Le Chef national de l'APN, Shawn A-in-chut Atleo, demande au gouvernement
fédéral de suivre les recommandations de renouvellement du financement de la
Fondation autochtone de guérison contenues dans un nouveau bulletin
parlementaire.

OTTAWA, le 21 juin /CNW Telbec/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Shawn At-in-chut Atleo, a demandé au gouvernement fédéral de donner suite aux recommandations contenues dans un nouveau rapport du Comité permanent des affaires autochtones et du développement du Grand Nord de la Chambre des communes (AADGN), selon lequel la Fondation autochtone de guérison (FADG) devrait être financée pendant encore trois ans.

Un prolongement de trois ans du financement permettrait à la FADG d'appuyer 134 programmes communautaires autochtones qui fournissent, dans l'ensemble du pays, des soins de santé et des moyens de guérison aux victimes du régime des pensionnats indiens, et ce, pendant toute la durée de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens.

"La fin de projets de la Fondation autochtone de guérison, au moment même où ils sont les plus vitaux, inquiète les familles et les bandes des Premières Nations. Les processus d'indemnisation et la création de la Commission de témoignage et de réconciliation entraîneront des besoins encore plus grands en soins de santé dans nos collectivités", affirme le Chef national Shawn At-in-chut Atleo. "Nous espérons qu'avec ce dernier rapport, toutes les parties reconnaîtront qu'il sera essentiel que les Premières Nations fournissent elles-mêmes des soins de santé communautaires pour aider les survivants et leurs familles pendant les trois prochaines années du processus de règlement."

Le Chef national a remarqué que le renouvellement de ce programme serait compatible aux excuses présentées en 2008 par le gouvernement fédéral aux survivants des pensionnats indiens de même qu'à la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens.

"Les divers processus que doivent suivre les survivants et leurs familles, comme la demande de paiement d'expérience commune ou les déclarations devant la Commission de témoignage et de réconciliation, éveillent parfois chez eux des émotions intenses", remarque Bill Erasmus, chef régional de l'APN et responsable national du dossier des pensionnats indiens. "Les moyens communautaires de guérison offerts par la Fondation autochtone de guérison ne peuvent être remplacés par des services individualisés offerts par des organisations de l'extérieur."

Le dernier rapport de l'AADGN est le deuxième rapport gouvernemental recommandant la poursuite du financement de la FADG. Une évaluation indépendante du travail de la FADG, précédemment demandée par les Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC) et publiée en mars, une journée après la présentation du budget fédéral, recommandait que le gouvernement du Canada renouvelle son appui à la FADG, "au moins jusqu'à ce que les initiatives de commémoration et le processus de paiement prévu à la Convention de règlement soient menés à terme." On lit aussi dans le rapport d'évaluation que "la guérison ne fait que commencer" dans les collectivités et que mettre un terme maintenant aux projets de guérison de la FADG pourrait avoir des conséquences extrêmement négatives.

Une proposition visant à fournir un complément au financement actuel de la FADG afin de permettre la poursuite des projets communautaires actuels n'a cependant pas été approuvée dans le budget. Santé Canada a déclaré qu'il tenterait de combler les lacunes dans les soins de santé offerts aux collectivités; cependant, aucun projet communautaire de guérison n'a été mis sur pied dans des régions comme le Manitoba, le Yukon, l'Île-du-Prince-Édouard et le Québec.

"Sans la Fondation autochtone de guérison, les collectivités et les survivants perdent la capacité de concevoir des projets adaptés à leurs besoins et perdront aussi un niveau d'autogestion et de renforcement de leurs capacités dans les activités de guérison, lequel ne peut être atteint dans le cadre de programmes fédéraux", soutient Angus Toulouse, chef régional de l'APN et responsable national du dossier de la santé.

L'évaluation initiale et le dernier rapport de l'AADGN affirment que le processus de règlement, y compris la création de la Commission de témoignage et de réconciliation ainsi que le processus de paiement mis en place, crée un besoin accru de services. Au cours de sa dernière année d'activités, la FADG a connu une augmentation importante des inscriptions à son programme (une moyenne de 40 %), mais n'a souvent pas pu répondre à cette demande croissante étant donné son financement inadéquat au cours des trois dernières années.

La Fondation autochtone de guérison vise à offrir des ressources aux collectivités autochtones pour favoriser la réconciliation et promouvoir le développement et le renforcement de démarches de guérison durables qui s'attaquent aux effets de la violence, qu'elle soit physique, sexuelle, psychologique, culturelle et spirituelle subie sous le régime des pensionnats, y compris les répercussions intergénérationnelles. Elle a géré 1 345 projets de qualité depuis sa création, en 1998.

L'Assemblée des Premières Nations est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada.

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Renseignements: Alain Garon, agent de communication bilingue, 613-292-0857 ou agaron@afn.ca; Jenna Young, agente de communications, Assemblée des Premières Nations, 613-314-8157 ou jyoung@afn.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.