Le chef Martin Picard ajoute sa voix à celle du maire Denis Coderre afin d'encourager les Montréalais à participer à la collecte des résidus alimentaires

Bilan mi-parcours positif pour la stratégie d'implantation de la collecte des résidus alimentaires 2015-2019 de la Ville de Montréal

MONTRÉAL, le 4 avril 2017 /CNW Telbec/ - Deux ans après le lancement de la stratégie montréalaise d'implantation de la collecte des résidus alimentaires, le maire de Montréal, Monsieur Denis Coderre, a fait le point aujourd'hui sur les efforts déployés par son administration en vue d'atteindre les objectifs qu'elle s'est fixés pour 2019. Il a profité de l'occasion pour présenter son complice de la collecte des résidus alimentaires, le chef montréalais Martin Picard.

« Nous dressons à ce jour un bilan positif des démarches effectuées au chapitre de la collecte des résidus alimentaires grâce notamment aux efforts du Service de l'environnement de la Ville et des 19 arrondissements. Bien que le meilleur déchet demeure celui que l'on ne produit pas, il est inconcevable que de la nourriture aille aux sites d'enfouissement au lieu d'être valorisée. J'ose compter sur la sensibilité des Montréalais pour que nous puissions faire tous ensemble une différence à ce niveau », a déclaré M.Coderre.

En 2015, le service était offert à quelque 187 000 foyers dans 8 arrondissements, soit environ 35 % des portes visées par la stratégie d'implantation de la collecte pour les immeubles de 8 logements et moins. Au cours de l'année 2016, la Ville de Montréal a étendu ce service à l'ensemble des 19 arrondissements pour atteindre 322 000 foyers. Ainsi, 60 % des foyers visés pouvaient disposer de leurs résidus alimentaires en sachant qu'ils allaient être valorisés. À ce jour, 344 000 portes sont desservies, ce qui représente 64 % des foyers montréalais. Ce pourcentage passera à 78 % d'ici la fin de l'année avec 418 000 portes desservies et à 100 % en 2019 pour un total de 537 000 portes.

Étant donné que 86 % des Montréalais sont favorables à la collecte des résidus alimentaires, le maire de Montréal est convaincu d'atteindre les objectifs tout en reconnaissant qu'il reste encore du travail à faire pour changer les habitudes des citoyens.

« La participation des citoyens est indispensable au succès de l'opération. Nous fournissons aux Montréalais tout le matériel nécessaire pour mettre en pratique un geste simple, celui de bien jeter leurs résidus alimentaires dans un bac prévu à cet effet. De 2015 à 2016, pour les matières organiques (alimentaires et verts), nous sommes passés de 18 176 tonnes à 29 215 tonnes de résidus collectés et compostés. Aujourd'hui, je suis heureux qu'une personnalité appréciée et respectée du public comme le chef Martin Picard ajoute sa voix à la mienne pour encourager la population à bien jeter. Je suis convaincu que sa participation incitera des milliers de Montréalais à poser les bons gestes et à devenir eux aussi de fiers ambassadeurs de la collecte des résidus alimentaires », a ajouté le maire de Montréal.

De son côté, le chef cuisinier Martin Picard, que l'on connaît pour sa passion de la gastronomie grâce à son restaurant et à sa cabane à sucre, est fier d'ajouter sa voix à celle du maire pour sensibiliser les Montréalais à bien jeter. Il a enregistré trois capsules vidéo qui seront diffusées au cours des prochains mois sur le web et dans les réseaux sociaux. Ces capsules mettent l'accent sur la simplicité du geste avec une touche d'humour.

« C'est simple, quand on a bien mangé, on doit bien jeter. Si j'ai accepté d'appuyer les efforts déployés par la Ville de Montréal pour la collecte des résidus alimentaires, c'est parce je composte moi-même les restes de table et que je crois aux bénéfices qui en découlent pour l'environnement. C'est certain que cela demande un effort plus élevé de la part des citoyens, mais c'est une habitude facile à prendre. De plus, cela apporte un réal plaisir de bien faire les choses! Il suffit de jeter les restes dans le bon bac », a déclaré Martin Picard.

Une stratégie qui s'appuie sur différents plans et politiques
Rappelons que Montréal, de par son Plan directeur de gestion des matières résiduelles de l'agglomération de Montréal (PDGMR), vise à respecter  les objectifs de la Politique québécoise de gestion de matières résiduelles, qui fixe le taux de récupération des matières organiques à 60 %.

La Ville de Montréal adhère également depuis deux ans au National Zero Waste Council (NZWC), une organisation canadienne regroupant des particuliers, des organismes gouvernementaux, des entreprises, des industries et le secteur communautaire qui prônent l'atteinte de l'objectif « zéro déchet ».

Pour en savoir plus, visitez notre site à ville.montreal.qc.ca/environnement. Vous y trouverez le Plan directeur de gestion des matières résiduelles de l'agglomération de Montréal ainsi que la page sur les résidus alimentaires.

La première capsule vidéo mettant en vedette Martin Picard est disponible ici : https://www.youtube.com/watch?v=_s3KOleN5MM

 

SOURCE Ville de Montréal - Cabinet du maire et du comité exécutif

Renseignements : Source : Marc-André Gosselin, Attaché de presse, Cabinet du maire et du comité exécutif, 514 290-1194; Renseignement : Jacques-Alain Lavallée, Relationniste, Ville de Montréal, 514 872-4641


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.