'Assemblée législative de l'Ontario. « Nous allons marcher ensemble sur un chemin menant à l'édification de collectivités des Premières Nations heureuses et en santé. Et nous allons compter sur la pleine participation des anciens élèves des pensionnats autochtones dans tous les aspects du cheminement, car ce sont eux qui ont porté tout le fardeau et qui ont vécu les moments sombres de cette histoire. Ils ne doivent plus jamais se sentir exclus ou abandonnés; ce processus et ces investissements leur appartiennent. »

L'Assemblée des Premières Nations est l'un des membres de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, qui a mené à la création de la Commission de vérité et réconciliation. Le gouvernement fédéral s'est engagé à travailler de concert avec les Premières Nations et les peuples autochtones afin de mettre en œuvre les appels à l'action.

L'Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Jenna Young Castro, agente de communications, APN, 613-241-6789, poste 401, 613-314-8157 ou jyoung@afn.ca; Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382, 613-292-0857 ou agaron@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.