Le Championnat du monde Red Bull Crashed Ice 2010 de Québec réunitdeux frères
sur le podium

- L'Allemand Martin Niefnecker devient le tout premier champion du monde Red Bull Crashed Ice, tandis que les frères Croxall de Toronto se sont approprié le podium et la championne Kerri Muir conserve son titre -

QUÉBEC, le 20 mars /CNW/ - Aux Jeux olympiques d'hiver de Vancouver, les athlètes canadiens ont brisé tous les records en ramenant 14 médailles d'or autant dans des épreuves classiques que nouvelles, que ce soit en bobsleigh, en skeleton, en snowboardcross, ou bien sûr, en hockey. Ce soir, l'ultime combinaison de ces sports s'est matérialisée en une discipline unique en son genre, le Red Bull Crashed Ice. Ayant surpassé les 120 patineurs provenant de 15 pays et après 32 vagues du côté masculin, les frères Kyle et Scott Croxall de Toronto ont transformé le Red Bull Crashed Ice 2010 en une affaire de famille, s'emparant de la première et de la troisième place. La gagnante de l'an dernier, Kerri Muir de Calgary en Alberta, a remis ça cette année en remportant encore une fois la première place.

Martin Niefnecker, de Garmish-Partenkirchen en Allemagne a terminé en deuxième position en finale, accumulant un total de 1800 points au total des épreuves de Munich (16 janvier) et de Québec, pour se mériter le titre de premier champion du monde du Red Bull Crashed Ice.

Plus de 120 000 spectateurs en délire ont applaudi les 64 hommes et 16 femmes qui affrontaient la colossale piste glacée, un monstre étirant ses courbes au fil des rues du Vieux Québec.

"Affronter mon petit frère a été formidable, a dit Kyle Croxall. Il a remporté la troisième place que je détenais l'année dernière et je ne pourrais pas être plus fier de lui. S'il m'avait battu, cela ne m'aurait pas dérangé. J'aurais juste été tellement fier de lui, tout comme il l'est pour moi."

Et la gagnante du Red Bull Crashed Ice de 2010 a su prouver encore une fois que les femmes peuvent elle aussi mettre le feu à la glace.

"Je suis tellement heureuse, mais je ne sais pas comment j'y suis arrivée, s'est exclamée Muir. J'ai l'impression d'avoir perdu conscience pendant la course, mais d'avoir tout de même réussi à rester sur mes pieds. La deuxième fois n'était que plus agréable parce que la compétition était que meilleure."

Derrière les frères Croxall (Kyle, premier ; Scott, troisième) et le champion du monde du Red Bull Crashed Ice Martin Niefnecker qui a remporté la deuxième place, la quatrième place est revenue à Louis-Philippe Dumoulin de Blainville au Québec. La catégorie féminine comprenait encore cette année quelques-unes des femmes les plus rapides sur patins. Derrière Muir, la deuxième place est revenue à Megan Vermillon d'Edmonton en Alberta et la troisième et quatrième place ont été remportées par Kailee Ryan de Calgary en Alberta et Salla Kyhala de Saskatoon en Saskatchewan. Les quatre gagnantes de chacune des catégories ont remporté respectivement 5000 $, 3000 $, 1500 $ et 500 $.

Se trouvait au cœur de l'action, le médaillé d'or aux Jeux olympiques de Vancouver en skeleton, Jon Montgomery, qui considère maintenant échanger sa désormais célèbre luge pour des patins.

"Je crois que c'est quelque chose que je voudrais définitivement faire. J'avais apporté mes patins au cas où l'occasion de descendre la piste s'était présentée."

Le Red Bull Crashed Ice devient officiellement un Championnat du monde en 2010. Le 16 janvier 2010, la capitale de la Bavière a accueilli le tout premier Red Bull Crashed Ice en sol germanique. Des athlètes venant de partout dans le monde se sont affrontés à l'Olympiapark de Munich, bâti pour accueillir les Jeux olympiques d'été de 1972. Un groupe de participants vétérans du Red Bull Crashed Ice et gagnants comprenant Équipe Canada ont déjà dévalé la piste du Red Bull Crashed Ice à Munich plus tôt cette année, dont Gabriel Andre qui a termine deuxième lors de la première étape des courses du championnat du monde. Le classement final sera déterminé par les points accumulés lors des deux courses.

Martin Niefnecker a dévalé les pistes glacées, à la fois palpitantes et effrayantes, en plein cœur des milieux urbains de Munich et de la Ville de Québec, pour remporter non seulement le tout premier titre de champion du monde mais aussi une bourse de 5000$. "Pour moi, c'est un très grand honneur d'être le premier champion du monde du Red Bull Crashed Ice, a lancé Niefnecker. Je n'y crois encore pas!"

Une nouvelle dose de son et d'émotions

Hot Hot Heat a fait vibré la zone des fans située au bas de la piste avec les primeurs de leur prochain album appelé Future Breads, qui sera disponible en juin. L'une des autres nouveautés a été la descente incroyable en motocross Yamaha 450 de Colton Facciotti et Dusty Klatt de Honda Blackfoot Motocross.

Un niveau supérieur

Plus de 12 000 Canadiens se sont inscrits pour prendre part à l'édition 2010 du Red Bull Crashed Ice. Onze séances de qualification se sont tenues à travers le pays, se déroulant sous forme d'épreuves de vitesse individuelles sur des patinoires de hockey intérieures pour identifier les 100 hommes et les 20 femmes les plus rapides, parmi les 1 000 compétiteurs. Les athlètes de chaque séance de qualification ayant le mieux démontré leur vitesse, talent, agilité et force, ont remporté leur place sur la liste de départ de la finale à Québec, où les gagnants sont déterminés par vagues de quatre dans une formule de double élimination basée sur le temps. Pendant la finale de ce soir, les 64 meilleurs hommes et les 16 meilleures femmes se sont affrontés jusqu'à la vague finale de quatre dans les deux divisions.

La légende du Red Bull Crashed Ice couronnée six fois champion, Jasper Felder de la Suède, le champion de 2009 à Québec et à Helsinki Kevin Olson de Lethbridge en Alberta, et le champion de 2006 et ayant terminé en deuxième place à Munich en 2010, Gabriel Andre d'Edmonton en Alberta se sont joint aux meilleurs athlètes hommes et femmes à Québec. Malheureusement, en raison d'une blessure au genou survenu lors d'un entraînement, le héros local, Christian Papillon de Québec, n'a pu participer à la finale du Red Bull Crashed Ice.

Une nouvelle année, un nouveau parcours

Cette année, les coureurs autant que les spectateurs assistaient à une autre transformation extrême de la fameuse Côte de la Montagne dans le Vieux-Québec. Faisant 554 mètres de long et avec un dénivelé de 60 mètres, le parcours du Red Bull Crashed Ice 2010 débutait au pied de l'imposant Château Frontenac et se terminait près des eaux glacées du fleuve Saint-Laurent, à la Place de Paris.

C'était aux portillons de départ que les patineurs avaient pour la première et la dernière fois l'occasion d'admirer le paysage, puisqu'ils descendaient ensuite à une vitesse foudroyante la Rue du Fort et feront face au saut du baril, un clin d'œil au sport québécois classique. Les coureurs ont atteint des vitesses de plus de 60 km/h avant d'arriver au virage spectaculaire, repensé, devant le bureau de poste, en face du Parc Montmorency et de l'une des plus anciennes écoles en Amérique du Nord, le Petit Séminaire de Québec. À cet endroit, les athlètes faisaient face au "Séparateur", où le parcours se divisait pour faire place aux deux arches sous la Porte Prescott, obligeant les coureurs de choisir un côté, soit le plus rapide mais étroit ou le plus lent mais plus large.

Ensuite, au milieu de la partie la plus escarpée de la Côte de la montagne, ils devaient effectuer un virage serré sur la gauche qui était certainement le passage le plus décisif de tout le parcours. Mais, l'action s'accélérait dans la "descente de la fresque", un virage surélevé qui entraînait les athlètes jusqu'à la Place Royale, où l'on trouve la première église construite en Amérique du Nord. Avec une vue sur le fleuve St-Laurent et sur la gloire, les patineurs terminaient avec un dernier sprint dans "le corridor royal" avant le "virage de la victoire" pour ainsi terminer la course à la Place de Paris.

À propos du Championnat du monde Red Bull Crashed Ice

Croisement entre le hockey, le boardercross et le ski de descente, le Red Bull Crashed Ice offre un terrain de jeu inédit aux joueurs d'hockey amateurs et professionnels, hommes et femmes, de partout dans le monde. Au lieu d'une patinoire habituelle, on parle plutôt d'une piste glacée de 554 mètres de long (avec un dénivelé de 60m) en plein cœur d'un milieu urbain imposant aux coureurs des sauts, des chutes et des virages en épingle jusqu'au fil d'arrivée. Il n'y a qu'une seule règle : le premier arrivé au bas de la piste remporte!

Comme plusieurs des meilleurs joueurs de hockey au monde viennent du Québec, il était naturel que le Red Bull Crashed Ice retourne dans sa capitale. Des centaines de milliers de personnes à travers le monde ont déjà applaudi ce nouveau sport dans des villes de hockey comme Stockholm en Suède (2000), Klagenfurt en Autriche (2001), Duluth au Minnesota (2003, 2004), Moscou en Russie (2004), Prague en République tchèque (2005, 2009), Helsinki en Finlande (2007), Davos en Suisse (2008), Lausanne en Suisse (2009) et la Ville de Québec, qui accueillait l'événement l'an dernier pour une quatrième année.

Remerciements spéciaux

Cet événement est possible grâce à plusieurs partenaires tels que le gouvernement du Québec, la Ville de Québec et l'Office du tourisme de Québec. L'organisation du Red Bull Crashed Ice tient également à remercier l'Association des marchands des secteurs de la Place Royale, l'Association des résidents du Vieux-Québec, la SODEC, le producteur de l'événement Gestev et ses bénévoles ainsi que les résidents de Québec, spécialement les résidents du Vieux-Québec.

Visuel du Red Bull Crashed Ice

    
    Vidéo :   www.redbullcontentpool.com
    Images :  www.redbull-photofiles.com

    Les résultats et photos de l'événement sont disponibles sur le:
    http://media-canada.info
    Nom d'utilisateur:    media
    Mot de passe:         red00bull
    Fichier:              Red Bull Crashed Ice Québec 2010
    

À propos de la boisson énergisante Red Bull

La boisson énergisante Red Bull(R) est une boisson fonctionnelle grâce à sa composition d'ingrédients unique en son genre. Elle a été spécialement mise au point pour les moments d'effort mental ou physique accru, et peut être consommé dans toute situation; dans les sports, au travail, sur la route et lors des activités de loisir. La boisson énergisante Red Bull(R) : augmente la performance, augmente la concentration et la vitesse de réaction, améliore la vigilance et stimule le métabolisme.

SOURCE Championnat du monde Red Bull Crashed Ice

Renseignements : Renseignements: Les médias francophones, veuillez communiquer avec: Marie-Anne Grondin, Catherine Pouliot, Edelman, (514) 808-2892, (514) 816-4812, marie-anne.grondin@edelman.com, catherine.pouliot@edelman.com; Josée Laperrière, Red Bull Canada, (416) 542-7485, josee.laperriere@ca.redbull.com; Les médias anglophones, veuillez communiquer avec: Melissa Legaspi, Melissa Graham, Edelman, (416) 786-8527, (416) 885-6389, melissa.graham@edelman.com, melissa.legaspi@edelman.com

Profil de l'entreprise

Championnat du monde Red Bull Crashed Ice

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.