Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations accueille favorablement le rapport Eyford et appelle à la reconnaissance des droits des Premières Nations et de leur rôle dans l'exploitation des ressources énergétiques

OTTAWA, le 5 déc. 2013 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Shawn A-in-chut Atleo, a commenté aujourd'hui le rapport Établir des relations, créer des partenariats préparé par Douglas R. Eyford et présenté au premier ministre du Canada. Ce rapport est axé sur les Premières Nations et l'exploitation des ressources énergétiques.

« Le rapport de M. Eyford reflète quelques-uns des principaux points de vue et préoccupations des Premières Nations au sujet de l'exploitation des ressources énergétiques et de la mise en valeur des ressources, et il y répond par d'importantes recommandations », a déclaré le Chef national de l'APN, Shawn Atleo. « Comme nous l'avons déjà dit, pour assurer sa prospérité et celle des Premières Nations, le Canada doit reconnaître les droits des Premières Nations, soutenir les Premières Nations par le renforcement des capacités et l'accès aux capitaux, et s'engager dans un exercice de planification environnementale qui tienne compte du savoir et des principes traditionnels des Premières Nations; il doit aussi faciliter un processus décisionnel conjoint qui soit respectueux, inclusif et responsable. »

D'ajouter le Chef national Atleo : « En réalité, le gouvernement fédéral et toutes les parties doivent comprendre que les Premières Nations ne sont pas qu'un groupe d'intérêts comme les autres dans ces travaux. Nous avons des droits et un titre garantis par la Constitution, et le gouvernement a l'obligation juridique de consulter et d'accommoder les Premières Nations d'une manière significative. Il y a trop longtemps que ces réalités sont négligées et qu'elles nous entravent tous. C'est le temps de passer à l'action. Les Premières Nations ne s'opposent pas au développement, mais pour qu'un projet aille de l'avant, il faut qu'il soit responsable et durable, que nous y participions, que nos droits soient respectés et qu'il y ait un engagement significatif, conforme aux principes du consentement libre, préalable et éclairé établis dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. »

Le rapport contient des recommandations sur quatre thèmes généraux : Établir la confiance, Favoriser l'inclusion, Faire avancer la réconciliation et Prendre des mesures. Entre autres recommandations, le rapport encourage la mise sur pied d'un « groupe de travail tripartite sur l'énergie regroupant l'État et les Premières Nations », composé de représentants des gouvernements fédéral et provinciaux et des Premières Nations. Le rapport situe les travaux d'exploitation dans le contexte plus général de la réconciliation, en notant que cette activité ne doit pas être considérée séparément des mesures ciblant l'éducation, l'emploi, les revendications territoriales et les droits des Premières Nations.

La Chef régionale de l'APN en Colombie-Britannique, Jody Wilson-Raybould, a déclaré : « Nous nous réjouissons que le rapport de M. Eyford ait été rendu public, car il présente une vision opportune du travail acharné qui nous attend afin d'assurer une véritable réconciliation entre nos Nations et l'État. Le Canada doit veiller à faire de nos Nations des partenaires à part entière dans la prise des décisions qui ont une incidence sur nos terres et nos ressources, y compris, dans la mesure où nos Nations appuient l'exploitation des ressources énergétiques, en les faisant bénéficier de cette exploitation d'une façon significative et substantielle. Cependant, pour les Premières Nations, l'exploitation des ressources n'est pas un but en soi; elle est plutôt un moyen d'atteindre un but. En conséquence, la recherche de l'appui des Premières Nations à l'exploitation des ressources ne saurait être dissociée des enjeux plus généraux de la réconciliation, soit le règlement de griefs de longue date, alors que nos Nations ont pour objectif d'assurer l'amélioration de la qualité de vie de nos peuples ainsi que la pratique et l'épanouissement de nos cultures. Compte tenu de l'ampleur des enjeux, non seulement pour nos peuples, mais pour tous les Canadiens, j'espère sincèrement que les recommandations de M. Eyford recevront l'attention sérieuse qu'elles méritent et que le premier ministre continuera d'assurer un haut niveau de supervision dans l'élaboration d'un nouveau cadre de réconciliation pour le Canada, qui aille au-delà des limites et des restrictions de l'actuelle "politique des revendications globales " du gouvernement fédéral. »

Pour sa part, le Chef régional de l'APN en Alberta, Cameron Alexis, a déclaré : « J'accueille favorablement ce rapport, car ces enjeux nécessitent des mesures pour les régions de l'Alberta et de la Colombie-Britannique. J'ai été déçu que les premiers ministres Redford et Clark aient signé une entente sur les pipelines sans consulter les Premières Nations de nos deux régions. Je crois qu'il est grand temps que toutes les parties prenantes collaborent en vue de conclure enfin une entente conforme aux attentes des traités 6, 7 et 8. »

Le 19 mars 2013, le gouvernement du Canada a nommé Douglas Eyford comme représentant fédéral spécial chargé de nouer le dialogue avec les communautés et les gouvernements des Premières Nations de la Colombie-Britannique et de l'Alberta sur la future mise en place d'infrastructures énergétiques.

Le Chef national a déclaré : « L'APN fait pression depuis un certain temps pour que les autorités passent à l'action sur ces questions. Il importe que ce rapport contribue à forcer la prise de mesures immédiates sur ces enjeux fondamentaux. »

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l'APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

SOURCE : Assemblée des Premières Nations

Renseignements :

Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382, 613-292-0857 ou agaron@afn.ca

Jenna Young, agente de communications, APN, 613-241-6789, poste 401, 613-314-8157 ou jyoung@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.