Le chef de la direction du groupe Aimia en congé pour 4 mois

La société confirme de nouveau et met à jour ses prévisions pour 2016

MONTRÉAL, le 19 janv. 2017 /CNW Telbec/ - Le conseil d'administration d'Aimia Inc. (TSX: AIM), une société de marketing propulsée par les données et l'analytique de la fidélité, a annoncé aujourd'hui que le chef de la direction de son groupe, Rupert Duchesne, l'avait informé qu'un traitement médical recommandé par son médecin le forcerait à prendre un congé de quatre mois.

Robert E. Brown a été nommé président exécutif du conseil par le conseil d'administration. Le conseil d'administration a également nommé David Johnston chef de la direction du groupe par intérim et l'a chargé de diriger l'équipe de direction.

L'expérience de sept ans de M. Johnston au sein de la société, y compris, plus récemment, à titre de chef de l'exploitation du groupe et, auparavant, à titre de président et chef de la direction d'EMOA, assurera la solide continuité du leadership. 

Aimia profite aussi de l'annonce d'aujourd'hui pour reconfirmer et mettre à jour ses prévisions pour l'exercice 2016 et pour fournir des estimations non auditées provisoires1 pour le quatrième trimestre et l'exercice complet terminé le 31 décembre 20162.

  • Aimia prévoit une facturation brute supérieure à 640 M$ au quatrième trimestre et une facturation brute supérieure à 2,3 G$ pour l'exercice 2016 complet, ce qui est conforme à ses prévisions antérieures
  • Les produits des activités ordinaires devraient s'élever à environ 2,3 G$ pour l'exercice complet
  • La marge du BAIIA ajusté3 devrait s'établir à environ 10 % pour le trimestre et l'exercice complet, soit au-dessus des prévisions antérieures d'Aimia qui étaient d'environ 9,5 %
  • Les flux de trésorerie disponibles avant versement de dividendes de l'exercice 2016 complet devraient dépasser 200 M$4, alors qu'Aimia prévoyait qu'ils se situeraient entre 190 M$ et 210 M$; les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation du quatrième trimestre devraient s'élever à environ 140 M$ et les flux de trésorerie disponibles réels avant versement de dividendes devraient dépasser 120 M$, soutenus par une solide facturation brute au cours du trimestre et par le retour à des niveaux plus normalisés de dépenses en immobilisations, qui devraient s'élever à environ 70 M$ en 2016

Ces estimations, de même que les prévisions de la société pour 2017, seront mises au point définitivement au moment de l'annonce des résultats de la société qui aura lieu le 16 février 2017.

L'examen des actifs auquel la société procède actuellement en vue d'accroître la valeur de l'entreprise pour les actionnaires n'est pas terminé; si des pertes de valeur devaient être inscrites, celles-ci n'auraient pas d'incidence sur les indicateurs ci-dessus. Comme prévu, Aimia déclarera une perte d'exploitation pour l'exercice selon les PCGR, avant pertes de valeur. Le processus en cours de simplification et de recentrage des activités pourrait aussi faire en sorte que certains actifs, qui représentent une facturation brute annuelle en 2016 de 150 M$ à 200 M$, soient identifiés comme étant destinés à la vente.

« Les progrès que nous avons réalisés en 2016 signifient qu'Aimia amorce 2017 avec une entreprise plus rentable et plus ciblée », a déclaré Robert E. Brown, président exécutif du conseil, Aimia. « David et l'équipe sont bien placés pour diriger les progrès opérationnels en cours de la société. Le conseil et l'équipe de direction souhaitent à M. Duchesne un prompt rétablissement et attendent son retour avec impatience. »  

Téléconférence trimestrielle avec les investisseurs et webdiffusion

La publication des états financiers consolidés et du rapport de gestion de la société est prévue pour le 16 février 2017, en soirée. Aimia tiendra une téléconférence à 8 h 30 HNE le vendredi 17 février 2017 pour discuter de ses résultats financiers du quatrième trimestre de 2016. On pourra y participer en composant le 1‑888‑231-8191 ou le 647‑427-7450, dans la région de Toronto. La téléconférence sera webdiffusée simultanément à l'adresse : http://event.on24.com/r.htm?e=1350040&s=1&k=94918B49F05EFED7512479562FF28A07

Toutes les données financières figurant dans le présent communiqué sont présentées en dollars canadiens, sauf indication contraire. Le présent communiqué renferme des mesures financières non conformes aux PCGR, qui sont décrites plus en détail à la fin.

Le présent communiqué a été examiné par le comité de vérification, des finances et du risque d'Aimia et a été approuvé par le conseil d'administration de la société, suivant la recommandation du comité de vérification, des finances et du risque, avant d'être diffusé. 

Notes

  1. Aimia a fourni des estimations provisoires non auditées quant à la facturation brute, aux produits des activités ordinaires, à la marge du BAIIA ajustée, aux flux de trésorerie disponibles avant versement de dividendes, aux flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation et aux dépenses en immobilisations. Il s'agit d'estimations provisoires fondées sur les données disponibles actuellement qui sont susceptibles d'être modifiées après l'exécution de nos procédures de fin d'exercice, d'autres ajustements et d'autres événements qui pourront survenir d'ici la mise au point définitive des résultats financiers de 2016. Il est possible que les résultats réels finals ne correspondent pas aux estimations actuelles et l'écart pourrait être important.
  2. Les mesures financières hors PCGR (le BAIIA ajusté et les flux de trésorerie disponibles avant versement de dividendes) sont expliquées à la rubrique « Mesures financières hors PCGR ». 
  3. Le BAIIA ajusté et la marge du BAIIA ajusté excluent les dépenses relatives aux indemnités de départ, qui devraient s'établir à environ 7 M$ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2016.
  4. Les prévisions de flux de trésorerie disponibles avant versement de dividendes pour l'exercice terminé le 31 décembre 2016 excluent un produit d'impôt de 50,3 M$, y compris des intérêts de 1,6 M$, au titre du remboursement d'impôt lié au report en arrière d'une perte au Canada qui a été reçu au troisième trimestre de 2016, les indemnités de départ versées pour l'exercice complet, qui devraient s'établir à environ 15 M$, et le paiement anticipé au quatrième trimestre des intérêts et des frais connexes associés au remboursement anticipé des débentures de série 3, s'élevant à environ 7 M$.

À propos d'Aimia

Aimia Inc. (TSX: AIM) est une entreprise de marketing propulsé par les données et d'analytique de la fidélité. Nous fournissons à nos clients les connaissances sur leur propre clientèle dont ils ont besoin pour prendre des décisions commerciales plus éclairées, pour bâtir à long terme des relations individuelles pertinentes et gratifiantes, faisant évoluer l'échange de valeur dans l'intérêt mutuel de nos clients et des consommateurs. 

Avec ses 3200 employés présents dans 17 pays, Aimia forme des partenariats avec des groupes d'entreprises (coalitions) et des compagnies individuelles afin de les aider à générer, à recueillir et à analyser des données sur les collectionneurs, et à obtenir des connaissances pouvant servir à personnaliser l'activité commerciale. 

Nous avons recours pour cela à nos propres programmes de fidélisation coalisés, comme Aéroplan au Canada, Nectar au Royaume-Uni et Air Miles Moyen-Orient; à la prestation de services axés sur les stratégies de fidélisation, le développement, la mise en oeuvre et la gestion de programmes - soutenus par des produits et des plateformes technologiques de premier plan, comme les plateformes de fidélisation Aimia Entreprise et SaaS - et par l'entremise de nos services d'analytique et de connaissances, comme Intelligent Shopper Solutions. 

Nous possédons une participation dans des programmes de fidélisation comme Club Premier au Mexique et Think Big, un partenariat avec Air Asia et Tune Group. Nos clients sont variés et nous répondons à leurs besoins uniques grâce à notre expertise, sans pareille dans l'industrie, des biens de consommation courante, de la vente au détail, des services financiers et des secteurs du voyage et du transport aérien à l'échelle mondiale.

Pour obtenir plus de renseignements sur Aimia, visitez www.aimia.com.

Mesures financières hors PCGR

Aimia utilise les mesures financières hors PCGR suivantes qui, de l'avis de la Société, fournissent aux investisseurs et aux analystes des renseignements supplémentaires utiles pour mieux comprendre les résultats et évaluer le potentiel de la Société. Les PCGR désignent les principes comptables généralement reconnus du Canada, qui s'entendent des Normes internationales d'information financière (« IFRS »).

BAIIA ajusté

Le BAIIA ajusté n'est pas une mesure conforme aux PCGR, il ne saurait se substituer au résultat d'exploitation ou au résultat net pour mesurer le rendement et il n'est pas comparable aux mesures similaires employées par d'autres émetteurs. Nous sommes d'avis que le BAIIA ajusté n'est pas directement comparable à une mesure PCGR. La direction se sert du BAIIA ajusté pour évaluer le rendement et pour mesurer la conformité aux clauses restrictives relatives à la dette. De l'avis de la direction, le BAIIA ajusté aide les investisseurs à comparer le rendement de la Société d'une manière uniforme, sans égard à l'amortissement et aux pertes de valeur, qui de par leur nature sont des éléments hors trésorerie et peuvent varier de façon importante en fonction des méthodes comptables utilisées ou de divers facteurs non liés à l'exploitation tels que le coût d'origine.

Le BAIIA ajusté correspond au résultat d'exploitation, ajusté pour exclure l'amortissement et les pertes de valeur et ajusté en fonction de certains facteurs propres aux activités de la Société, tels que les variations des produits différés et des frais d'échange futurs. Le BAIIA ajusté tient aussi compte des distributions et des dividendes reçus ou à recevoir des placements mis en équivalence. Le BAIIA ajusté ne doit pas être utilisé comme mesure exclusive des flux de trésorerie, puisqu'il ne tient compte ni de la croissance du fonds de roulement, ni des dépenses en immobilisations, des remboursements de la dette et d'autres rentrées et sorties de fonds présentées dans les tableaux des flux de trésorerie.

Flux de trésorerie disponibles et flux de trésorerie disponibles avant versement de dividendes

Les flux de trésorerie disponibles et flux de trésorerie disponibles avant versement de dividendes sont des mesures non conformes aux PCGR et ne sont pas comparables aux mesures similaires utilisées par d'autres émetteurs. Elles permettent d'établir une mesure cohérente et comparable des flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation et sont utilisées comme indicateur de la solidité et de la performance financières. Les flux de trésorerie disponibles se définissent comme étant les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, comme ils sont comptabilisés selon les PCGR, déduction faite des ajustements pour tenir compte a) du total des dépenses en immobilisations inscrit selon les PCGR et b) des dividendes versés.

Les flux de trésorerie disponibles avant versement de dividendes se définissent comme étant les flux de trésorerie liés aux activités d'exploitation, comme ils sont comptabilisés selon les PCGR, déduction faite des dépenses en immobilisations inscrites selon les PCGR.

Rapprochement avec les PCGR

Un rapprochement des mesures financières hors PCGR ci-dessus avec les PCGR pour le quatrième trimestre de 2016 ne peut être fourni pour l'instant parce que les postes pertinents de notre état du résultat n'ont pas été arrêtés avec suffisamment de certitude. La société s'attend actuellement à annoncer son résultat du quatrième trimestre et de la fin d'exercice de 2016 le 16 février 2017. Pour un rapprochement des mesures financières hors PCGR ci-dessus avec les PCGR pour le trimestre et la période de neuf mois terminés le 30 septembre 2016, se reporter à la page 16 du rapport de gestion du trimestre et de la période de neuf mois terminés le 30 septembre 2016.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse contient des énoncés prospectifs. Ces derniers se reconnaissent en général à l'usage de termes tels que « perspectives », « prévisions », « cibles », « hypothèses » et d'autres expressions semblables, ou à l'emploi de la forme future ou conditionnelle de termes comme « prévoir », « croire », « pouvoir », « estimer », « s'attendre à », « avoir l'intention de », « planifier » ou « projeter ». Ces énoncés peuvent porter, par exemple, sur des stratégies, des attentes, des objectifs, des activités prévues ou des mesures à venir sans s'y limiter.

De par leur nature, les énoncés prospectifs partent d'hypothèses et sont soumis à d'importants risques et incertitudes. Les prévisions, les prédictions ou les énoncés prospectifs ne sont pas fiables en raison notamment de la nature évolutive des événements externes et des incertitudes auxquelles les activités et la structure de l'entreprise sont soumises en général. La réalité pourra se révéler très différente des résultats exprimés dans les énoncés prospectifs pour de nombreuses raisons, entre autres la dépendance envers les partenaires d'accumulation importants et les clients, l'incapacité de protéger les bases de données, la cybersécurité et la protection des renseignements personnels des consommateurs, les changements apportés au programme Aéroplan, la dépendance envers les partenaires d'échange, les conflits d'intérêts, un nombre plus élevé que prévu d'échanges contre des primes, la réglementation, la situation de l'économie ou du marché de détail, la concurrence, les problèmes de liquidité d'Air Canada ou les perturbations touchant l'industrie du voyage, des changements dans le secteur du transport aérien et une hausse des coûts des transporteurs aériens, les coûts d'approvisionnement et de capacité, les frais d'échange futurs non provisionnés, les changements aux programmes de fidélisation coalisés, la nature saisonnière des activités, d'autres facteurs et le rendement antérieur, les activités à l'étranger, les poursuites, la dépendance envers le personnel clé, les relations de travail, le passif au titre des régimes de retraite, les pannes d'équipement électronique, l'incapacité d'utiliser les logiciels tiers et l'impartition, l'incapacité de protéger les droits de propriété intellectuelle, les fluctuations des taux d'intérêt et du change (y compris le risque de change sur ses activités étrangères libellées dans une autre monnaie que le dollar canadien, soit principalement la livre sterling et l'exposition aux fluctuations découlant de la variation des cours de change), le niveau d'endettement et les clauses restrictives relativement à la dette actuelle et future, l'incertitude des versements de dividendes, la gestion de la croissance, les notations, les audits effectués par les autorités fiscales de même que les autres facteurs précisés dans les autres documents publics d'Aimia déposés auprès des organismes de réglementation en valeurs mobilières canadiens.

Les énoncés prospectifs contenus dans les présentes témoignent des attentes d'Aimia au 18 janvier 2017 et ils pourraient changer après cette date. Toutefois, Aimia n'a aucunement l'intention ni l'obligation de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, que ce soit en raison d'une nouvelle information, d'un fait nouveau ou pour toute autre raison, sauf si cela est exigé en vertu des règlements en valeurs mobilières applicables.

SOURCE AIMIA

Renseignements : Analystes et investisseurs, Karen Keyes, 647-428-5280, karen.keyes@aimia.com; Médias, Cheryl Kim, 647-329-5139, cheryl.kim@aimia.com

LIENS CONNEXES
www.aimia.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.