Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations demande à tous les pays de faire en sorte que l'ensemble des lois et des politiques respecte les normes internationales en matière de droits de la personne

NEW YORK, le 27 avril 2015 /CNW/ - Les organisations autochtones et les groupes militants en faveur des droits de la personne demandent à tous les pays, notamment au Canada, de s'assurer que leurs lois et leurs politiques sont conformes aux normes internationales en matière de droits de la personne définies dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Dans une déclaration faite au nom d'une vaste gamme d'organisations de l'ensemble du Canada et du monde entier, le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a expliqué à l'Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies que trop d'états affirmaient respecter les droits des Autochtones tout en mettant en place des lois et des politiques allant à l'encontre de ces mêmes droits.

« Aujourd'hui, ma déclaration vise à demander au Canada et à tous les états de faire respecter la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et de collaborer avec ces derniers afin de garantir que toutes les lois sont conformes à la Déclaration », indique le Chef national Bellegarde. « Il est profondément choquant que, dans le cadre de forums internationaux et devant la communauté internationale, le gouvernement du Canada affirme que les droits des Autochtones et les peuples autochtones constituent une priorité, alors que ses actions à l'échelle nationale ne font que les miner et les affaiblir. »

Le Chef national a souligné que le Canada tentait encore d'ignorer des décisions judiciaires, y compris des décisions rendues par la Cour suprême, comme la décision Tsilhqot'in relative au titre ancestral, et même sa propre constitution qui reconnaît les droits fondamentaux ancestraux ou issus de traités des peuples autochtones. Le Parti conservateur du Canada, à la tête du pays, s'oppose actuellement au projet de loi d'initiative parlementaire C‑641, la Loi relative à la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, qui imposerait au Parlement fédéral canadien de collaborer avec les peuples autochtones afin de garantir que les lois du pays sont conformes à la Déclaration.

« La Déclaration des Nations Unies propose une approche axée sur la réconciliation, l'entente, la justice et la paix », explique le Chef national Bellegarde. « La concrétisation de ses principes aidera à combler le fossé relatif à la qualité de vie qui sépare les Premières Nations et les Canadiens, et à faire honneur au Canada. Chaque état a la responsabilité et le devoir de protéger, de promouvoir et de faire respecter tous les droits de la personne; les droits des Autochtones n'y font pas exception. »

Le Chef national a fait la déclaration aujourd'hui au nom de l'APN, du Grand conseil des Cris (Eeyou Istchee), d'Amnistie internationale, du Secours Quaker Canadien, de Chiefs of Ontario, de Femmes Autochtones du Québec/Québec Native Women, du Sommet des Premières Nations, de First Peoples Human Rights Coalition, de KAIROS (Initiatives canadiennes œcuméniques pour la justice), de Na Koa Ikaika o Ka Lāhui Hawaiʻi, de l'Association des femmes autochtones du Canada, de la Nation crie de Samson et de la Union of British Columbia Indian Chiefs. Le Chef national Bellegarde participe à la 14e session de l'Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies. Vous pouvez consulter la déclaration intégrale du Chef national sur le site Web de l'APN en cliquant sur le lien suivant :
http://www.afn.ca/index.php/en/news-media/latest-news/pemanent-forum-on-indigenous-issues-assembly-of-first-nation

L'Instance permanente est un organisme consultatif des Nations Unies qui a pour fonction de discuter de questions autochtones liées au développement économique et social, à la culture, à l'environnement, à l'éducation, à la santé et aux droits de la personne. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, adoptée par les Nations Unies en 2007 et officiellement approuvée par le Canada en 2010, établit des normes internationales minimales pour la protection des droits des peuples autochtones. Des renseignements supplémentaires concernant la 14e session de l'Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies sont disponibles à l'adresse suivante : http://undesadspd.org/indigenousfr/Home.aspx

Les débats de l'Instance permanente sur les questions autochtones des Nations Unies sont diffusés sur le Web à l'adresse suivante :
http://webtv.un.org/live-now/watch/permanent-forum-on-indigenous-issues-fourteenth-session-20-april-1-may-2015/1861851897001

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Comms et @AFN_Updates.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613‑241‑6789, poste 382; 613‑292‑0857, ou agaron@afn.ca; Jenna Young Castro, agente de communications, APN, 613‑241‑6789, poste 401; 613‑314‑8157, ou jyoung@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.