Le chef national de l'APN affirme que l'accord final de la COP21 est un engagement mondial nécessaire dans la lutte contre les changements climatiques - les mesures doivent comprendre la participation des peuples autochtones et le respect de leurs droits

OTTAWA, le 12 déc. 2015 /CNW/ - Le chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, a déclaré que l'accord final de la 21e Conférence des parties (COP21) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques est un important engagement à agir à l'échelle mondiale et demande à tous les États de veiller à ce que tous les efforts déployés comprennent la participation des peuples autochtones et le respect de leurs droits.

« Les peuples autochtones sont les premiers à ressentir les effets des changements climatiques et doivent participer à l'élaboration et à la mise en œuvre des mesures nécessaires pour remédier à ce problème urgent de façon à ce que leurs droits soient respectés. », a affirmé le chef national Perry Bellegarde. « Cet engagement mondial à agir est positif, mais l'accord indique que les parties tentent peut-être de se soustraire à leurs obligations existantes en matière de droits de la personne. Les Premières Nations ne permettront pas que cela se produise. Ces droits ne sont pas facultatifs dans la lutte contre les changements climatiques. Nous sommes très reconnaissants du soutien et de la mobilisation de la délégation canadienne et des nombreux organismes non gouvernementaux et nous rendons hommage à la ministre de l'Environnement et du Changement climatique qui fait figure de championne des droits des peuples autochtones. Les Premières Nations et le Canada montreront l'exemple et démontreront que le respect des droits des peuples autochtones est le meilleur moyen de lutter contre les changements climatiques. »

L'accord signé aujourd'hui établit les objectifs suivants : contenir l'augmentation moyenne de la température à l'échelle mondiale à 1,5 °C; instaurer un cycle quinquennal de révision commençant en 2018 pour évaluer et renforcer les plans d'action nationaux visant à atteindre l'objectif des émissions nulles; accorder du financement aux pays en développement et vulnérables pour leur permettre de faire face aux répercussions des changements climatiques; établir le lien entre les objectifs d'adaptation au climat et son atténuation. L'accord reconnaît les droits et le savoir traditionnels des peuples autochtones, mais ne fait qu'exhorter les États à les reconnaître. Les Premières Nations et de nombreux peuples autochtones souhaitaient un langage plus vigoureux pour assurer le respect et la mise en œuvre des droits des peuples autochtones.

« L'entente doit jouer un rôle de plancher et non de plafond, et il est temps d'agir », a déclaré le chef national Perry Bellegarde. « Les Premières Nations s'attendent à ce que tous les États intensifient considérablement les mesures pour dépasser les normes minimales prévues dans l'accord. Ici, au Canada, les Premières Nations comptent bien participer à la réunion de suivi des dirigeants fédéraux et provinciaux que le premier ministre convoquera dans les 90 jours. Nous nous attendons à participer à l'élaboration de toute stratégie énergétique nationale. Cela est conforme à nos droits et à nos responsabilités à l'égard de nos territoires traditionnels. Notre savoir et nos approches traditionnels en matière de développement durable et responsable ont beaucoup à offrir à l'occasion de ces discussions. Il s'agit de protéger nos territoires traditionnels et de créer un monde meilleur pour les générations à venir. »

Le chef national Perry Bellegarde a participé à la COP21 en tant que membre de la délégation officielle du Canada à l'invitation de la ministre McKenna et il était l'un des représentants du Canada à la séance d'ouverture. Le Chef régional des Territoires du Nord-Ouest de l'APN, Bill Erasmus, et d'autres représentants de l'APN ont assisté à la plupart des discussions de la COP21.

La COP21, également nommée Conférence de Paris de 2015 sur le climat, a rassemblé des milliers de délégués de gouvernements, d'organismes intergouvernementaux, d'agences des Nations Unies, d'ONG et d'organismes de la société civile pour atteindre un accord mondial sur des mesures pour lutter contre les changements climatiques. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web officiel de la COP21 à l'adresse http://www.cop21.gouv.fr/

L'Assemblée des Premières Nations est un organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter : @AFN_Comms, @AFN_Updates.

 

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Alain Garon, agent de communications bilingue, APN, 613-241-6789, poste 382; 613-292-0857 ou agaron@afn.ca ; Jenna Young Castro, agente de communications, APN, 613-241-6789, poste 401; 613-314-8157 ou jyoung@afn.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.